Le match de la J4

Villeneuve 5 – 3 Grenoble

La rencontre entre les Fous du Bitume et les Yéti’s était l’un des grands rendez-vous du week-end. Les deux équipes se sont offert un bon début de saison, avec seulement une défaite du côté de Grenoble, mais de peu contre Rethel. L’alignement était lui aussi de qualité pour les deux formations, du côté des Yétis des joueurs forts d’une décennie à jouer côte à côte, avec quelques renforts étrangers, et du côté des Fous une équipe flambant neuve et très offensive.
En parlant d’offensive, les deux équipes ne se sont pas fait prier en début de match, puisque à la dixième minute chacune avaient déjà inscrit deux buts. Martin Fiala est le premier à profiter d’une perte de palet de Mogniat-Duclos pour aller déjouer Simon Demars. C’est ensuite au tour des Yétis, par Lapresa et Kerkhove de profiter d’erreur et de perte de palet pour prendre l’avantage. Avant la mi-temps, Gabillet inscrit un dernier but pour les Fous, servi admirablement par la patience de Nathan Sigmund, donnant ainsi l’égalisation à son équipe. À la reprise, les locaux ont par deux fois l’occasion de prendre l’ascendant en jeu de puissance, mais c’est peu après la fin de la seconde pénalité que Fiala trouvera la voie des filets grâce à un bon décalage de Sigmund. Menés, les Yétis on su réagir très vite en partant à l’assaut vers la cage de Karlik, Hamon et Kraft le déjoue et redonne l’avantage aux Yétis. Guillaume Siliès prendra la décision de sortir son portier pour tenter le tout pour le tout, mais la défense grenobloise et une pénalité contre Julien Thomas pour dureté détermineront la première défaite de l’année pour les Fous du Bitume.

 

Anglet 9 – 4 Garges

Les Artzak enregistrent leur première victoire lors de cette quatrième journée. Après trois défaites d’affilées en ce début d’année, les camarades de Chazalon retrouvaient enfin la Pignada avec un effectif étoffé, notamment par Benoit Ladonne, joueur historique. Contre des Tigres eux aussi en difficulté ces derniers temps, les angloyes ne font pas de quartier, en inscrivant six buts en première partie. Les Tigres se reprennent en seconde, mais le mal est déjà fait, l’écart est trop grand et les locaux l’emportent finalement sur le score de neuf à quatre.

Kévin Chazalon: Pour nous, c’était important de marquer nos premiers points. Après 3 journées, 3 matchs à l’extérieur, 0 points alors qu’on visait au moins une victoire sur ces 3 matchs. On avait besoin de reprendre la confiance. Pour cela, il fallait commencer par régler ce qui vraiment nous faisait défaut depuis le début de saison : notre efficacité devant le filet et sur les supériorités. Donc on peut dire que ça a été une réussite, il nous reste quelques ajustements défensivement maintenant. À la mi-temps, le score était de 6-1. On perd la 2e mi-temps 3-2, mais sur la totalité du match, il y a bien plus de positif à retenir. Et pour la fin du match, on était évidemment heureux de pouvoir offrir une victoire à nos supporters venus nombreux. Maintenant on a deux déplacements à Rethel et Epernay. Évidemment on va essayer de faire ce que l’on peut contre l’armada Retheloise, et faire un bon match plein serait déjà une réussite peu importe le résultat et préparer au mieux un match à Epernay qui sera sûrement compliqué et accroché et pourquoi pas aller chercher 3 points précieux pour nous vu que l’on reçoit seulement 3 matchs à domicile sur la phase aller !

 

Bordeaux 4 – 11 Rethel

La 1re mi-temps a démenti tous les pronostics concernant ce match apparemment scellé d’avance. En effet, les Lions ont réussi à surprendre les Diables, notamment grâce à l’efficacité de leur jeu de puissance et l’investissement de leurs joueurs à l’offensive. Ce faisant, les coéquipiers de Romain Horrut retrouvent le vestiaire avec le dessus sur l’une des meilleures équipes du championnat. Score à la mi-temps quatre buts à deux. Cependant, c’est la désillusion en seconde, la loi des Diables est exercée par la monopolisation du palet, neuf buts supplémentaires et beaucoup d’intensité qui privent les Lions d’un match si bien entamé. 

Zack Pettersson: Mon impression générale c’est qu’on a commencé le match au ralenti après un long voyage jusqu’à Bordeaux. Mais à la mi-temps, on s’est ressaisi et on est allé chercher une grosse période avec 9 buts. Bordeaux joue un jeu très dur avec beaucoup de pressing. Ils s’en sont bien sortis avec quelques fautes. Au moins on est resté concentré sur notre jeu et ça fait du bien d’avoir Danny (Daniel Brabeck, ndlr) dans les cages. 

My overall impressions were that we started out slow after a long travel and in half time we got ourself together and came out strong with a 9-0 period to show for.Bordeaux plays a really hard style with lots of pressure, I think they got away with a lot of dirty stuff. But we focused on our own game, and it felt great having Danny back in the net again.

 

Epernay 7 – 8 Caen

Un déplacement pris au sérieux par les joueurs de Bernard Séguy puisqu’ils partaient pour Epernay, une équipe qui leur avait fait défaut à deux reprises la saison dernière et enrichie de joueurs de qualités tel que Marek Loskot. Le match fut très disputé en première mi-temps avec un léger avantage pour Caen sur le score de quatre buts à trois. Au retour des vestiaires, Epernay parvient à égaliser, cependant les Bombardiers subiront la domination caennaise pendant une vingtaine de minutes, le gouffre se creuse avec un avantage de quatre buts pour les visiteurs. Un dernier revirement de situation par une crosse haute de Gérome Guérin va permettre aux Bombardiers de revenir à un but de l’égalisation. Cependant, le temps réglementaire ne suffira pas pour réaliser cet exploit, les Conquérants repartent avec les trois points, ce fut une fois de plus très chaud entre ces deux formations !

 

Paris XIII 6 – 5 Angers

Décidément les Corsaires sont en pleine forme en ce début de saison. Lors des premiers matchs, c’était Mikki Cabalin Manresa qui s’était illustré. Cette fois-ci c’est son frère Eduard qui inscrit 4 points (2 buts et 2 assistances). Hugo Vitou inscrit deux buts lors de ce match et confirme de plus en plus sa taille patron au sein de l’effectif parisien au côté de Maxime Héraut.

Du côté d’Angers, Adrien Desoppis et Alexandre Gaboriau restent en pleine forme pour leur équipe. La mauvaise entame en première période pour les angevins aura été fatale. Si l’équipe revient prêt de l’exploit, elle laisse PJ Kavaya inscrire le but de la victoire à 30 secondes de la fin en jeu de puissance après une pénalité affligée à Benjamin Bellote.

Carlos Perez: Nous perdons sur un fait de jeu où nous sommes pas aidés où nous sommes pas aidés. L’équipe a pris l’eau en première période avant de réagir en s’appuyant sur le collectif. Nous jouons de mieux en mieux même si il y a encore des erreurs de jeunesses qui coûtent cher. (propos recueillis par LE COURRIER DE L’OUEST – ANGERS)