Ligue Elite

Anglet rassuré, Rouen en danger

Dans leur défi basque, les Normands n’ont pas réussi à s’imposer à Anglet. Avec six défaites en autant de rencontres, Rouen est pourtant arrivé chez les Artzak avec la ferme intention de se montrer plus fort. Et cela a parfois été le cas, avec une équipe normande qui a souvent mis en difficulté Anglet. Il aura d’ailleurs fallu attendre la fin de la rencontre pour que les locaux se rassurent enfin en prenant le large.

Bilan ? Une victoire 7-4 pour Anglet qui s’installe dans le ventre du classement de la Ligue Elite. Et pour Rouen, une nouvelle défaite qui met encore plus en danger les Normands, pourtant capables de rivaliser avec une partie des formations du championnat. Pas assez longtemps pour l’emporter…

Anglet - Rouen - Photo LigueElite.fr

Anglet – Rouen au fil du match…

Le premier palet était gagné par Rouen, et vite récupéré par Anglet. Pendant une douzaine de minutes, les deux formations jouaient l’observation : des tentatives normandes contrées par les Basques, et un jeu reposé sur l’arrière pour les locaux, qui tentaient de garder la main-mise sur le jeu. C’est finalement Rouen qui ouvrait la marque (0-1, 12’20). Deux minutes plus tard, Kevin Chazalon profitait d’une pénalité normande pour recoller au score, trompant Bastien Rage décalé dans sa cage (1-1, 14’58).

Nouveau round d’observation, avec un jeu cette fois plus engagé. Pénalisés sur une action, les Normands étaient forcés d’accorder un nouveau but à Kevin Chazalon sur un copier-coller du premier. Une petite avance de courte durée pour les Angloyes : en quelques minutes avant la fin de la première période, Rouen marquait par deux fois. D’abord sur un tir lointain de Charles Ferrigno qui mystifiait Damien Lafourcade masqué, puis sur une reprise de Vincent Guézou.

Au retour des vestiaires, Gérôme Guérin remettait ses équipiers à égalité avec Rouen (3-3). Le capitaine angloye trouvait la lucarne de Bastien Rage après 20 secondes de jeu. A 3-3, tout était donc à refaire pour les deux équipes. Et avec une pénalité dans la foulée, les Basques pouvaient espérer la faille. Simon Gibeaux était d’ailleurs proche de la réalisation, contrée par la botte de Bastien Rage. A 28’25, accroché sur un break, Jakub Cik tentait le pénalty, mais butait sur un Lafourcarde vigilant.

Une nouvelle pénalité forçait le gardien normand à multiplier les arrêts. Pourtant bien installés offensivement, les Basques ne parvenaient pas à déjouer la défense. Sauvé par son poteau et sa défense, Lafourcade évitait aussi le but, alors qu’il restait une douzaine de minutes à jouer. C’est finalement Paul Lafage qui débloquait la situation pour Anglet (4-3, 38’18). Quelques minutes plus tard, Nicolas Ruel enchaînait (5-3).

Pour autant, les Normands ne baissaient pas les bras. Adam West trompait le portier basque (41’41, 5-4). Accrocheurs, les visiteurs payaient le prix : une pénalité pour Rouen permettait à Nicolas Ruel de s’offrir la lucarne d’un Bastien Rage impuissant (46’34, 6-4). Doublé par Gérôme Guérin une minute plus tard (7-4). Avec une victoire 7-4 et trois points qui auront souvent semblé leur échapper, les Basques trouvaient enfin le bon rythme…

Le mot du coach d’Anglet, Romain Plutus

« Nous avons bien démarré en première mi-temps, en mettant du rythme. Mais on retombe ensuite dans nos travers, on devient passifs et on subit le jeu. Une mise au point a donc été nécessaire dans les vestiaires. La deuxième mi-temps a été plus satisfaisante, même si nous avons encore un passage à vide. On a été cherché le match avec le rythme, sans rentrer dans le jeu de Rouen en risquant de prendre des pénalités. Cette victoire à la maison fait du bien, mais aussi le retour de l’équipe au complet : nous avons pu travailler tous ensemble toute la semaine ».

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *