Un vent d’espoir à Paris !

Les Corsaires sont allés gagner une victoire clé contre Garges à domicile devant leur public. Une victoire qui permet au collectif parisien de revenir à 1 point d’Epernay.

La saison 2019/2020 est de loin la plus décevante que le club parisien ait connu. Après avoir trusté le haut du milieu de tableau de 2012 à 2014, le club a connu une lente descente de 2015 à 2018, avant un regain de forme l’an dernier, avec l’addition des frères Cabalin et de Hugo Vitou.

Si Hugo Vitou est resté et a pris les reines de cette équipe, la saison a pour le moment était une suite de déception à l’image d’un mercato faible en comparaison aux concurrents.

Avec une seule victoire contre Angers, lanterne rouge cette année, la victoire arrive à point nommer pour finir la saison sur une note positive.

« Paris n’est pas encore fini…, nous dit Hugo, il nous reste encore quelques matchs, et on est à 1 seul point d’Epernay. Il nous fallait un déclic, et je pense que la lourde défaite à Rethel, nous a aidés. Depuis, les entraînements sont de mieux en mieux. »

Blessé pendant 3 semaines, l’international français a du être contraint de renoncer au stage EDF à Voiron de décembre. Pour autant, il n’a pas abandonné son équipe.

« Je ne les ai pas laissés. J’étais là aux entraînements et aux matchs. Les gars se sont donnés à fond pendant ma convalescence. Je sens que l’équipe est différente. »

 

Si le match a été compliqué et légèrement haché, les parisiens sortent victorieux d’un match complet. En encaissant seulement 2 buts, c’est la première fois qu’ils réalisent un tel fait depuis novembre 2018. Que ce soit défensif ou un Barbé au meilleur de sa forme, tous les joueurs ont montré leur meilleur visage et prouve que Paris n’est pas si perdu que ça…

« Que ce soit la défense ou bien Florian, on a tous bien joué. On a pris la décision de jouer à deux lignes. Florian est resté dans son match et les deux buts qu’il prend sont pour nous, explique Hugo. Le premier arrive en supériorité sur une faute que je commets… Le second, il est masqué… On le met par deux fois dans des situations délicates. Il a fait son game et on est fier de lui. »

C’est bien la 2e victoire de la saison pour Paris. Cette fois-ci, elle vient contre une équipe devant au classement, mais sans doute plus accessible à prendre que les premiers.

« Au-dessus de Garges, on sait que c’est compliqué, donc pour nous, c’était un match qu’on se devait de gagner. Après, à chaque match on vient en pensant à gagner et ce peu importe l’équipe. Tout le monde avait la même optique et on savait qu’on était deux équipes de mêmes profils. On l’a presque pris comme une pizza-cup, l’objectif est d’en mettre plus que l’autre et on a réussi. »

Avec ce petit point d’écart face à Epernay, la fin de saison s’enflamme presque avec à la clé une 8e place synonyme de maintien.  Paris enchaînera 5 matchs avec Epernay dès la 14e journée, le 7 mars. Un match, qui aura bien évidemment des allures de barrage… Les Corsaires continueront avec Villeneuve, Vierzon, Angers et Anglet, alors qu’Epernay sera aussi opposé à Angers, mais aussi Garges…

« L’objectif est le maintien… Le mot barrage a fait son apparition dans le vestiaire, mais il reste encore quelques matchs. On y pense, mais c’est une source de motivation parce qu’on veut l’éviter…, finit par expliquer Hugo. »

Une fin de saison palpitante !

Partagez !

Start a Conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *