Catégorie : Compte-rendus de matchs

Grenoble et Villeneuve avancent !

Cette saison continue de nous surprendre avec des surprises à tous les niveaux. Rethel est passé en deux matchs, mais c’est fait peur en laissant Angers prendre la confiance ! À l’inverse, Caen et Vierzon n’ont pas su retourner la situation à leur avantage.

 

Fin de parcours pour Vierzon et Caen !

Les Conquérants finissent leur saison bien plus tôt et bien loin des espérances. La finale de Carpentier est toujours dans les mémoires, et l’envie d’une revanche en finale du championnat Elite aussi. Pourtant depuis le break Carpentier, les Conquérants ne sont jamais revenus à leur niveau. De son côté Villeneuve est monté en puissance au fur et à mesure de cette deuxième partie de saison. Dans deux matchs tendus, Villeneuve a fait le maximum pour gagner ses deux matchs. Lors de ce match 2, Caen n’a pas été capable de prendre la mesure du match et s’est fait détruire par cette équipe majoritairement mené par Karl Gabillet. Le dimanche, les spectateurs présent ont pu assister à l’un des plus beaux matchs de la saison. Tendu jusqu’au bout, tout s’est joué avec un but victorieux en prolongation inscrit par Karl Gabillet ému.

Grenoble a fait de même et est allé chercher deux victoires à l’Entrepose contre une équipe de Vierzon qui a étonné toute la saison. Réalisé une bonne saison est une chose, confirmé en playoffs en est une autre et Vierzon échoue sur la première marche de ces playoffs. On l’avait senti dès le premier match à Voiron, où Grenoble semblait au-dessus pendant tout le match. Chose confirmé à Vierzon, où cette fois-ci les Yeti’s se sont donnés les breaks nécessaire pour confirmer ces victoires qui leur tendaient les bras.

 

Rethel et Anglet se sont qualifiés, et Anglet est clairement l’équipe qui a eu le moins de difficulté. Leur deuxième match se solde par un un grandiose 9-1 contre Garges. Pour Garges c’est la fin d’un parcours moins compliqué que les saisons précédentes, et une équipe qui prend en maturité et qui aura sans doute péché par un manque cruel d’efficacité aux cages. À Rethel, l’envie de marquer est là, l’envie de défendre est moins présente et prouve de plus en plus que cette équipe de Rethel est prenable.

 

 

Crédit photo: MyFMT

J18 | Chamboule tout !

Fin de saison régulière et les carottes sont cuites ! À la suite de la J17, on connaissait déjà les 8 qualifiés pour les playoffs et un quart de finale. Aujourd’hui, on les connait tous et du changement il y en a eu.

 

Dans cette dernière journée, ce sont les Conquérants de Caen qui ont perdu gros. Dans un match serré face à Villeneuve, les caennais se sont inclinés face à une équipe des Fous du Bitume, très jeune, mais toujours menée offensivement par Karl Gabillet et Alexandre Naud. Score serré, 3-1, mais grosse dégringolade pour Caen. Longtemps second du championnat, la dernière partie de saison, n’aura pas été en leur faveur. Ces derniers se retrouvent désormais 5e du championnat.

Dans leur mésaventure, les vierzonnais ont pris l’avantage en remportant leur dernier match de la saison contre Garges.Ces derniers se sont battus mais n’ont pu mieux faire que 5 buts. Côté Vierzon, Zack Pettersson inscrit 5 points et un quadruplé, alors que l’arrière tchèque Jan Vyoral inscrit un coup du chapeau. Cette victoire permet aux Prédateurs de finir à la 3e position au championnat. Une place incroyable pour un club arrivé il y a peu en Elite. Une histoire qui se rapproche un peu de celle des Tigres de Garges.

Paris s’inclinent lourdement face à Grenoble. Les parisiens ne partiront pas de l’Elite avec une belle fin, bien au contraire. Venu avec 7 joueurs de champ, les parisiens n’ont rien pu faire face à des Yeti’s, qui tout doucement, retrouve leur rythme de croisière. Dans cette victoire à sens unique, on notera que Lucas Lascoux inscrit le premier coup du chapeau de sa carrière en Elite. En 20 matchs joués au plus haut-niveau, il inscrit son 6e, 7e et 8e but.

À Angers, les Bombardiers se sont vengés en allant gagner ce match face aux Hawks. Avec un tournant de saison différent, ce match aurait pu être un match final avec la 8e place en ligne de mire. Pourtant, les hommes de Charly Hallard n’ont rien laissé au hasard en s’assurant de leur qualification aux playoffs dès la J17. Dans un match, où il n’y avait plus de pression, les sparnaciens se sont offerts Angers en étant complètement libéré. Une victoire qui arrive en plus sans la présence de renfort.

Le clou du spectacle de cette journée, c’était Rethel contre Anglet. Dernier match de la saison régulière, ces deux équipes pourraient se retrouver en finale de la Ligue Elite. Pourtant, Anglet n’a pas su être à la hauteur de ce match et s’incline lourdement contre Rethel, qui se rassure juste avant les playoffs. Dans le doute depuis la victoire de Grenoble et l’opposition de Caen en Coupe de France, Rethel a tout donné face à Anglet. Rien n’a été laissé au doute.

 

Le classement au haut se voit complètement chamboulé. Vierzon passe 3, Villeneuve 4e, et Caen tombe à la 5e place. On doit se le dire, mais malgré la domination de Rethel et la dernière place de PXIII, qui est loin d’avoir démérité, cette saison aura été passionnante.

 

© crédit photo: Philippe Durbet

J17 | Caen souffre, Angers se qualifie enfin !

Cette journée 17 aura eu la chance de sceller les 8 qualifiés pour les playoffs à une journée de la fin de la saison régulière.

Mathématiquement, il ne restait que peu de chance à Epernay pour se qualifier, mais force est de constater qu’ils auront tout donné pour se sauver une fois de plus. Bien évidemment, les Sparnaciens n’avaient pas totalement leur futur entre les mains. En plus d’une victoire contre Anglet, les Bombardiers avaient aussi besoin d’une victoire de Paris contre Angers. Ces derniers n’ont pas laissé la chance au hasard et aux probabilités, et les hommes de Charly Hallard sont allés chercher leur qualification de main de maître avec une victoire 4-2.

À Vierzon, les Prédateurs gagnent sur un score de 5 à 3, grâce notamment à une prestation incroyable de Batpiste Bouchut. L’international français marque presque deux fois le même but contre son compère en EDF Simon Demars. Dans le même temps, c’est les Tigres de Garges qui créent la surprise du week-end en remportant leur opposition contre les Conquérants de Caen. Dans un match à l’avantage des caennais, les hommes d’Anthony Marie n’ont pas su trouver la faille contre Jerome Louap, alors que de l’autre côté, l’attaque francilienne a su profiter à fond de ses contre-attaques rapide et efficace.

À Villeneuve, les rethélois ont remporté leur 16e victoire de la saison, mais une fois de plus face à de l’adversité. Depuis février, les Diables ont du mal à marquer et encaisse plus de but à la fois. Alors que Grenoble est allé chercher un exploit et que les Conquérants de Caen ne sont pas passés loin de gagner la finale de la Coupe de France 2022, Rethel surprend de plus en plus. Porté par Alexandre Naud et Karl Gabillet, l’attaque des Fous du Bitume s’est montrée impériale et a su marquer par 4 fois.

Cette 17 journée rajoute du piment à cette de fin de saison. Si on connaît désormais les qualifiés pour les playoffs 2022, on est bien dans l’incapacité de vous prédire les quarts de finale. Aujourd’hui, seul Rethel, Anglet et Angers sont assurés de rester à leur position actuelle, respectivement, premier, second et huitième. La seule affiche connue de ces quarts, sera Rethel contre Angers. Le reste tout est encore jouable. Garges en gagnant à Caen et en voyant Grenoble perdre à Vierzon se donne la chance encore une fois d’aller chercher cette 6e place.

En haut de tableau, ça bouge aussi. La défaite surprise de Caen, offre aux Prédateurs l’opportunité de revenir à égalité, alors que Vierzon affrontera Garges et Caen, Villeneuve. Vierzon a l’opportunité d’aller chercher cette 3e place au championnat, ce qui serait incroyable pour cette « encore » jeune équipe dans le championnat Elite.

Les résultats de cette 17e journée de championnat offre la perspective d’une 18e journée passionnante !

 

© crédit photo Dateetsignature

J16 | Les playoffs se profilent !

Ce samedi, la logique sportive a prédominé sur l’ensemble des matchs de la Ligue Elite et avec une meilleure idée de qui ira en playoffs !

 

Rethel est revenu très fort après sa déconvenue face à Grenoble. Les Diables n’ont laissé aucune chance aux Tigres dans un match presque à sens unique. Avec l’exploit des Yeti’s, Garges avait l’espoir de pouvoir lutter, mais les hommes de Patrik Sebek n’ont pas attendu longtemps pour prouver qu’il n’y aurait pas 2 exploits consécutifs. En marquant les 3 premiers buts en moins de 7 minutes, les Tigres ont vite compris qu’il serait impossible d’aller les chercher. Après 50 minutes, le résultat est sans appel. 9 à 1 pour Rethel.

À l’Entrepose, Vierzon n’a fait qu’une bouchée de parisiens venus à simplement 7 joueurs de champs et 1 gardien. À ce niveau de la compétition et face à une équipe comme Vierzon, composée de 4 joueurs internationals, il y avait que peu de chance que les Corsaires puissent résister. Avec des performances premium de l’américain Kyle Novak, et du tchèque Jan Vyoral, les Prédateurs n’ont fait qu’une bouchée des Corsaires et se sont amusés à faire un jeu collectif assez impressionnant.

Caen est allé chercher une victoire aux tirs au but face à Grenoble. Ces deux équipes ont l’habitude de jouer des matchs bien serrés et les 3 derniers n’ont été séparés que par un petit but. Cette deuxième confrontation de la saison ne fait pas exception et après un début de match à l’avantage des Conquérants, les Yeti’s sont revenus en force pour égaliser par deux fois le match. Après une prolongation sans but, c’est au tour des tirs au but. Damien Lafourcade a excellé dans l’exercice et n’a laissé aucun grenoblois marqué. Côté Caen, Chris Caldwell a fait peur aux siens avec une tentative ratée en laissant le palet derrière lui. Au final, c’est Théo Faucherand, l’ancien grenoblois, qui donne la victoire sur un tir bien placé contre Timo Lefebvre.

Les Hawks d’Angers avaient rendez-vous avec les Artzak d’Anglet à la salle Pignada. Dans un match serré, tout s’est joué en milieu de seconde période, après un but de Kevin Chazalon à la 38e minute du match, suivi du break par Lucas Discazaux, 2 minutes plus tard. Pour Angers, Charly Hallard et les siens ont eu du mal à trouver la faille face à un Sébastien Pasquier au top de sa forme. Adrien Desoppis inscrit le seul but angevin sur un double rebond laissé par le portier angloye.

Epernay retrouvait dans son équipe le numéro 14, le tchèque Jakub Bernad. Régulièrement capable de miracle, lorsqu’il vient pour les sparnaciens, cette fois-ci, il n’a été limité qu’à 2 assistances. Pas de magie pour Epernay donc, qui perd son match face à une équipe de Villeneuve menée par Karl Gabillet et Alexandre Naud. Avec cette défaite, Epernay se condamne un peu plus à un match de barrage face au futur second de la Nationale 1.

Au classement général, Anglet reprend un point à Caen et reste à 2 unité de cette dernière et de Villeneuve. Vierzon reste en embuscade à 3 points du second. Les quatre équipes sont toujours dans une fenêtre de 3 points. Grenoble revient à égalité de Garges avec un calendrier plus avantageux sportivement que celui de Garges. En fond de classement, Angers reste toujours sous la menace d’Epernay sur le plan mathématique, mais avec PXIII comme prochain adversaire puis Epernay, et 6 points d’avance, Angers a la chance d’avoir son avenir entre les mains.

© crédit photo: Philippe Durbet

 

 

 

 

J4 – Report – Angers Taille patron

Après leur victoire à domicile contre Garges, Angers est allé gagner son premier match à l’extérieur de la saison.

Initialement prévu le 24 Octobre 2021, le match avait été annulé en raison de cas covid dans les équipes. Repoussé au 11 décembre, les deux équipes ont dû de nouveau reporter le match pour les mêmes raisons. Non qualifiés à la suite du premier tour de la Coupe de France, Grenoble pouvait accueillir Angers sur ce week-end, alors que les 8 autres équipes élites jouaient leur accession à Carpentier.

La semaine dernière, les deux équipes sont sortis victorieuses de leur journée 14, alors qu’une semaine plus tôt encore, en Journée 13, Grenoble avait remporté le premier duel de l’année entre les deux clubs historiques sur le score de 4 – 1.
Cette fois-ci Les Hawks avaient envie de bien faire et de capitaliser sur l’élan de la victoire contre Garges. Après 50 minutes, les Hawks sont allés chercher une victoire importante, où tout s’est décidé lors de la seconde période.

« Ça fait du bien de se sentir léger un lundi matin. Cette victoire fait énormément de bien, elle est méritée sur l’ensemble de notre saison jusqu’ici. À la mi-temps, on est dans le coup et on est très solide en défense. Leo est dominant dans le but. On se dit qu’on n’a rien à perdre, et qu’on doit continuer à défendre et que les opportunités on les aura », nous explique Charly Hallard, entraîneur-joueur de cette équipe angevine.

À la fin de la première mi-temps tout reste jouable. Les deux équipes se laissent sur un score de 1 à 0 au profit des Yeti’s. C’est en début de seconde où les angevins vont faire le nécessaire pour revenir au score par deux fois puis mener et ne jamais lâcher.

« On a été dominant en unités spéciales, aucun but encaissés en infériorité numérique et 100% en supériorité. Il faut prendre la réussite quand elle nous sourit. Elle nous a beaucoup trop fait défaut cette année. Donc en soit, rien a changé à la mi-temps, mais sûrement un déclic de la semaine précédente. »

À Grenoble, les Hawks se sont vengés et en ont profité pour prouver qu’il fallait compter sur eux sur cette fin de saison. Une saison qui voit des Hawks se batailler pour une 8e place au coude-à-coude face à Epernay, et c’est une victoire potentiellement capitale dans la suite du championnat.

« L’équipe n’a pas changé. Ce qui a changé, c’est de croire en nos capacités et de réitérer les performances. Évidemment, on a obtenu un boost de confiance après Garges. Cette victoire, on court après depuis un moment et quand tu perds 4 matchs en prolongation et aux tirs au but, tu te poses des questions.  Je pense que c’est un vrai déclic pour nous et cette équipe qui est très jeune. Ils nous restent 4 matchs. Sincèrement, on se concentre sur nous-mêmes, et sur ce qu’on peut contrôler. À l’heure actuelle, nous sommes dans une bonne position, à nous de garder notre destin entre nos mains. « 

© Crédit photo Munin Photographie

J14 | L’étau se resserre !

La journée 14 est derrière nous et ses résultats vont nous permettre d’obtenir une fin de saison palpitante !

Si Rethel est loin devant et devrait sans trop de soucis, gagner le championnat régulier dès la journée 15, de la 2e à la 5e place, tout est encore jouable! En effet, de Caen à Vierzon, seul 3 points les sépare. Il faut tout de même mentionner que Caen et Anglet ont leur match en retard.

 

Un retour des Novak triomphant ! Les frères Novak retournaient à Vierzon pour la première fois depuis leur séparation et force est de constater que ce retour leur a fait pousser des cornes ! Chacun des frères a inscrit son but et ils ont grandement participé à la victoire des Diables. Un peu moins sollicité dans l’armada de Rethel depuis le début de saison, c’est l’un des rares matchs où les Novak ont donné le tempo dès le début du match. Les vierzonnais ont eu beaucoup de mal à trouver la solution contre Michal Dufek, malgré pléthore de tirs.

Angers remporte enfin son match ! Très légèrement malmenés du côté de la possession par Garges, ils ont profité d’une multitude de pénalité à l’encontre des Tigres en première mi-temps pour rester au contact et inverser la tendance. C’est surtout du côté de Léo Gricourt qu’il faut se retourner pour une prestation incroyable. Le caennais a permis à ses coéquipiers de garder le match. Cette saison, Angers a souvent été dans le coup. Les angevins ont cultivé cette tendance à craquer dans les derniers moment. Cette fois-ci, ils ont su collectivement résister et capitaliser sur la prise de risque des gargeois, qui ont retiré, Alexandre Clemente, alors qu’il restait encore 2 minutes de jeu. Une prise de risque par deux fois, à leur désavantage. Cette victoire des angevins arrive à point nommé alors qu’Epernay était repassé devant au classement général suite à leur victoire contre PXIII.

En Île-de-France, Villeneuve avait le plaisir de voir arriver Anglet. Dans un match tendu et qui a vite basculé en la faveur de l’équipe extérieure, Villeneuve a su se retrousser les manches pour aller chercher une victoire clé et ô combien importante ! À Grenoble, longtemps au coude-à-coude, les Yeti’s ont su ressortir de la pause pour revenir en force et aller chercher une victoire qui leur tendait les bras.

Paris est de plus en plus dos au mur, et a su montrer de belles choses. À égalité à la fin de la première mi-temps, les parisiens ont même mené le temps de quelques minutes sur le score de 2 à 0. C’était l’occasion pour Caen de faire jouer Ruben Assayag. Second de Damien Lafourcade, le jeune portier, ancien portier junior de l’Equipe de France, a maitrisé son sujet, même s’il a été pris de cours en début de première période. Pas de surprise à la fin, puisque Caen remporte une opposition largement à leur hauteur. Au classement, c’est la bonne opération puisqu’ils reprennent le commandement seul de cette 2e place au championnat.

Alors que Rethel est bien seul, Grenoble s’est rapproché de Garges, et le quatuor de tête, Caen, Anglet, Villeneuve et Vierzon sont dans un mouchoir de poche. Angers et Epernay devraient continuer à se battre pour protéger cette 8e place avec en ligne de mire le 16 avril 2022. La dernière journée de championnat qui devrait sceller les destins de ces deux équipes.

 

© crédit photo: Munin Photographie

J13 | Rethel toujours plus haut

Cette journée 13 n’aura vu que la logique sportive l’emportait. Chaque équipe menant son opposant a remporté sa confrontation. Avec une 13e victoire consécutive, Rethel mène toujours la danse et est aujourd’hui à une victoire de remporter la saison régulière. Une opportunité qu’ils auront l’occasion de concrétiser la semaine prochaine contre Vierzon.

 

Rethel l’emporte 6 contre 0 face à Caen. Un résultat bien lourd par rapport à la physionomie du match. Caen a eu bien des opportunités, mais une combinaison de malchance et de performance du côté de Michal Dufek, le portier rethélois, a scellé l’affaire. Les deux équipes ont été bien agitées aussi du côté des prisons. 45 minutes de prison au total, dont 27 juste pour Rethel. Pour Caen, cette défaite signe la fin d’une belle série de victoire que les normands avaient acquise de la plus belle des manières. Elle a aussi pour conséquence de voir Anglet filer devant.

Grenoble est allé chercher une victoire importante pour le moral à Angers. Vainqueur sur le résultat de 4 à 1, le match a été serré, mais les isérois ont pu compter sur un Simon Demars presque revenu au sommet de son art. La star de ce match, c’est tout de même Joan Kerkhove. Le montchavinois d’origine, ne jouait que son troisième match de la saison (suite à une rupture des ligaments croisés datant de mai dernier en stage Equipe de France) et le numéro 9 a impressionné avec 4 points. Un retour de tonnerre avec 8 points en 3 matchs.

Villeneuve a gagné son derby mais s’est tout de même fait peur. En effet, les parisiens ont donné du fil à retordre aux franciliens. Les Corsaires ont par deux fois mené la danse en début de match. Malheureusement, La défense parisienne n’a pas su tenir, mais une fois de plus, force est de constater que l’effort est là. Il aura fallu attendre le début de la seconde période pour voir le match se débloquer à l’avantage des Fous du Bitume.

Vierzon ne s’est pas fait piéger par les Bombardiers. Ces derniers avait le droit ce samedi à deux renforts tchèques en la présence de Adam Pribyl et de Petr Sinagl. Les deux sont blanchis sans soucis et n’ont pas pesé dans le match. Du côté Vierzon, Zack Pettersson faisait son retour après une absence lors de la dernière journée. Un retour gagnant puisqu’il y inscrit un coup du chapeau et pointe toujours à la 4e place des pointeurs de la Ligue Elite. La première ligne verzonnaise continue de faire le travail et de scorer quand le besoin est là. Après cette journée 13, les Prédateurs pointent à la 4e place du championnat à égalité avec Caen, malgré un match de plus de jouer pour Vierzon.

Garges n’a pas su convertir aux tirs au but contre une équipe d’Anglet qui a du mal à retrouver son groove en ce début 2022. En effet les angloyes ont du mal à scorer et se retrouvent régulièrement dans des matchs compliqués. Perdre 1 point à Garges, ne devait pas faire partie du plan. À l’inverse, les Tigres sont en bonne posture pour garder cette 6e place.

© Dateetsignature

J12 | Entre surprise et étonnement

Enfin ! La Journée 12 est la première de cette année 2022 à voir ces 5 matchs se jouer sans Covid venant s’immiscer dans la partie ! Entre surprise et étonnement, on fait le point sur cette journée de Ligue Elite.

 

On commence avec la performance de cette journée qui revient à Garges. Les Tigres s’offrent le derby francilien en remportant 4-3 un match tendu et serré entre les deux équipes du nord de la région parisienne. Guillaume Langlois inscrit 2 buts, alors que Boukari Keita inscrit son deuxième but de la saison, mais surtout le but de la victoire. Le gardien espagnol Tomas Soeder réalise au passage l’un de ses meilleurs matchs. Au championnat, cela permet de décrocher d’une victoire de Grenoble, et forcé de constater que ce sont 3 points qui pourraient jouer beaucoup dans le classement final en marge des playoffs.

À Vierzon, les Hawks ont malheureusement connu une contre-performance… Alors que la première mi-temps était serrée, le début de seconde période a vu une explosion offensive côté vierzonnais avec 7 buts. Baptiste Bouchut mène la danse avec son meilleur match de la saison, et même depuis quelques années. Impérial sur les supériorités numériques, il élève son compteur à 18 unités pour prendre possession de la 7e place du classement des pointeurs et 6e des buteurs.

Epernay a résisté longtemps avant de tout perdre en deuxième période. Meneurs à la fin de la première période sur le score de 3-2, les sparnaciens ont vu les caennais revenir dès le début de la seconde période avant de voir le match leur filer sous les crosses. Privé de leur meilleur buteur Louis Tran, expulsé définitivement à la 39e, les Bombardiers peuvent une fois de plus remercier leur portier Bastien Chaumet pour avoir résisté longtemps. À Caen, Damien Lafourcade, gardien numéro 1, n’était pas présent et a laissé la place à Ruben Assayag. Il encaisse 3 buts et réalise un match solide.

En Isère, les grenoblois coulent encore un peu plus… Malgré une entame de match plus que positive avec le retour de Joan Kerkhove (après 7 mois d’absence), qui marque dès son retour et sur son premier tir, la suite a shifté à l’avantage des basques. Menés pendant 8 minutes, les Yeti’s ont encaissé 2 buts en 30 secondes, puis 2 autres en moins de 7 minutes. À la fin de la première période, les Artzaks menaient 5 à 1 et ne regarderont plus derrière en seconde période. Score final, 6-2. Match solide pour Anglet.

Les Corsaires se déplaçaient à Rethel pour un match qu’on savait déjà difficile pour les parisiens. Malheureusement pour eux, ils ont été spectateurs de ce qui ressemblait à un entraînement pour Rethel. Malgré l’envie de faire au mieux, les joueurs de Paris, n’ont rien pu faire pour arrêter l’armada rethéloise. Les deux équipes ne jouent plus dans la même ligue à ce stade. Paris fait de son mieux alors que Rethel compte une majorité de joueurs professionnels, champions du monde… Score final 18-0 pour Rethel.

© crédit photo: Tulipe Noire

J8 | Du très beau et du moins bien

La journée 8 aura donné son lot de satisfaction et de déception pour certaines équipes

Rethel Villeneuve a donné une première mi-temps de haut-vol avec un seul but encaissé pour Villeneuve et une légère domination des Diables. Retour de seconde période, les rethélois venus en masse à la Salle Chausson assistent à une pluie de but dans un temps très court de 20 secondes à l’avantage de l’équipe domicile. Pour les Fous du Bitume, plus aucun but ne sera inscrit alors que Rethel ira chercher 3 buts pour confirmer une victoire, qui ne faisait aucun doute.

À Grenoble, les Yeti’s attendaient la venue des Prédateurs avec l’espoir de rebondir sur un début de saison décevant. Malgré un but très rapide de Jérémy Lapresa sur la première occasion du match, les grenoblois ont peiné contre le portier Jakub Machak et se sont fait piéger par une attaque menée par l’américain Kyle Novak servant avec brio Batiste Bouchut à deux reprises et en marquant par deux fois sur des petits jeux de passes avec Jan Voryal.

Après un début de saison prometteur, mais pour autant frustrant pour les Hawks, les angevins remportent enfin leur premier match. Cette victoire arrive contre PXIII qui est clairement une équipe à battre dans la course à la non-relégation. Angers ne se trompe pas de match et va chercher 3 points capitaux qui leur permettent de revenir à 1 point de Grenoble alors que les deux équipes rattraperont leur match de la J4 le 11 décembre.

En région parisienne, les gargeois n’ont pas trouvé de solution contre Damien Lafourcade et une équipe caennaise qui reste sur un petit nuage avec sa 4e victoire consécutive. C’est la 3 meilleure série à égalité avec Anglet et Rethel loin en tête. Les Conquérants ont joué leur match et ont respecté le plan de match de l’entraîneur Anthony Marie. Pour les Tigres, cette défaite souligne leur manque de réussite face aux équipes du haut de tableau. Avec une équipe qui reste en consolidation, la seconde partie de saison pourrait être plus intéressante pour les franciliens.

À Epernay, les Artzak se sont fait peur le temps d’une mi-temps. En effet après 25 minutes de jeu, c’était bien les Bombardiers qui menaient le match. Valentin Morizet, opportun en tout début de match inscrit le premier but au bout de 26 secondes de match, suivi d’un second de ses propres soins, puis d’un troisième de Nathan Garcia-Prieto. En seconde période, les Bombardiers s’écroulent en prenant 4 but en moins de 5 minutes, puis 2 autres quelques minutes plus tard. Après 50 minutes de match, c’est 10-5 pour Anglet.

 

Les résultats du week-end:

 

Au classement, les Conquérants passent à la 3e place laissant Villeneuve 4e. Vierzon garde sa 5e place mais se rapproche de Villeneuve au classement. Grenoble reste à une 7e place inquiétante mais voit Angers revenir à 1 point seulement.

Le point sur le classement:

PosÉquipePTSMJGFGADiff
1RETHEL511815645111
2ANGLET3718907218
3VIERZON3618988018
4VILLENEUVE3418796316
5CAEN3318776215
6GRENOBLE251876760
7GARGES22187881-3
8ANGERS18186386-23
9EPERNAY121859115-56
10PARIS 1321843139-96

 

Crédit photo: Black Ghost/Denis Leroy

J7 | Anglet confirme, Grenoble coule, Villeneuve se fait peur

Garges se déplaçait à Rethel pour un match qui paraissait dors et déjà à sens unique. Si les Tigres ont joué un match plus que correct, la réalité est qu’il est plus que difficile d’arrêter l’attaque rethéloise qu’il n’y parait. Les Diables inscrivent 12 buts et pour la 5e fois de la saison, passent le cap des 10 buts. 

Anglet était aussi en déplacement pour la seconde journée consécutive. Après Paris, c’est à Angers que les Angloyes faisaient arrêt. Sans prendre Angers de haut, les Artzak sont allés chercher une victoire d’équipe marqués par de nombreuses pénalités et supériorité numérique des deux côtés. Au classement, Anglet reste au contact de Rethel par deux petits points et tout le monde attend la confrontation entre les deux clubs historiques de la LIGUE ELITE. Le retour d’un grand classique pour le plus grand plaisir des fans aura lieu le 4 décembre à la Salle Pignada pour le compte de la Journée 9. 

Les caennais avaient rendez-vous avec Grenoble. Des Yeti’s au pays de la pluie et si Grenoble n’a pas pris la pluie, ils ont pour autant perdu. La seconde défaite consécutive et surtout la 4e de la saison. Le match aura été très tendu tout le long du match et se finit par un score très faible. On notera la performance de Timo Lefebvre qui prend une expérience inestimable en l’absence de Simon Demars (toujours blessé). Pour Caen, cette victoire confirme un début de saison très correct, qui les place à la 4e place du championnat. 

Epernay gratte un point à Villeneuve. Après Angers, c’est Epernay qui parvient à voler un point aux Fous du Bitume. Les joueurs de Silliès n’ont toujours pas trouvé la bonne recette pour répondre aux attentes misées sur ce nouveau groupe. Malgré un début de saison pas forcément au top, le FDB pointe toujours à la 3e place et commence à accuser un petit retard sur les eux premiers (Rethel et Anglet) et se voit rattraper par Caen. 

Epernay peut se féliciter d’un match parfaitement jouer et qui aurait pu se finir à leur avantage. En inscrivant ce point de consolation, ça leur permet de revenir à égalité avec Angers dans la course aux playoffs. Un petit point qui pourrait être crucial en fin de saison.

Vierzon se déplaçait en capitale pour jouer les Corsaires de Paris. Après une défaite compliquée à domicile face à Caen, les vierzonnais avaient besoin de se rassurer et c’est chose faite avec une victoire 7 à 3 contre des Corsaires qui peinent toujours à marquer plus de 3 buts par match. 

Les résultats du week-end:

Le point sur le classement:

PosÉquipePTSMJGFGADiff
1RETHEL511815645111
2ANGLET3718907218
3VIERZON3618988018
4VILLENEUVE3418796316
5CAEN3318776215
6GRENOBLE251876760
7GARGES22187881-3
8ANGERS18186386-23
9EPERNAY121859115-56
10PARIS 1321843139-96

 

 

© crédit photo: Date et Signature