Ligue Elite

Interview : à Bordeaux, Mickaël Gasnier, des Boxers aux Lions

Passé par Rouen, Harrington (Québec, AEHL), Gap et Mulhouse avant d’arriver à Bordeaux, Mickaël Gasnier a fait toute sa carrière en hockey sur glace. Après six saisons chez les Boxers de Bordeaux – dont la dernière saison en Ligue Magnus, le gardien de but a rejoint les Lions de Bordeaux cette saison.

Humble et calme, il apporte son expérience et son sens du jeu à la défense bordelaise. Si bien qu’à la mi-saison, les Lions tout juste promus sont à la sixième place de la Ligue Elite. Et qu’au prochain stage de l’Equipe de France, Mickaël Gasnier rejoindra les Bleus à Voiron…

bordeaux-mickael-gasnier-jml-photos

« Evoluer au meilleur échelon national »

LigueElite.fr : qu’est-ce qui t’as poussé à relever le défi de cette nouvelle saison chez les Lions ?

« Je connaissais quelques joueurs (Horrut, Masson, Paradis, Boirie) avant de venir aux Lions pour avoir joué avec eux chez les Boxers de Bordeaux (glace). Romain Horrut, connaissant ma volonté d’arrêter la glace en fin de saison dernière pour me concentrer sur ma reconversion professionnelle, n’a pas hésité à sauter sur l’occasion et j’ai cédé autour d’un bon repas en compagnie des 2 coachs (Vachel et Horrut) et Romain Masson. Le repas était l’une des conditions sinequanone à ma signature aux Lions. La montée des Lions en Ligue Elite a également motivé mon choix car cela me permettait de pouvoir évoluer au meilleur échelon national dans un autre sport, ce qui n’est pas donné à tout le monde. »

LigueElite.fr : quelles sont tes impressions sur le niveau de jeu de la Ligue Elite ?

« Je suis agréablement surpris du niveau. Je venais un peu la fleur au fusil en pensant que ça ne serait pas trop compliqué de s’adapter à ce nouveau sport. Je suis vite retombé sur terre lors des matchs préparatoires contre des équipes de N1. Le niveau de l’élite est très bon avec des joueurs très techniques. Le championnat est également très homogène ce qui apporte un plus. Chaque équipe se doit de joueur à son niveau si elle veut avoir des chances de remporter le match. »

« Être toujours prêt car le danger peut venir de partout »

LigueElite.fr : tu as fait ta carrière en hockey sur glace : passer au roller-hockey, ce n’est pas trop difficile à gérer dans la cage ?

« Les cages sont plus petites et la gestuelle de base reste la même. Cependant, il a fallu gommer certains réflexes venant de la glace pour s’habituer à un sol qui ne glisse absolument pas. Il m’aura fallu trois bonnes semaines d’entraînements et regarder des tribunes quelques matchs au tournoi amical d’Angers (dont principalement le match Angers-Caen avec Jérôme Salley) pour pouvoir appréhender et m’approprier les techniques du roller. »

LigueElite.fr : quelles sont les difficultés selon toi, en termes de déplacements, en termes de jeu… ou même en termes de température ?

« Lors de mes premiers entraînements à Bordeaux, je me suis vraiment demandé ce que je faisais ici. Il faisait 40 degrés dans la salle, les entraînements étaient tardifs et je ne prenais aucun plaisir. J’ai remédié à la chaleur en jouant le plus léger possible en équipement. Pour les déplacements, j’ai décidé de faire comme tout le monde en mettant des plaques sur mes bottes. Elles facilitent grandement les déplacements. Pour le plaisir, il aura fallu attendre les premiers matchs : ) Le jeu au roller est plus axé sur la conservation du palet, le terrain est plus petit et il s’agit donc d’être toujours prêt car le danger peut venir de partout. »

mickael-gasnier-bordeaux-ph-jml-photo

« Nous serons attendus à chaque fois »

LigueElite.fr : Bordeaux fait un très bon début de saison, et l’équipe est à une place où elle n’était pas attendue : qu’est-ce qui fonctionne selon toi pour les Lions ?

« C’est vrai qu’on ne nous attendait pas à jouer les troubles fêtes cette année. Nous avons eu un effet de surprise en début de saison et nous avons surfé sur la vague du titre de N1. L’équipe s’applique à jouer un bon jeu défensif. Nous savons que nous ne pourrons pas marquer six buts par match à chaque fois. Les matchs que nous avons remportés ont été gagnés en développant un jeu sérieux et appliqué pendant 50 minutes. Il faut continuer sur cette voie.

LigueElite.fr : comment tu vois les prochaines échéances pour l’équipe, maintenant que la deuxième partie de la saison arrive ?

« L’objectif premier reste le maintien et il est très loin d’être acquis encore. Mais il est aussi vrai qu’en finissant 6ème de la phase aller et en ayant titillé les grosses pointures du championnat, nous serions déçus de ne pas faire les playoffs. Nous ne créerons plus d’effet de surprise et nous serons attendus à chaque fois. Ce sera à nous d’assumer notre statut et de faire en sorte de repartir avec les 3 points le plus souvent possible. »

mickael-gasnier-bordeaux-photo-jml-photos-arch

« Le reflet du travail de l’équipe »

LigueElite.fr : et tes échéances personnelles, puisque tu as été appelé en stage avec l’Equipe de France ?

« J’ai toujours placé le collectif en priorité. Je ne l’avais pas annoncé au groupe exprès pour ne pas qu’il se démobilise défensivement et se reposant sur moi lorsque je jouais. Mes performances personnelles sont aussi le reflet du travail de l’équipe défensivement. A part ça, c’est toujours gratifiant et c’est toujours un honneur de représenter son pays. J’ai eu l’opportunité de le faire à de nombreuses reprises à la glace dans les équipes jeunes et j’en garde des souvenirs fabuleux. Je considère le roller comme une autre chance de pouvoir revivre des moments comme ceux déjà vécus et il en va de soit que les échéances de cette année sont plus que motivantes. »

LigueElite.fr : est-ce que tu t’attendais à cette occasion, et comment tu te prépares à cette rencontre avec les Bleus ?

« Quand on fait le parallèle avec Romain Masson qui est l’un de mes meilleurs amis, j’avais ça dans un coin de ma tête mais sans vraiment y penser car je ne connaissais pas du tout le niveau français. J’ai hâte d’être au premier stage, de rencontrer les gars et de voir comment ça se passe. Ce sera à moi de m’intégrer et de m’investir dans un groupe qui connaît du succès depuis 2-3 ans déjà. Je ne prends pas ça comme un acquis et je sais que je vais devoir prouver des choses mais mon expérience passée me permet également de ne pas me mettre la pression. Il suffit d’arriver en forme et il n’y a pas de raison que ça se passe mal. Nous sommes également accompagnés pour la préparation physique et c’est un plus pour cette première échéance. »

Photos JML Photos

jml-photos

2 Comments

  1. M

    28 décembre 2016 at 15 h 37 min

    J’ai pas vu passer l’article avec la sélection pour le stage de l’edf et je n’ai rien trouvé sur le site de ffrs, pouvez vous aidez un vieux dépassé par la technologie 😉 ?

    • Redaction

      29 décembre 2016 at 0 h 58 min

      Bonjour ! C’est surtout que la liste n’est pas sortie officiellement sur le site fédéral, mais on la relaiera ici dès que possible

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *