© David Michel

Les Fous du Bitume de Villeneuve remportent la finale de la Ligue Elite 2019 avec panache au dépens de Diables qui auront échoué dans les 3 matchs clé de cette saison. 

Si Villeneuve s’est fait dominer à domicile, les Fous du Bitume ont fait taire les détracteurs et sont parvenus à battre Rethel non pas une fois, mais deux fois et ceci, à Rethel même. 

Les images parlent d’elles-mêmes et on laisse soin aux joueurs et au staff technique de Villeneuve de nous donner leurs impressions sur cette finale historique ! 

Julien Thomas :

Franchement, on savait que ce week-end allait être pour nous, pas vraiment de doute sur la finale même si nous partions avec une défaite chez nous. On savait très bien que nous étions bien meilleurs à l’extérieur. Maintenant, ce n’est pas chose facile de gagner à Rethel, mais nous étions confiants. Tu vas me dire que c’est facile une fois fini, mais c’est vraiment ce que je ressentais et du coup cela s’est vraiment vérifié. Nous avons mené sur ces deux matchs et tout le monde a été concerné et concentré jusqu’à la fin. On s’est vraiment monté une équipe de potes, donc l’ambiance et la cohésion étaient tellement facile à avoir que cela nous a clairement aidé tout au long de la saison.

 

Karl Gabillet :

Les deux matchs de ce week-end furent vraiment incroyables pour nous. Gagner par deux fois de suite Rethel chez eux, c’est du jamais-vu. On savait que nous avions fait un très mauvais match chez nous, mais ça ne reflétait pas du tout notre niveau de jeu. On voulait en découdre samedi soir chez eux. Le match s’est vraiment bien déroulé pour nous, on a vite mené au score avec 1 but à 3 à la mi-temps, c’était de très bonne augure pour nous. 
C’est un peu facile de dire ça après la victoire, mais j’ai trouvé Rethel cette saison moins solide que d’habitude, ils n’ont plus je trouve l’expérience qu’ils avaient auparavant et la victoire c’est peut-être joué là-dessus, car ils ont des joueurs très talentueux, mais l’expérience y fait beaucoup sur ce genre de finale. On le voit sur notre but vainqueur.

On peut vraiment dire que nous avons fait une très belle saison. Tout ce qui pouvait être gagné, fut gagné et en prime, la qualification à la European League pour la saison prochaine. Si on m’avait dit ce scénario en début de saison, honnêtement, je n’y aurais pas cru. Même si on joue pour gagner, le but avant tout est de prendre beaucoup de plaisir, ce qui fut le cas en dehors et sur le terrain. Vraiment hâte de commencer la saison prochainement…

Murat Bezircioglu, Directeur Sportif :

C’est un peu surréaliste. J’ai du mal à réaliser. C’est notre premier titre au plus haut niveau. C’est encore trop frais pour y croire. Avec le recrutement de cet été, on voulait vraiment reconstruire quelque chose de bien, mais aussi pour les années à venir. On ne pensait même pas au titre pour cette année… Pour nous viser le titre, c’était sur l’année 2. En mars, on parvient à gagner Carpentier, et je m’en serai contenté… Finalement, dès la première année, on fait le doublé, c’est juste surréaliste.

Guillaume Silliès, entraîneur :

Lors du premier match, on a connu une semaine de préparation compliquée, trop d’absents, des joueurs aux soins, des joueurs qui travaillent de nuit, ou qui ont leurs examens scolaires. On ne rentre pas dans le match et l’entame de match est médiocre, on n’était pas dans le rythme, incapables de se mettre au niveau de l’événement, et plusieurs opportunités gâchées en dans le jeu de puissance, qui nous aurait pourtant permis de rester dans le match.
Dans le deuxième match, on a clairement eu une meilleure approche, le terrain étant mieux adapté à notre jeu. On est parvenu à sortir une prestation collective accomplie, et chaque joueur a rempli ses tâches à la perfection. Un match plein.
Pour le dernier de la saison, on a eu encore une bonne entame de match, schéma respecté, mais Rethel est revenu fort en début de deuxième pour revenir à égalité. On passe plusieurs minutes ou l’une ou l’autre équipe aurait pu marquer, et c’est Martin servi par Karl et Nathan, qui dans sa position favorite met ce but sur le buzzer.

Concernant notre saison, elle a commencé en juillet avec la mise en place d’un projet autour de joueurs se connaissant très bien, expérimentés, et avec une culture de la gagne hors du commun. Le reste, c’est de l’échange, du partage, du travail et du respect, avec les résultats que l’on connaît.
Tous les ingrédients étaient en place pour que la recette fonctionne. Sans oublier le travail de fond de notre président Philippe Dimay, de Murat et Frederick.

 

Les Fous du Bitume peuvent passer à l’inter-saison avec le sens du devoir accompli. Pour certains l’inter-saison sera bien remplie ! Beaucoup seront à Barcelone lors des World Roller Games avec Karl Gabillet en tant que capitaine de l’Equipe de France. Martin Fiala et Josef Karlik seront probablement dans le roster de la République Tchèque (qui reste à confirmer). Frederick Corbeil sera lui à la tête du banc de l’équipe nationale canadienne. Nathan Sigmund représentera les USA.