Ligue Elite

Geoffroy Tijou : les Bleus, « un groupe soudé et déterminé »

Emblématique joueur de l’Equipe de France, pilier des Hawks d’Angers dont il est désormais l’entraîneur, Geoffroy Tijou a repris les rênes des Bleus depuis deux saisons. En duo avec Bernard Seguy, il a mené les Bleus sur deux podiums en Argentine et en Italie.

Cette saison, c’est un nouveau challenge qui attend l’Equipe de France puisque les Bleus disputeront les World Games en juillet en Pologne et les Roller Games (les mondiaux) début septembre en Chine. Deux compétitions d’importance où le groupe sera attendu, et un calendrier qui n’est pas forcément facile à gérer : le tacticien des Bleus et des Hawks répond aux questions de LigueElite.fr.

Six stages France prévus cette année

LigueElite : Cette année va être un peu particulière pour les Bleus : les World Games fin juillet, les Roller Games début septembre… comment vous préparez des échéances plus lointaines que d’habitude ?

Geoffroy Tijou : « Oui, c’est une année particulière dans la mesure où les deux compétitions sont programmées sur la période de trêve estivale. Nous avons donc aménagé le planning des stages de préparation pour maintenir les joueurs en forme en juin, juillet et août. Nous essayons également de mettre en place des matchs de préparation contre d’autres nations, dans l’optique de garder du rythme, mais ce n’est pas simple ! »

LigueElite : On connaît déjà la sélection du prochain stage en mars, est-ce tu as déjà une idée de la sélection finale pour les World Games ?

« Nous sommes ravis avec Bernard d’avoir un groupe soudé et déterminé. Cette dynamique est à l’origine des performances de l’Equipe de France. Nous sommes en veille pour que cela se maintienne.

Par ailleurs, les joueurs se doivent d’être performants dans leurs clubs pour bien évoluer au niveau international. Nous suivons leurs efforts et leurs performances chaque semaine. Nous arrivons seulement au deuxième stage sur six prévus cette année. Nous avons encore beaucoup de choses à voir. »

LigueElite : Quel est ton sentiment sur le groupe actuel, qui mêle des piliers du groupe, en intégrant des jeunes et des nouveaux joueurs ?

« Je le répète, le groupe est sain, donc l’intégration des nouveaux est facilitée. La génération des champions du monde junior commence à prendre de la maturité. Ils amènent de la fraîcheur et de l’insouciance. D’anciens hockeyeurs sur glace comme Mickael Gasnier, Romain Horrut ou Pierre-Yves Albert apportent quant à eux leur exigence du haut-niveau et le souci de la performance. »

LigueElite : Quelles sont tes satisfactions sur les premiers stages des Bleus ? Et est-ce que tu vois d’autres choses que tu souhaites travailler, mettre en place ?

« Le premier stage a été très intense, dès les premières minutes. Un des meilleurs stages que j’ai pu voir. En-dehors de quelques évolutions sur les lignes pour les rendre plus performantes, nous avons comme objectif cette année de devenir meilleurs dans les deux slots. »

« Suivre les performances des joueurs »

LigueElite : Coacher Angers sur le championnat Elite te permet aussi de voir les autres formations et les joueurs… cela t’a permis d’avoir un autre regard sur certains joueurs, de mieux voir certains atouts ?

« Effectivement, rester impliqué dans mon club m’est utile pour ma fonction d’entraîneur national. Mais je m’appuie surtout sur les vidéos des matchs mis en ligne pour suivre les performances des joueurs. »

LigueElite : Comment tu gères ces échéances à l’international, et celles d’Angers qui est en tête du championnat Elite ?

« Je bénéficie d’un aménagement de mon temps de travail pour pouvoir entraîner l’Equipe de France. En revanche, je dois assumer ma fonction d’entraîneur du club d’Angers en plus de mon activité professionnelle, mais je suis très bien épaulé par Vincent Charbonneau et William Richard. »

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *