Ligue Elite

Clap de fin pour Anglet en Elite

Une belle bataille… mais une bataille perdue en prolongation. Samedi soir pour leur quart de finale contre Angers, les Basques se sont inclinés sur un but en prolongation, après avoir mené pratiquement toute la rencontre. Eliminés des playoffs, la défaite aura aussi eu un goût particulièrement amer pour les Artzak : le club avait annoncé, quelques jours plus tôt, que l’équipe première n’évoluerait plus en Elite la saison prochaine, pour des questions financières.

Chronique d’une descente annoncée ?

La saison aura été particulièrement rude pour les Basques. Trois défaites d’entrée (contre Grenoble, Paris XIII et Angers), et voilà le club historique d’Anglet qui inquiétait le monde du roller-hockey. Las, les Basques relevaient la tête, prenaient leur place dans le ventre mou du classement et emportaient les matchs attendus, contre Amiens, Villeneuve-la-Garenne ou Paris XIII.

En février déjà, l’Artzak cherchait un second souffle… et pas seulement sportivement en vue des playoffs. Le président Roger Chazalon l’assurait auprès du Journal du Sport : « on fait avec les moyens du bord, on touche les limites de la ligue Elite. C’est un problème de budget, le championnat est devenu semi-pro et on ne peut pas suivre. » Résultat ? Une collecte de dons à grande échelle dès le mois de mars, histoire d’assurer la fin de saison. Et des déplacements en Elite financés par les joueurs eux-même.

Antony Laborde - Anglet - Photo Denis Black Ghost

 

Tout juste qualifiés en playoffs après une victoire contre Villeneuve-la-Garenne, les Basques ont retrouvé samedi dernier de vieux compagnons de route : les Hawks d’Angers, habitués eux aussi à prendre de la place au plus haut niveau du roller-hockey français.

Amère défaite en prolongation

Fallait-il y voir un sursaut d’orgueil des Basques ? En dépit de tous les calculs, c’est bien Anglet qui menait après plus de 30 minutes de jeu sur le terrain angevin. Avec un écart notable : 5 buts à 0, des réalisations signées Nicolas Ruel, Jean-François Ladonne, Jimy Ten Braak et Kevin Chazalon. Dans les cages, le jeune Antony Laborde assumait la lourde charge de garder un score vierge.

Jeff Ladonne - Anglet - Photo Denis Black Ghost

A 30’53, Benjamin Tijou réveillait les troupes angevines. Et en 15 minutes, les Hawks refaisaient leur retard. A 45’46, un dernier but de l’ancien Artzak Karl Gabillet achevait de mener les deux formations à égalité 5-5. Si bien que dans un match couperet, il fallait la prolongation pour les départager. En infériorité, les Basques étaient battus sur un dernier but en or de Jonathan Ostre. Clap de fin en playoffs, et terrible déception pour l’Artzak qui avait tout fait pour aller chercher un autre résultat.

Quel visage pour Anglet la saison prochaine ?

Pour les Basques, se pose désormais la question de la prochaine saison. Le président des Artzak a d’ores et déjà demandé une relégation en Nationale 1, mais le règlement pourrait en décider autrement.

« C’est préférable de le faire maintenant que de devoir renoncer après quatre journées la saison prochaine. C’est un respect dû au championnat, aux joueurs et aux partenaires. J’ai lu que Roger Chazalon s’était ému de peut-être devoir retourner en N3… Je comprends son amertume, mais même si Anglet est un club que j’aime, le règlement est identique pour tout le monde« , estime Yann Maillet, rédacteur en chef adjoint de Slapshot Magazine, et qui a suivi l’évolution du club basque depuis des années. « L’avenir d’Anglet est sombre, on ne va pas se le cacher. Je ne sais pas trop quoi en penser. Je leur souhaite de trouver un second souffle, surtout si le départ de Jeff Ladonne est définitif. Il a pris le relais d’Olivier Dimet et il tient la barraque sportivement depuis. Si Anglet devait mourir ou vivoter dans les bas fonds des championnats, ça serait un drame évidemment, mais ça devrait aussi être un exemple pour tous les autres. On n’est jamais à l’abri de se casser la gueule, surtout quand on a connu la gloire. »

Cette dernière bataille contre Angers aura en tout cas été la dernière d’Anglet en Elite… pour le moment. Le club basque a été champion Elite en 2010, 2011 et 2012, et vice-champion en  2005, 2007, 2008 et 2009.

Anglet à Amiens - photo Myriam Leprince

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *