Ligue Elite

Finale Elite : samedi, ici ce sera Paris

Après avoir gagné contre Angers à domicile et malgré la défaite au match retour, les Parisiens de Guillaume Silliès se sont qualifiés en finale Elite aux dépens des Hawks, en match d’appui il y a dix jours. Un scénario extraordinaire pour les Corsaires, qui avaient déjà livré une belle bataille en éliminant Garges en quarts de finale.

Et pourtant… rares sont ceux qui auraient pu présager d’un tel final pour les Parisiens, qui semblaient en difficulté au début de la saison. Samedi, ils recevront Rethel pour le match aller de la finale Elite. En attendant cette échéance, le coach Guillaume Silliès répond à quelques questions.

Paris XIII - Rethel - photo Denis BlackGhost

LigueElite : Aller chercher la qualification au match d’appui, c’est un scénario incroyable après la défaite 6-1 la veille. Qu’est-ce qui vous a fait gagner ce match selon toi ?

« Concernant la défaite 6-1 , le score ne reflète pas la physionomie du match. A 1-1 , ils marquent à 4 reprises en supériorité (7 pénalités à une). Nous aurions dû éviter ces pénalités pour ne pas nous mettre dans la difficulté.

Notre capitaine Edouard Clisson a fait un job incroyable pour remobiliser les gars en vue du match d’appui avec le résultat que l’on connaît. Et cela, malgré les pertes de joueurs la veille sur blessures (Palma, Dellagasperra). Pour le match d’appui, très physique, ces joueurs ont été superbement suppléés par Alex Pamart et le vétéran local Julien Clisson qui se sont vu offrir plus de temps de jeu. Nos défenses ont fait un job incroyable et notre gardien est dans une belle forme. »

LigueElite : Depuis quelques mois, Paris XIII est sur une excellente dynamique : qu’est-ce qui a fait la différence par rapport au début de la saison ?

« La vision extérieure nous dit que nous avons changé depuis janvier… Ce n’est pas  totalement exact, mais pas faux non plus 😄.

Sur le début de saison nous avions fait le choix de produire du jeu, et nous étions plutôt bien , mais les résultats ne plaidaient pas en notre faveur . Nos matchs contre Angers, Garges, Grenoble et Rethel lors de la phase aller furent de bonne facture, mais sans résultat. Il a donc fallu modifier notre façon de jouer, quitte à être moins « beaux », mais que cela nous permette d’engranger des points et de la confiance.

Plusieurs joueurs se sont affirmés comme leaders naturels et pris leurs responsabilités, sur le terrain et en dehors. Cela permet au groupe de bien vivre ensemble et d’être uni et focalisé vers un même objectif. »

Paris XIII - Rethel - photo Denis BlackGhost

LigueElite : On le dit souvent : une finale, ça se gagne. Mais comment tu envisages ces retrouvailles avec Rethel, qui a souvent semblé au-dessus du lot cette saison ?

« La finale, on va la jouer. Tenter de prendre du plaisir en performant. Et tout mettre en œuvre pour la gagner.
Bien entendu Rethel est une grosse écurie, qui est sur une autre dimension sportive , structurelle et financière que nous. C’est un favori en puissance qu’il est compliqué de bousculer tant ils sont forts dans les moments clés des matchs et tant ils exploitent les moindres erreurs ou passages à vide de leurs adversaires.

La demi-finale laisse des traces physiques et des joueurs vont nous manquer, mais nous saurons nous adapter et faire avec nos forces et nos valeurs. Nul doute que le spectacle sera au rendez vous pour le public parisien et rethelois ! Et je glisse un free hug a coach Barbiche, et Duduss, Bertignac et Lopo, qui font grave partie du groupe. »

TEASER FINALE CHAMPIONNAT DE FRANCE ELITE ROLLER HOCKEY from Kevin Fafournoux on Vimeo.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *