J7 – Retour à la normale avec 5 matchs !  Rethel confirme un peu plus son statut de sur-favori, alors que Bordeaux continue de couler.

Anglet  Grenoble

Une fois de plus, cette saison, Anglet perd… Mais de peu. Grenoble se déplaçait en terre basque ce samedi et avec un statut de clair favori. On pouvait se permettre de prédire une victoire facile pour les grenoblois mais il n’en a pas été. Après seulement 10 minutes, les Artzak mènent au score (2-1) grâce à Kevin Chazalon et Jakub Cik. Les Grenoblois répondent très vite en seulement 23 secondes. S’en suit deux autres buts pour ces derniers puis un nouvel échange de but entre les deux formations. Après une mi-temps, les deux équipes se laissent sur un score de 5-3 en faveur des hommes de Hugo Rebuffet.

La seconde mi-temps aura moins d’impact offensif. Malgré ça les angloyes remportent la seconde mi-temps sur le score de 2 à 1, trop juste pour aller chercher l’égalisation. Du côté de Grenoble, on peut souligner les performances de Jérémy Laprésa, Shane Fox et Jolan Mogniat-Duclos qui réalisent tous les 3, un match à 3 points avec 2 buts et 1 assistance. Pour Anglet, la déception est là, sur 6 pénalités reçues, l’unité d’infériorité numérique concède 3 buts, qui font mal à la fin. 

Grenoble continue son bout de chemin dans le championnat et ne perd pas de points face à Rethel. 

Shane Fox: On aurait pu mieux jouer défensivement et on s’est raté sur quelques opportunités. On a super bien joué en première et puis on s’est relâché en seconde. Anglet a bien joué mais ils ont pris beaucoup de pénalités.

I think that we could have played a bit better defensively for the game and should have scored on some of our missed opportunities. I think that we played very strong in the first period and not as strong in the 2nd. Anglet played well but took a lot of penalties.

Garges  Caen

Tout comme à Anglet, Garges et Caen se sont affrontés dans un duel épique qui se finit dans une séance de tirs au but au profit des Conquérants. 

2-2 à la fin de la première mi-temps, et 7-7 à la fin de la seconde. Une pluie de buts dans laquelle s’illustre Maxime Langlois avec 4 points (2 Buts et 2 assistances) pour les Tigres, et Julien Couraud 4 points (2 Buts et 2 assistances) pour Caen, avant de marquer le tir au but de la victoire en battant le canadienLane Hartwell. 

Baptiste Bouchut : C’était un match engagé samedi soir, une équipe de Garges en place. Nous jouons toujours en dents de scies. Il y a des moments où nous sommes bien en place puis juste après, on est plus là pendant un petit moment. C’est ce qu’on prêche le plus cette saison, jouer un match complet. Au final la victoire est quand même présente et c’est toujours satisfaisant.

Villeneuve – Paris XIII

Un autre match engagé qui se finit aux tirs au but. Dans l’habitude de ce début de saison, Villeneuve commence fort avec une première mi-temps qui se finit le score de 3-0 à leur avantage avec des buts marqués par Ivan Waroquet, Nathan Sigmund et Martin Fiala. Une fois encore, les Fous du Bitume passent totalement à côté de leur seconde période,

Karl Gabillet: on fait un bon début de match comme à notre habitude et une très mauvaise 2e période comme à notre habitude, ils en voulaient bien plus que nous dans tous les duels. Josef à fait un très gros match de notre côté. 

Les parisiens rentrent au vestiaire après être totalement passés à côté de leur première période. 

Hugo Vitou: Dès le départ, on n’arrive pas à rentrer dans le match, défensivement comme offensivement. On prend rapidement un but ce qui n’aide pas les choses. On est face à un match assez physique et très intense.

Pourtant au retour tout fonctionne, et les Corsaires inscrivent 4 buts sans réponse pour Villeneuve avant l’égalisation tardive grâce à Clément Grégoire qui sauve les siens. Si ce n’est pas pour Josef Karlik, le gardien tchèque de Villeneuve, les parisiens auraient pu très bien aller chercher ce match. 

Hugo Vitou: Le mot d’ordre était de se faire plaisir, ce qu’on a réussi à faire grâce à l’ouverture du score par Miki. On a commencé à retrouver le smile, puis notre jeu s’est endurcit et on a mieux géré. On est déçu mais on reste fier d’avoir arraché un point malgré une entame laborieuse. Et puis les penaltys soyons francs, c’est quitte ou double… 

Paris obtient avec ce match un point vital et ne perd pas trop de distance dans la course contre Villeneuve et Grenoble. 

Rethel  Angers

Angers se déplaçait pour ce qui était clairement le match le plus compliqué. L’armada rethéloise est impressionnante sur le papier et prouve match après match qu’elle l’est aussi sur le terrain. Angers connaît un début de saison compliqué de part son rajeunissement cette saison, mais loin de perdre toute forme d’espoir. 

Malgré tout, l’équipe encaisse le premier après seulement une minute de jeu et accuse le coup après 10 minutes avec déjà un 3-0, à l’avantage des Diables. La première et seule réaction sur la feuille de match vient de Benjamin Bellotte qui inscrit le seul but des Hawks à la 15e. Si la seconde est meilleure pour les Angevins, il sera trop dur d’aller les chercher.

Jeff Ladonne: Cela faisait 15 jours 3 semaines, qu’on avait pas joué et là, on arrive à Rethel ! Une équipe très forte individuellement et collectivement. On a été passif en première mi -emps et ça se paye cash contre une équipe aussi talentueuse. On fait une deuxième période de meilleure qualité et ça se voit. La logique a été respectée. On savait que l’année allait être compliqué sans entraîneur et avec un effectif très réduit . Le groupe qu’on compose est de qualité, à nous de nous retrousser les manches et de croire plus en nous. Nous aurons plus souvent le rôle d’outsider cette saison mais nous sommes capable de faire tomber des leaders, j’en suis certain.

Daniel Brabec : On a super bien commencé et on avait le palet et les opportunités de marquer. Les 3 premiers buts sont arrivés très vite pour nous et ça a facilité le le reste du match. On a réussi à finir comme on avait commencé, sans laisser trop de chance pour nos adversaires.  

We started the game very wellwe played with the puck and it was us who had scoring chances. We scored first 3 goals very quickly so after that I think its was easier to play forus. We finished how we started and didnt give them many scoring chances. My team made a great game.

Bordeaux  Epernay

Bordeaux encaisse une nouvelle défaite crève cœur contre un adversaire proche au classement et contre qui il ne fallait surtout pas perdre. 
Les Lions démarrent de la mauvaise manière ce match en laissant les Bombardiers marquaient les deux premiers buts du match. Les Lions reviennent doucement et surtout en seconde avant de laisser le match aux mains des noirs et verts. 

Une fois de plus les bordelais ont du mal à rester hors de la prison et encaissent deux buts en infériorité numérique qui font la différence à la fin du match. Pour Epernay, c’est une deuxième victoire consécutive, qui leur permet de grimper à la 6e place du classement général à deux longueurs d’Angers et 4 de Garges et Anglet. Une façon de voir les prochains matchs sans doute un peu plus libérés. 

 

© VH Shots