Rethel-Paris

Face à face entre deux équipes invaincues en ce début de saison, d’une part les Diables de Rethel, toujours très attendus, et de l’autre les Corsaires de Paris XIII, auteurs d’une amorce de championnat de très bonne facture. Après une large victoire contre Epernay, les rethelois allaient trouver une équipe à sa hauteur lors d’un match très disputé et prolifique en buts. En effet, les deux formations se sont partagées équitablement huit buts en 1ère mi-temps. Le quadruplé de l’international français Hugo Vitou n’aura cependant pas suffi aux Corsaires, punis à quatre reprises en infériorité numérique. 

Hugo Vitou: On est arrivé à Rethel avec un gros challenge et pas mal de pression, car nous avons un nouveau groupe et on jouait contre l’une des meilleures équipes du championnat. Les consignes étaient claires et malheureusement, on s’est laissé déborder dès l’entame du match. On prend l’eau très vite, mais on arrive à relever la tête et à rester dans notre match. On rattrape notre retard en scorant sur des supériorités. On garde la tête froide et on reste surtout concentré sur notre jeu. On arrive à aller au vestiaire à égalité. Le speech était de rester focus sur notre jeu, continuer à donner de l’intensité et jouer sur les contres. On aura su leur faire peur en seconde période, mais malheureusement les pénalités nous ont été fatales. On aura malgré tout respecté les consignes et donné du jeu collectif tout en jouant sur des contres! Donc on reste positif malgré la défaite et on va continuer de monter en puissance.

Garges-Bordeaux

Les champions en titre enregistrent leur première victoire de la saison ce week-end. Les Tigres n’avaient pas le droit à l’erreur alors qu’ils accueillaient les Lions de Bordeaux devant leurs supporteurs toujours au rendez-vous. Forts de leur victoire contre les Artzak en deuxième journée, les hommes de Nicolas Mariage ne sont pas passés loin de la victoire, en conservant l’égalité en première mi-temps et n’échouant que d’un but en deuxième. Les frères Langlois ont su porter leur équipe lors de ce match piège et remportent ainsi les trois points. 

Villeneuve-Anglet

Les deux extrêmes se rencontraient en Île-de-France pour cette troisième journée, les Fous du bitume vainqueur des deux rencontres précédentes, et les Artzak qui entament difficilement la saison avec deux défaites. La tendance se confirme sur le terrain avec des Franciliens qui prennent l’avantage en début de match sur un score honorable de deux buts à un, puis le confirment avec autorité par six buts supplémentaires en seconde. Martin Fiala conforte sa place de Top scorer du début de saison avec un nouveau coup du chapeau, secondé par l’international français Karl Gabillet avec trois buts également. Seul Kevin Chazalon concrétise du côté des Angloys qui auront sûrement à cœur de répéter les bonnes choses de cette première mi-temps face à leur prochain adversaire.

Caen-Grenoble

Deuxième défaite d’affilée à la Halle des granges pour les Conquérants ce week-end. Les hommes de Bernard Séguy recevaient les archi-connus Yéti’s de Grenoble, un adversaire coriace contre lequel ils avaient eu du fil à retordre la saison dernière. La rencontre débute sur les chapeaux de roue de la part des Yétis avec deux buts rapides provenant de l’américain Tyler Kraft et de Joan Kerkhove. Puis en fin de première mi-temps, les caennais réalisent une opération éclaire en infligeant trois buts à Simon Demars dans les cinq dernières minutes de jeu. Malgré tout, la suite du match sera maîtrisée par les grenoblois avec un but rapide d’entrée de jeu, un autre en powerplay et un dernier pour sceller le sort des Conquérants en cage vide. 

Joan Kerkhove: C’était un gros match en perspective, car il y avait des joueurs de l’Equipe de France des deux côtés. On se souvient aussi que l’année dernière Grenoble a éliminé Caen en coupe de France et qu’en retour Caen nous as éliminé en championnat. Il y a une certaine envie de reprendre le dessus par rapport à l’autre équipe, un peu comme une rivalité, une vengeance à prendre. Notre coach (Hugo Rebuffet) nous as dis avant le match qu’il fallait qu’on batte Caen sur leur point fort (duels, patins, possession, agressivité). Au final ça a été le cas, nous avons fait un bon match dans l’ensemble, bonne cohésion de groupe, envie, agressivité, on a été revanchard.Cependant il y a toujours un moment dans le match où on est «absent» et où on baisse d’intensité, mais on a su se reprendre en deuxième mi-temps. Première 20min bien maîtrisées, on mène 2-0, relâchement avant la mi-temps (on encaisse 3 buts) puis très bonne deuxième mi-temps. On arrive à mettre 2 buts rapidement qui nous remettent dans le match, à la fin du match on a été solide pour garder l’avance au score et repartir avec les 3 points face à un concurrent direct. C’est un point positif d’aller s’imposer à Caen notamment avec un gros déplacement ! Il faut continuer dans cette lancée avec un gros match ce week-end face à Villeneuve…

Angers-Epernay

Large victoire pour les Hawks à la maison. Les coéquipiers d’Adrien Desoppis avaient besoin de se refaire après une défaite compliquée à Grenoble. Les Bombardiers ont su se forger une belle réputation d’équipe surprise la saison dernière, et c’était donc avec tout le sérieux nécessaire que les angevins posaient les patins sur le terrain. Au final, pas de difficulté particulière pour les locaux qui ont bien profité des pénalités adverses. À noter les bonnes performances de Adrien Desoppis et Alexandre Gaboriau qui montrent la voie à suivre pour leurs coéquipiers.