Bastien Chaumet: « On n’est pas les plus à plaindre »

Alors que la saison arrive au terme de sa première partie et se dirige vers le break de Noël, Epernay se trouve en 8e place avec 7 points. L’an dernier, à la même période, les Bombardiers avaient déjà récoltés 11 points. En tenant compte du contexte, l’équipe n’est clairement pas la plus à plaindre.

Cette inter-saison, Angers, Paris XIII et Epernay sont les 3 équipes à avoir vu leurs effectifs considérablement se réduire. Pourtant, de ces 3 équipes citées, Epernay a bien tiré son épingle du jeu. Avec le deuxième week-end off de la saison, c’était l’occasion de parler avec le portier numéro 1 des sparnaciens, Bastien Chaumet. Le numéro 3 a pour le moment joué toutes les minutes de son équipe pour un total de 401 minutes passées devant la cage. Dans ce département, il est le leader et est le gardien qui a été le plus utilisé, juste devant Damien Lafourcade des Conquérants de Caen. En 8 matchs, il a encaissé 50 buts pour un pourcentage d’arrêt intéressant de 0,909%. L’ancien champion du monde junior 2014, revient avec nous sur ce début de saison compliqué tout en restant optimiste pour la suite.

 

Vous avez connu un début de saison compliqué, mais finalement ça a l’air d’aller ?

On savait que l’entame de saison allait être très compliqué, étant donné que nous avons enchaîné les équipes jouant le titre d’entrée, mais ça a été un mal pour un bien, je pense. Les jeunes ont pu se faire un peu les dents pour les matchs de maintien. On sait que nous ne sommes pas les plus à plaindre, nous avons gagné nos deux matchs les plus importants. Ça nous installe dans une situation plus confortable en mettant un petit peu d’écart avec Paris 13 et Angers. Les deux ont eu beaucoup plus de mal que nous à lancer leur saison.

Le dernier match contre Anglet a montré un beau visage de votre équipe 4-3 contre Anglet et sans Jakub, qu’est-ce que tu as pensé du match? Est-ce que ça était une surprise de rivaliser avec eux?

Cette saison, Jakub, c’est comme un joker de luxe. L’important, c’est qu’il soit présent sur les matchs pour le maintien pour réussir à les laisser derrière nous. Pour le match contre Anglet, ça a été très serré et intensif. Ils nous ont dominés en première, mais on est parvenu à nous ajuster en deuxième, ce qui nous a permis de récupérer les palets et mener plus d’offensives pour revenir au score. En somme, un beau match qui reflète le roller-hockey avec beaucoup d’occasions, mais des gardiens solides des 2 côtés. Pas tant une surprise que ça, si tu regardes leurs résultats, ils n’ont battu que des équipes derrière eux au classement. Nous savions qu’en jouant bien nos cartes, nous étions capables de rivaliser avec eux.

 

En regardant l’allure actuelle du championnat, est ce que l’objectif de début de saison a évolué suite à votre début de saison?

On peut déjà voir le championnat se diviser en sous-catégories, les prétendants au titre, les underdogs, le ventre mou, et nous qui jouons pour le maintien. 

L’objectif de début de saison n’a pas évolué et il n’évoluera certainement pas. Il est de se maintenir et il sera accompli qu’au terme de la saison, cependant les résultats sont rassurants. Nous étions plutôt pessimistes dans l’équipe avec l’arrivée de beaucoup de jeunes inexpérimentés, mais ils nous ont fait mentir en montrant de la volonté et en appliquant les consignes.

 

Comment tu évalues ta saison pour le moment?

Je dirai inconstante pour l’instant. Il y a eu des bons matchs, notamment sur les victoires, ainsi que Caen et Anglet, mais des beaucoup moins bons comme contre Grenoble et Vierzon où ma prestation m’a beaucoup énervé et frustré. 

Les besoins de l’équipe à mon égard ont évolué avec la perte d’éléments essentiels de cet été. Ça me pousse à me donner encore plus, match après match. J’ai beaucoup travaillé et je travaille encore énormément pour faire évoluer mon jeu, ma régularité, ma concentration et mon équipe. Nous ne pourrons pas gagner des matchs si nous encaissons trop de but comme contre Vierzon. 

Malgré tout, je suis plutôt content de cette première partie de saison, mais je sais que je peux faire encore mieux en seconde moitié de saison. En plus avec les statistiques pour les gardiens, nous avons enfin un regard chiffré sur les performances des gardiens et ça fait vraiment plaisir.

Partagez !

Start a Conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *