Ligue Elite

Focus sur Marina Corbeil

crédit photo: Bulldogs Factory – Samuel Cramet

Si vous ne l’aviez pas remarqué, ni vu sur vos feeds Facebook, sachez qu’aujourd’hui, c’était la Journée des Droits de la Femme. Pour l’occasion, on est allé discuter avec Marina Corbeil, joueuse Elite chez les Fous du Bitume de Villeneuve, mais aussi joueuse au sein de la N1 Féminine de Ris-Orangis. Marina est la seule femme joueuse de champs au sein de la Ligue Elite ; du côté de Grenoble on retrouve aussi Marion Mousseaux évoluant pour les Yéti’s en tant que gardienne.

Ligue Elite : Salut Marina, est-ce que tu peux te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas ?

Marina : Je m’appelle Marina Corbeil, j’ai 28 ans et je joue au poste d’avant. Ça fait 23 ans que je joue au hockey. 

LE : Depuis combien de temps joues tu pour l’Equipe de France ?

M : J‘avais 15 ans lors de mon premier Championnat du Monde, donc ça fait 13 ans que j’évolue au sein de l’Equipe de France.

LE : Combien de saisons as-tu joué en Elite ?

M : Je ne sais pas trop, je joue avec l’équipe première des Fous du Bitume depuis que la mixité existe, mais je ne me souviens plus de l’année (2009, ndlr). Après j’ai toujours joué pour Villeneuve.

LE : Est-ce que c’est particulier d’être une femme dans un univers majoritairement masculin ?

: Pour ma part je ne trouve pas ça particulier d’évoluer au sein des garçons car j’ai toujours joué avec eux depuis mes débuts. C’était plus de jouer avec les filles qui a été particulier. Puis j’étais garçon manquée étant petite donc c’est un univers qui me convient bien.

LE : Est-ce que les joueurs de ton équipe te traitent différemment ?

M : Non, je ne pense pas qu’ils me traitent différemment, j’espère pas. En tout cas, une chose est sûre, je ne leur demande rien et je ne supporte pas que l’on fasse une différence. Par exemple, si un joueur te rentre dedans et qu’il s’excuse, ça m’énerve énormément. On est là pour jouer au hockey et non pour faire des politesses. J’ai beau être une femme et être petite, je ne fais pas de cadeau (rires). 

LE : Aurore Gauthier, Sophie Jupillat et Marina Fagoaga jouent en N1Léna Rault et Camille Pineau en N2, et puis Marion Mousseaux en Elite, en tant que seconde de Simon Demars.Est-ce que tu sens que la mentalité à changer et que l’on vous (les femmes) respecte beaucoup plus ?

M : Depuis que je joue au hockey, oui les mentalités ont évolué. Aujourd’hui il y a beaucoup plus de mixité qu’autre fois et ça aide qu’il y ait de plus en plus de filles jouant avec les garçons à différents niveaux. Ce qui est vraiment super, c’est qu’elles ont aussi un très bon niveau et parfois certaines sont même meilleures que certains garçons et ça joue énormément. À mon avis certains hommes respectent plus les femmes, car à mon sens, on respecte plus facilement un bon joueur qu’un moins bon par exemple.

LE: la petite dernière, qu’est-ce que tu peux dire sur cette saison pour les FDB?

MOn aurait pu faire beaucoup mieux je pense. On a très mal commencé cette saison avec des joueurs blessés, des matchs qu’on aurait dû gagner et qu’on a réussi à perdre en jouant mal. Du coup aujourd’hui, on se bat pour faire les Playoffs, mais surtout ne pas finir dernier. Les matchs restants vont être décisifs pour nous.

Merci à Marina pour son temps.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *