Alors que les autres équipes de la Ligue Elite jouaient leur Journée 17, les Tigres de Garges étaient en direction de Roana pour disputer la European League 4e édition. Pour les Tigres, c’était leur 3e participation à cette Coupe d’Europe nouvelle génération.

Loin des tumultes d’une saison française qui n’aura pas rempli les attentes de leur titre, les gargeois sont parvenus à réaliser l’exploit de devenir champion d’Europe en battant le club organisateur et ultra favori, Milan. Un parcours surprise, que personne n’attendait, n’y même les protagonistes.

Arrivé le jeudi en tout début d’après-midi après 17 heures de bus, les gargeois étaient opposés aux suisses de Linth dans leur première confrontation. Terrain plus grand (50×25), pas d’entrainement au préalable, les Tigres sont jetés dans la cage sans aucune préparation. Ce sera avec peine et le plus petit des écarts que Garges s’impose en prolongation.

La suite de la compétition leur sera plus favorable notamment grâce à un groupe de poule à leur avantage. Ce sera un sans faute avec des victoires en contrôle contre Cittadella et Köping, puis des victoires taille patron contre Bratislava et Laupersdorf en groupe qualificatif pour les phases finales de la European League.

En demi-finale, les Tigres affrontent Valladolid et se font mal menés offensivement une bonne partie du match, pourtant le carré défensif fonctionne, le jeune portier canadien Lane Hartwell assure son rôle avec brio, alors que Maxime Langlois et Chase Edwards capitalisent sur le peu d’opportunité qu’ils ont.

Entre nous, on savait qu’il fallait jouer la carte de la défense à 100% et capitaliser sur nos phases d’attaque et être le plus réaliste possible, Maxime Langlois

C’est une victoire 2-1 en temps réglementaire et une place en finale, la seconde en European League pour les gargeois.

Dimanche, 17h30, coup d’envoi pour un Milan-Garges au sommet. Garges participe à sa seconde finale de Coupe d’Europe, tout comme Milan. Les deux équipes ayant échouées contre les Diables de Rethel. Dans un scénario équivalent à celui de la demi-finale, Milan est dominateur et créateur de jeu, attaque, tire, mais ne parvient pas à battre le gardien canadien, ni le carré défensif gargeois. Il faudra attendre les 3/4 du match pour voir le premier but inscrit par Maxime Langlois sur un rebond de Chase Edwards, puis l’égalisation milanaise quelques minutes après. Après 5 minutes de prolongation sans grande occasion, les deux équipes se dirigent vers une séance de tirs au buts. Après 5 tentatives dont 3 pour Maxime Langlois et deux arrêts de Lane Hartwell, les Tigres de Garges remportent la European League 2019 à la surprise générale.

Au vu de l’effectif avec lequel on est parti, on ne s’attendait pas du tout à gagner tous nos matchs et encore moins la Coupe d’Europe. En voyant des Milan, Valladolid ou bien Bratislava, on savait qu’on avait peu de chance. À aucun moment, on s’est projeté comme champion d’Europe. Le fait que ce soit un tournoi nous a permis de nous rapprocher plus qu’en France et d’être particulièrement soudés pendant les 4 jours de compétition. C’est pour moi un gros facteur de notre réussite.

 

Avec ce titre Garges remporte son 5e trophée majeur en 11 années d’existences et n’ont plus que la Coupe de France comme trophée manquant. Côté Europe, la France confirme son statut de meilleure nation européenne, puisque le titre reste en France après Rethel ces 3 dernières années.