Retour à Angers pour Charly Hallard

Après deux saisons passées aux côtés de son club formateur, les Conquérants de Caen, Charly Hallard reprend la route d’Angers.

Le caennais était devenu un pointeur régulier au sein d’un effectif angevin remplie d’expérience. Lors de sa dernière saison pour les Hawks (2017/2018, ndlr), il y avait réalisé la meilleure saison de sa carrière. Tout ça en portant le rôle de capitaine.

Angers, retenu en Elite (en raison de la pandémie) après une saison très difficile, profite de cette chance pour tenter de rebondir. La première pièce du nouveau puzzle est Charly… Un joueur d’expérience, qui saura en faire profiter la nouvelle vague de jeunes angevins.

Si Charly revient en tant que joueur, il vient aussi pour faire partie intégrante du nouveau projet sportif mis en place par Jeff Ladonne et le nouveau bureau emmené par Sébastien Marpeau. Le numéro 17 prend les reines de l’équipe en remplaçant Jeff Ladonne en tant qu’entraîneur. Une passation, que Jeff voit avec plaisir et confiance :

Je vais avoir un deuxième enfant et j’ai estimé que je n’aurais plus suffisamment le temps pour effectuer la tâche d’entraîneur-joueur à 100%. Charly avait le souhait de revenir et s’est proposé d’entraîner. Je serai là, s’il a besoin d’aide. C’est une bonne chose pour le club et pour moi, je vais pouvoir profiter de ma famille et prendre plus de plaisir sur le terrain sans avoir un œil partout ! Il me tarde que la saison reprenne. On a la chance d’être maintenu, le projet Hawks Elite peut continuer de progresser step by step. Et çà démarre très bien pour la saison à venir !

Pour Sébastien Marpeau, président des Hawks d’Angers, le retour de Charly est une excellente nouvelle, qui aura un effet catalyseur !

Tout le monde sait qu’on a eu une saison compliquée, mais les gars n’ont pas lâché et ont accepté de tout faire pour sauver le club. Jeff a fait un boulot de dingue dans des conditions très difficiles. Il faut le remercier pour ça. C’était la priorité de la saison passée et on peut dire que c’est fait, bien au-delà du maintien, mais pour tout le club. On regarde l’avenir avec sérénité, et les Hawks ont un vrai projet sur le long terme, qui inclut tout le monde. Le retour de Charly va dans ce sens et son investissement est au-delà du poste d’entraîneur. C’est un gars de club, et on est heureux de travailler ensemble. Ça annonce un bel avenir pour les Hawks et c’est parfait pour les 25 ans du club qui arrive.

À l’occasion de cette première nouvelle du mercato 2020, Charly répond à nos questions !

Après deux saisons à Caen et une montée en puissance des Conquérants, pourquoi ce retour à Angers ?

Je rentre à Angers pour des raisons professionnelles et familiales. Mon cabinet se développe de plus en plus, mais aussi parce que j’ai eu le bonheur d’être papa en juillet dernier, et ça devenait compliqué de partir tous les week-ends.

 

Qu’est-ce que tu retiens de ce nouveau passage à Caen?

Ça était une chance de pouvoir revenir dans mon club formateur. De pouvoir évoluer de nouveau en Elite avec les Conquérants est une fierté, et le club va dans le bon sens. Ils ont une superbe structure, et un Manager Général (Anthony Marie), qui gère cela à merveille. Je retiens d’avoir pu retrouver mes anciens coéquipiers de mes premières saisons en Normandie, mais aussi les nouvelles têtes, ma collocation avec Théo dans le vestiaire, le petit rituel du vendredi soir , et de pouvoir évoluer avec Enzo Renou…. C’est dommage, que nous n’ayons pas pu jouer Carpentier, car ça aurait eu une saveur particulière avec mon club de coeur. Que de bons souvenirs, et un groupe avec une grosse ambiance et Gilles-Valentin de la Tourette !

 

Est-ce que tu arrives avec un objectif personnel précis et sportif pour l’équipe?

J’arrive avec l’objectif personnel de participer au nouveau projet des Hawks, projet d’équipe et surtout projet de club. L’équipe a de la chance de pouvoir repartir en Ligue Elite pour la prochaine saison, après une saison très délicate. Le club a fait le dos rond, et ils repartent sur des bases saines avec la commission et un nouveau bureau.

Niveau sportif: faire mieux que l’année dernière… une victoire (rire, ndlr). Non plus sérieusement, l’objectif numéro un va être de se maintenir en élite sur le terrain, on ne peut pas être prétentieux après une saison difficile. Ensuite, on regardera plus haut si c’est possible. Chaque chose en son temps.

 

On connaît ton envie de faire partie de l’Equipe de France, est-ce que tu fais une croix dessus?

Pour l’Equipe de France, je m’entraîne toujours pour cela. J’ai pu échanger avec les sélectionneurs (avant ma décision de partir pour Angers). Je n’ai pas été au niveau les deux dernières saisons pour prétendre à quoi que ce soit, soyons honnête. Il y a de la concurrence, et des jeunes qui sont arrivés. Il me manque de la vitesse pour prétendre à une place. Maintenant, c’est dans un coin de ma tête, et dire qu’en signant à Angers, je range cet objectif au placard, ne serait pas vrai. Alors non, je ne fais pas une croix dessus. Pour moi, plus les objectifs personnels sont élevés et plus on progresse. Je vais me remettre au travail, et on verra bien le résultat final. Je suis en paix avec ça maintenant.

 

Un retour qui va faire du bien à Angers, qui s’offre sa deuxième bonne nouvelle depuis le début de cette pandémie.

 

Charly Hallard en chiffres de 2012 à 2020

 

Partagez !

Start a Conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *