Ligue Elite

La Ligue Elite fête ses 10 ans

English version below

La réputation de la Ligue Elite, que ce soit dans nos frontières ou au-delà, n’est plus à faire. Dix ans d’activité lui ont permis de devenir sans doute le meilleur championnat de Roller Hockey au monde. Cette réputation est bien entendue un travail de longue haleine et bien des clubs et des personnes ont contribué à la construction d’un championnat de haut-niveau.

Souvenez-vous, en 2007, l’ancien comité de Roller-hockey introduisait la catégorie Elite. Cette catégorie avait pour but de promouvoir le meilleur niveau de notre sport dans l’hexagone, dans un contexte très particulier, où le sport enregistrait de moins en moins de licenciés et se retrouvait dans une situation de dette contractée suite aux Championnats du Monde 2005 à Bercy. La volonté était simple créer un vrai sport de haut-niveau et non plus un sport de simple loisir et pour certain faire un vrai choix entre le roller hockey et le hockey sur glace.

En partie grâce à la Ligue Elite et l’appellation de sport de haut-niveau (grâce aux résultats de nos Équipes de France à l’international, ndlr) le Roller-hockey a consolidé son statut de sport n°1 de la Fédération Française de Roller Sport avec aujourd’hui pas loin de 17000 licenciés sur un grand total de 69000 licenciés pour la FFRS.

Cet été, l’Equipe de France sénior est allée chercher la médaille d’argent aux World Games de Wroclaw mais surtout le Graal tant attendu pour le Roller Hockey français avec la médaille d’or lors des RollerGames à Nanjing. On ne peut que féliciter le travail accompli pendant 10 ans avec la création d’un calendrier adapté, entre la Ligue Elite, le championnat Junior Elite et les stages Equipes de France. La création de ce championnat Junior Elite en 2011 permet notamment aux joueurs Junior de participer à un championnat de France relevé mais aussi en parallèle à la Ligue Elite ou aux catégories comme la N1 et la N2. Cette combinaison permet la pérennisation de notre championnat avec l’afflux d’une jeunesse qui souhaite tout simplement imiter ses pairs.

En effet, la Ligue Elite a déjà ses légendes et certaines d’entre elles restent toujours aussi actives dans le championnat. On pensera bien évidemment à Julien Thomas, les frères Lefranc, Renaud Crignier ou bien Jeff Ladonne. D’autres ont raccroché les patins mais n’ont pas totalement abandonné l’Elite comme Vincent Charbonneau ou tout récemment Geoffroy Tijou. Énumérer ces joueurs de légendes, nous fait forcement penser à ce qui fut autrefois une mode et aujourd’hui une normalité: le recrutement de joueurs internationaux. On se rappellera de l’arrivée de l’américain Itan Chavira dans les contrées de l’Ardennes, puis l’arrivée presque trop discrète d’un certain tchèque à Rouen, du nom de Patrik Sebek. Ces arrivées ont complètement changé la Ligue Elite en relevant le niveau de celle-ci mais aussi en démocratisant les « étrangers ». Depuis, on ne les compte plus, et on pense notamment à un PJ Kavaya qui a posé ses valises dans la capitale française, ou à un Junior Cadiz qui rend champion toutes les équipes par lesquelles il passe. Dans les phénomènes américains, on se souviendra d’un Travis Noe, qui restera sans doute le meilleur joueur passé par chez nous. Du côté européen, l’arrivée des tchèques est aussi impressionnante et on le compte plus, Pavel Strycek, Jakub Cik, Martin Fiala, Daniel Brabec et les frères Novak (en N1) en sont des exemples. La popularité de la Ligue Elite, nous permet de voir l’arrivée de joueurs d’autres contrées comme la Suède (Zack Pettersson) ou du Canada (Thomas Woods).

Tous ces aspects de la Ligue Elite, jeunesses prometteuses, vétérans endurcis, étrangers épatants ainsi que clubs de légende sont célébrés avec une communication de plus en plus dynamique.

10 ans, ça représente bon nombre de souvenirs et il nous serait impossible de tous les rappeler ici. À vous, les fans qui ont suivi la Ligue Elite et vos clubs, de partager avec vos enfants et nouveaux adhérents les grandes histoires de notre championnat et de notre sport. Nous pouvons néanmoins conclure sur le fait que la Ligue Elite se porte bien et qu’en soufflant sur les bougies de sa première décennie, on peut être fier de son histoire et être plein d’espoir pour sur ce qui reste à venir.  

Et pour les 10 ans, la Commission de Roller Hockey et la Ligue Elite vous promettent une saison comme jamais remplie de surprises tout au long de l’année.

 

English version

 

The Ligue Elite is well known nowadays and its reputation is enough to gain and attract players. 10 years of playing and you can easily consider this championship as the best one existing in the world of Inline hockey. This reputation has been managed with hard work, years after years and many teams and people have put their heart and soul into creating a championship that everyone considers as a high-performance league.

Remember 2007, the old French Inline hockey committee introduced us to the Elite championship. The aim was clear and was to promote the highest level of our sport in France. The context was also quite particular as the French Committee found itself in debt after the World Championships organized in Paris, France and the number of licensees was decreasing. The French Committee wanted to create a high-performance league and not a sport that was supposed to be « just for fun ». At that point, certain players needed to make a choice between ice and inline.

Thanks to the Ligue Elite, and also because our sport is officially considered as a high-performance sport by our the French government (Team France is one of the best in the world), Inline hockey has strengthen its position as the most played roller sports inside the French Federation with about 17000 licensees out of 69000 for the FFRS.

This summer, Team France has won the silver medal at the WorldGames in Wroclaw but the most compelling story of that summer was the Gold medal earned in China during the RollerGames. This medal has a special taste because it is the fruition of 10 years of hard work around the league but also to create a championship that can embed Team France preparation agenda as well as the Junior Elite championship. The creation of the Junior Elite championship has allowed U21 to compete at the highest level at their own age but also to be free to play in senior leagues such as the N2, N1 and for some the Ligue Elite. This also has allowed to better prepare our young players to the challenge of the Ligue Elite and to look upon their stars.

Indeed, the Ligue Elite has already its own Legends, some are still playing the game such as Julien Thomas, the Lefranc brothers, Renaud Crignier or Jeff Ladonne. Some have decided to retire from the game itself without leaving its world. Guys like Vincent Charbonneau or Geoffroy Tijou are still really active. To go through these players makes us think about what used to be a mode and now just normality: foreign players. We all remember Itan Chavira coming into Rethel and a certain Patrik Sebek making quietly his mark into our championship. These players have completely changed our Ligue Elite in a positive manner by increasing the level of play. Since these two players, countless international players have gone through our championship. Pj Kavaya is almost Parisian now. Junior Cadiz has managed to better every team that he played with. Travis Noe might be the best player ever that our league had the chance to witness. From Europe, the Czech have owned our league with the arrival of the Novak brothers, Martin Fiala, Daniel Brace and Pavel Strycek. The popularity of our championships has now attracted players coming from Canada with Thomas Woods and Frederick Corbeil but also players from Sweden like Zack Peterson.

All of these aspects, talented young players, great veterans, as well as impressive foreign players combined with teams that have marked our championship are all in the hand of dynamic communication that can put this league in the 21st century.

10 years, it is a lot of memories and it would be impossible for us to talk about them all. It is up to you the fans, who have followed our championship and your respective teams for so many years to pass on our history to your children and your newcomers into this game. We can all agree on the fact that our league thrives and by blowing out its candles on its first decade, can be proud of the work that has been done so far and be full of hope for the next 10 years to come.

Un commentaire

  1. Chirat

    22 octobre 2017 at 8 h 19 min

    Merci d’avoir pensé aux frères Clisson !

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *