Qui dit mieux ?

Chaque saison, les classements passent et se ressemblent. De temps en temps, au gré des changements de certains joueurs, le classement peut évoluer… Mais de façon très général, la Ligue Elite n’a jamais vraiment connu de révolution à proprement parler.

Rethel reste Rethel, ces dernières années, Villeneuve reste Villeneuve et ainsi va la vie. La saison dernière, les Hawks d’Angers semblaient partir vers une descente en Nationale 1 quasi-certaine avant que la pandémie ne touche tout le monde et change complètement la donne. Championnat en pause, puis finalement stoppé, il a été décidé de reprendre les mêmes et de recommencer avec eux.

Paris XIII, Epernay et surtout Angers ont conscience de la chance qu’ils ont eu. Pour les angevins, l’objectif est clair, le maintien… « On était mal parti pour se maintenir mais la situation sanitaire en a décidé autrement. On a rien demandé à personne… », confie Jeff Ladonne.

Depuis le confinement, les équipes ont eu le temps de travailler afin de repartir sur des bases saines. Même si le mercato a été quelque peu léger, et rempli de doutes, certaines équipes ont tiré leurs épingles du jeu.

Il est venu le temps pour nous d’essayer une projection de saison pour chacune de ces équipes.

 

Objectif maintien

Hawks d’Angers

Les Hawks ont été sauvés par le gong et la chance a clairement été de leur côté. Et comme Jeff Ladonne le dit, ils n’ont rien demandé à personne. La situation est ce qu’elle est. En attendant, la saison 2020/2021 ouvre la porte à une deuxième chance, qu’ils ne sont pas prêt de laisser tomber.

Le club est reparti sur des bases saines après une entame 2019/2020 à deux doigts du gouffre, qui a forcément eu des répercussions sur le plan sportif:

Sur le plan extra-sportif, la situation est stabilisée et pérenne. Sans oublier le soutient du club et de Sébastien Marpeau. C’est un gros point positif d’avoir une situation extra-sportif d’aplomb. On est parti de zéro cette saison, tant sportivement que financièrement. L’avantage est que nous avons de nouvelles cartes entre nos mains pour faire évoluer le jeu. On travaille avec le club pour que la formation des jeunes évolue encore afin de pouvoir alimenter à long terme les groupes seniors. Jeff Ladonne

Les angevins ont été les premiers actifs sur le marché des transferts avec le retour de Captain clutch, Charly Hallard. Après deux saisons à Caen, le caennais a pris la décision de revenir à Angers. Il portera la casquette d’entraîneur pour l’équipe Elite. Retour dont le président angevin, Sébastien Marpeau, est heureux:

On regarde l’avenir avec sérénité, et les Hawks ont un vrai projet sur le long terme, qui inclut tout le monde. Le retour de Charly va dans ce sens et son investissement est au-delà du poste d’entraîneur. C’est un gars de club, et on est heureux de travailler ensemble.

Dans la continuité du retour de Charly Hallard, c’est Nicolas Hebert qui revient dans le giron Elite d’Angers. Il avait déjà effectué une saison 2015/2016, où il avait engrangé 8 points en 17 matchs. Avec la triste nouvelle de la fin du club des Apaches de Tours, les Hawks récupèrent William Rave, mais aussi Maxime Burellier de Chateaubriant. Une expérience N1 supplémentaire, qui fera du bien et donnera de la profondeur à une équipe, qui a eu quelques problématiques a aligné sur tous les matchs, une équipe remplie.

 

Bombardiers Epernay

L’an dernier, Epernay s’était presque mathématiquement sauvé de la descente en remportant ses matchs importants contre Paris XIII et Angers avec qui la place de 8e se jouer. La saison dernière avait été considérée comme une saison de reconstruction avec du temps de jeu donné aux jeunes comme Hugo Rodrigues, Alexis Thobois, ou Martin Deneuchatel. La chance étant, qu’ils ont pu compter sur Jakub Bernad, qui malgré son engagement à la glace du côté de Reims, reste un des meilleurs joueurs de roller hockey dans l’hexagone. La preuve, en seulement 4 matchs, il compte 14 points pour 11 buts et 3 assistances et seulement 6 minutes de pénalité.

Cette saison risque d’être similaire. Le mercato pour Epernay reste léger et fait part belle à la jeunesse avec l’intégration de jeunes venant de leur propre rang et de joueurs venant de Reims et de Rethel. Accompagné par un leadership expérimenté avec Thomas Rogé, Valentin Morizet et Bastien Chaumet, l’équipe ne se renforce pas forcément, mais gagne aussi et surtout en profondeur.

Cette saison nous avons un effectif plus conséquent ce qui va nous permettre peux être de pouvoir nous faire augmenter le rythme de nos matchs, car avec l’effectif de l’année dernière on avait du mal à tenir tout le match. Nous avons conservé tous les joueurs et apporté quelques joueurs supplémentaires et tout le monde se connaît donc l’intégration devrait être plus facile. Arnaud Maujean

Prudence est de rigueur pour l’entraîneur des Bombardiers…  « L‘objectif de la saison, on ne peut pas trop le définir, car on ne connaît pas tous les effectifs des autres équipes nous verrons bien au fur et mesure », confie Arnaud. « Ce qui est sur c’est être dans les 8 premiers, après on verra à quel place . Et bien sûr le tout en espérant que tout se passe bien pour toutes les équipes au niveau du Covid« .

 

Paris XIII

Les Corsaires ont connu la pire saison de leur histoire en Elite l’an dernier. Une saison clairement a oublié. Le collectif parisien a attendu le troisième match pour inscrire son premier but de la saison, et le 8e pour la première victoire de la saison… Bilan après 14 journées, seulement 6 points sur 42 possibles, et un maigre 30 buts marqués. Le plus faible de la Ligue cette saison. « On a connu un début de saison très dur », explique Guilhem Bruel. « On joue Rethel, Grenoble et Caen, en premier, puis Villeneuve un peu après. On a un gros calendrier d’entrée de jeu. Résultat, on joue toute la saison sous pression et dans une mauvaise posture dès le départ. »

Mais quelle suite pour le club parisien?

Hugo Vitou a officialisé son départ. L’international français en quête d’un renouveau personnel a décidé de faire une croix sur le roller hockey cette saison pour se consacrer pleinement à ses études et à sa convalescence. Les Corsaires perdent un atout important, mais ne se sont pas laissés aller pour autant.

Toujours avec Guilhem Bruel à la tête du groupe elite pour une deuxième saison, les parisiens voient l’arrivée de deux nouveaux américains, Yann Blast et Trevor Mack. Ce dernier fut au centre de pas mal de conversations cet été et a été longtemps convoités par d’autres équipes.

Le recrutement des américains, a été fait avec le groupe et par respect pour eux.

L’autre recrue pour Paris est Alexis Janvier. Le joueur formé à Saint-Gratien puis Villeneuve avait déjà effectué une saison en Elite avec les Fous du Bitume en 2018/2019. Le jeune français avait eu peu de temps de jeu cette saison, et est retourné à Saint-Gratien en Nationale 2 pour son développement personnel. Malgré une saison écourtée, il finit avec 21 points en 10 matchs. Ce sera une deuxième chance pour le francilien, qui aura sans le droit à plus de temps de jeu à Paris.

 

Objectif milieu de tableau…

Tigres de Garges

Fort d’un titre de champion de France en 2018, les Tigres ont presque tout perdu dans la foulée, avec le départ de 4 de leurs joueurs cadres de cette saison incroyable (Karl Gabillet, Julien Thomas, Martin Fiala, et Daniel Brabec). L’an passé, l’équipe enregistre encore deux autres départs supplémentaires avec Maxime Langlois en partance pour le championnat espagnol et Florian Schneider pour Villeneuve.

Avec ses départs, Garges enregistrait tout de même des arrivées prometteuses en la présence des jeunes colombiens Camilo Oviedo, Andres Torres, et des jeunes américains Hayden Maxwell, Benjamin Hay et Luke Benavente, mais aussi des français Alexandre Clemente et Dorian Ambourg. Toujours appuyé par le capitaine de la barque Guillaume Langlois, l’équipe est loin d’avoir connu une saison catastrophique. En remportant les matchs importants face à Angers, Paris XIII et Epernay, elle fait le nécessaire pour se maintenir. Le climax de la saison vient contre Grenoble à la Halle Clémenceau en Journée 6, où les franciliens parviennent à tenir bon et ne perdent qu’en prolongation sur le score de 10-9.

Avec un effectif restant stable par rapport à la fin de saison, et quelques renforts d’anciens Tigres, l’équipe peut commencer la saison presque sereinement. Pas de révolution pour autant et le droit à l’erreur se paiera cash.

 

Prédateurs de Vierzon

L’équipe de Vierzon a surpris d’entrée de jeu. Le maintien en Elite était l’objectif de début de saison. Force est de constater que l’équipe a rempli son objectif et bien plus. Porté par les jumeaux tchèques, Jakub et Lukas Novak, et fortement aidé par leur compère Jakub Machac aux cages, les Prédateurs ont surpris tout le monde. La première équipe en avoir fait les frais, était Angers puis Garges. S’enchaîne deux défaites qui ne se jouent pas à grand chose contre Villeneuve et Rethel. Pas très loin d’Anglet et de Caen, Vierzon a pris de la confiance durant toute la saison avant de voir celle-ci s’arrêter.

Après une saison au-delà des espérances, l’équipe a fait fort sur le marché des transferts en signant le retour de Baptiste Bouchut à Vierzon. L’international français revient dans son club formateur avec l’espoir d’apporter un gros plus à cette équipe encore très jeune.

L’autre grosse signature est celle de Kyle Novak. L’américain, qui a joué les 4 dernières saisons en Espagne pour Valladolid, est considéré comme l’un des meilleurs joueurs du monde.  Si sa venue se confirme (problématique liée au COVID), et que la sauce prend, les Prédateurs auront une vraie armada offensive.

 

Artzak Anglet

Les angloyes ont prouvé qu’ils avaient leur place en Elite. Plus que jamais l’équipe est prête à en découdre. En rivalisant plus d’une fois contre les grosses écuries, elle s’est faite peur aussi contre des équipes, qui sur le papier étaient en dessous.

Après deux ans, les hommes de Jakub Cik devraient avoir suffisamment d’expérience pour éviter les erreurs d’avant.  Le mot d’ordre est stabilité, avec un effectif qui ne compte que le départ d’Antony Laborde.

Pour l’entraineur tchèque, Jakub, la saison va être plus difficile en raison de la longue pause et les écarts plus serrés…

 

Objectif Carré final

Deux intersaisons radicalement différentes…

 

Conquérants de Caen

L’été à Caen avait très mal commencé… Les deux premières annonces sont des départs et pas des moindres. Fini Bouchut, fini Hallard. L’équipe perd deux de ses principales menaces offensives. En plus de perdre ces deux joueurs, les Conquérants perdaient l’américain, Ryan Wass-Tursick, qui malgré une saison en demi-teinte avait du bien au collectif normand.

Les caennais n’ont pas du tout communiqué et la surprise arriva à Rouen. En match de pré-saison contre les Spiders, l’effectif d’Anthony Marie est gonflé avec un slovène (venu de la ligue espagnole), un américain et de Théo Faucherand. En plus de ces 3, le jeune Damien Laulier fait le saut en Elite.

Pour ce début de saison, c’est un peu bizarre. On se prépare comme tout les ans, mais avec des incertitudes sur le déroulement de la saison. On entame le championnat par Grenoble, qui est une équipe bien connu du championnat et Vierzon, qui est une équipe qui prend du volume et qui veut grandir d’avantage. Malheureusement pour eux, ils ont récupéré Bouchut (rire). Le début de saison ne va pas être simple, je pense réellement qu’il va falloir batailler sur tous les matchs, car rien ne va être facile. Anthony Marie

 

Yeti’s Grenoble

À Grenoble, la surprise du début de saison reste le départ du jeune isérois Théo pour la Normandie. En plus de ce départ, les Yeti’s ne devraient avoir aucun renfort nord-américain et joueront cette saison avec un effectif 100% français. Une première depuis la saison 2011/2012.

L’heure est venue de faire jouer les jeunes, et de leur donner du temps de jeu. Pour Lucas Lascoux, Maxime Caspani, Jules Caillat, c’est le moment de prouver qu’ils ont leur place dans le groupe Elite, et qu’ils peuvent contribuer au plus haut-niveau.

Hugo Rebuffet pourra tout de même se reposer sur des joueurs d’expérience comme Lambert Hamon, Jolan Mogniat-Duclos et le capitaine Jérémy Lapresa, qui malgré sa retraite internationale il y a de cela deux ans, reste toujours aussi prolifique pour les Yeti’s.

 

Objectif Victoire et rien d’autre

Fous du Bitume Villeneuve

Villeneuve est l’une de ces équipes, qui a perdu beaucoup lors de l’intersaison. Elle perd en premier lieu Nathan Sigmund (en partance pour Vicenza en Italie), mais aussi Antoine Rage, qui lui décide de raccrocher les patins. L’histoire aurait pu s’arrêter là, mais il semble que le retour de l’américain PJ Kavaya reste encore fort incertain à ce jour.

Le corps de cette équipe reste le même, avec Karl Gabillet, Julien Thomas et les deux tchèques Martin Fiala et Josef Karlik. Ce dernier a prouvé l’an dernier être l’un, si ce n’est le meilleur portier de la Ligue Elite. Le jeune Théo Issenuth devient le second de Josef Karlik, et devrait avoir sa chance sur quelques matchs.

La grosse surprise de l’intersaison reste le retour d’Alexandre Naud. Après deux saisons hors des terrains, l’ancien joueur de Rethel et de Paris XIII revient pour un second tour avec Villeneuve.

Toujours menée par Guillaume Silliès, l’équipe est très forte, mais la question que tout le monde se pose est, sera-t-elle suffisamment forte pour battre Rethel?

 

Diables de Rethel

À la fin c’est toujours Rethel qui gagne… Les rethèlois partent cette saison avec comme toujours l’étiquette de favori. L’effectif reste presque le même voir se renforce. Natan Vrablik et Enzo Clergé-Réa quittent le navire, mais au change, les Diables récupère Zack Pettersson. Le suèdois avait été le leader offensif lors de la saison 2018/2019. L’américain Ryan Wass-Tursick, ancien joueur de Caen, devrait quand à lui aussi rejoindre les rangs rethèlois cette saison.

Sebek, Chamrad, Loskot, Vendrame, Brabec et surtout Jimi Lefranc, feront le coeur de cette équipe à la recherche du titre qui leur fait défaut depuis si longtemps!

 

crédit photo: dateetsignature

Partagez !

Start a Conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *