Après le gardien britannique Miles Finney, c’est l’international canadien Josh Foote qui répond aux questions de LigueElite.fr, dans une interview à découvrir en français et en anglais.

Après une saison l’an dernier sous le maillot de Villeneuve-la-Garenne, le n° 11 grenoblois s’est révélé un atout pour l’attaque des Yeti’s : 18 buts inscrits en 14 matchs, et une place conquise tant sur le terrain qu’auprès des supporters. Le Canadien revient sur son expérience en Isère… et sur ses projets avec la sélection canadienne.

English version of the interview below

Josh Foote Grenoble - Photo Philippe Crouzet

LigueElite.fr : Tu joues au hockey depuis plus de dix ans. Quel est ton parcours dans le roller-hockey ? 

Josh Foote : « J’ai commencé à jouer au hockey vers l’âge de sept ans, ce qui est un peu tard pour un Canadien. J’ai commencé en hockey sur glace et j’ai continué ainsi : j’ai commencé à jouer au roller-hockey à 12 ans. J’ai décidé d’arrêter ma carrière en hockey sur glace à 15 ans, et de me consacrer entièrement au roller-hockey. Après avoir terminé le lycée, j’ai eu la chance de pouvoir jouer au roller-hockey au niveau universitaire avec les Wildcats de l’Université de Bethel. J’ai joué deux ans et demi sous ce maillot.

2012 a été je pense la meilleure année et la plus couronnée de succès pour moi : les Wildcats de Bethel ont étonné le pays en remportant le championnat national de première division. Cet été-là, je suis allé disputer le championnat IIHF en Allemagne avec la team Canada. Nous y avons remporté la médaille d’or. Dans le vestiaire alors que nous fêtions la médaille, l’un de nos sponsors Ty Svoboda a évoqué la possibilité d’aller jouer avec Revision au Narch Pro. Les Revision Vanquish sont allés jusqu’en prolongation en finale Pro, et nous l’avons remportée. Après cette année 2012, j’ai sauté sur une occasion d’aller jouer en Ligue Elite ici en France. Et c’est ma deuxième saison en Ligue Elite, cette fois avec les Yeti’s de Grenoble. »

Qu’est-ce qui t’as mené à jouer en France, pour Villeneuve-la-Garenne puis Grenoble cette saison ?

« Ce qui m’a mené à débuter mon parcours en Ligue Elite, c’est d’abord l’opportunité de jouer avec la team Canada. Cela m’a permis de jouer à un niveau international, et d’être repéré par l’un des membres de l’équipe qui est de Villeneuve-la-Garenne. L’été dernier, j’ai entendu qu’une place se libérait à Grenoble, et qu’elle était pour moi si je souhaitais relever le défi. Je n’avais entendu que de bonnes choses au sujet de la ville, de l’équipe et des supporters qui aiment ce sport, alors j’ai saisi cette chance ».

Tu es l’un des meilleurs pointeurs de la Ligue Elite, et un atout pour Grenoble : comment vis-tu ta saison pour le moment ?

« J’ai la chance de jouer avec un super groupe de mecs qui me permettent d’être au mieux dans le jeu. Ma saison à Grenoble est formidable, l’équipe m’a intégré dès le premier jour et me considère comme un Yeti à part entière. Cela me permet de me concentrer entièrement sur le jeu. J’entraîne également des petits joueurs plusieurs fois par semaine et c’est extrêmement gratifiant. Tout le monde à Grenoble m’a permis de m’installer sereinement.  »

Samedi, Grenoble joue un match important contre Angers. Comment tu te prépares pour cette échéance ? L’équipe est-elle prête pour les playoffs ? 

« Plusieurs matchs très importants sont prévus. Honnêtement, je les aborde comme n’importe quel match. J’ai mes habitudes : je me lève assez tôt, je vais à la salle de sport puis je fais du vélo un moment. Je rentre chez moi pour prendre un bon repas et faire une sieste. Une fois réveillé, je prends un café avec quelque chose au chocolat – un petit rituel d’avant-match auquel je tiens. Je ne me sens pas spécialement stressé pour un match plutôt qu’un autre, mais j’ai besoin de me préparer à être à mon meilleur niveau dès que je mets un pied sur le terrain.

Je me sens en confiance avec le niveau de l’équipe actuellement, et avec la façon dont nous nous améliorons match après match. Nous avons glissé quelques fois sur le chemin, mais je suis vraiment confiant sur le fait que l’équipe sera prête au meilleur pour les playoffs. »

Année après année, la Ligue Elite attire de plus en plus de joueurs de roller hockey étrangers, comment tu l’expliques ? Est-ce le niveau de jeu, l’expérience de ce championnat ? 

« La Ligue Elite attire de plus en plus parce que les gens commencent à se rendre compte des opportunités que le roller hockey offre. Je ne connaissais pas cette ligue avant d’avoir commencé à jouer au niveau international. Et comme de plus en plus de joueurs ont l’opportunité d’y jouer, petit à petit quand ils rentrent chez eux ils racontent leur expérience et passent le message. De plus en plus de gens se rendent compte du niveau qu’on peut atteindre dans ce sport, en partageant une expérience. »

Tu as prévu de participer au prochain championnat IIHF ?

« C’est un tournoi auquel j’espère toujours participer : ce sont les deux semaines de l’ensemble de la saison qui sont un objectif à part entière. Si j’ai la chance d’être sélectionné, je représenterai la team Canada avec beaucoup de fierté. »

Josh Foote, Grenoble : « our team will be ready »

Josh Foote - Grenoble Amiens - Photo Philippe Crouzet

LigueElite.fr : You’ve been playing hockey for over ten years. Can you tell us about your career so far ?

Josh Foote : « My hockey career started out when I was around 7 years old, a little late for a Canadian. Started with ice hockey and I continued to play that year round, i only started playing roller hockey when I was 12. I had decided to end my ice hockey career when I was 15 years old and pursue roller hockey full time at that age. After I had graduated high school I was fortunate enough to be presented the opportunity of playing roller hockey at a collegiate level for the University of Bethel Wildcats. I spent 2 and a half years playing for them.

2012 was by far the most successful and memorable year of my career, The Bethel Wildcats stunned the nation winning a Division 1 National Championship. That summer I went on to play at the IIHF in Germany for Team Canada, as we Won the gold medal on a world stage. In the dressing room after during the celebration one of our team Sponsors Ty Svoboda had presented the opportunity to play for Revision at NARCH Pro. Revision Vanquish made it to Overtime in the Pro finals and we managed to make history. After that year I jumped into an offer to play in the Elite league here in France. And now I’m in my second season with the Grenoble Yetis. »

What lead you to play in France, for Villeneuve-la-Garenne last season and Grenoble this season ?

« What ultimately led to the start of my France Elite League career was being able to have the opportunity to play for Team Canada. It gave me the opportunity to play Internationally and be recognized by one of the team members from Villeneuve. Last summer I had heard a spot opened up on Grenoble and it was mine if I wanted to take it. I have heard nothing but good things about the city, the team, and the fans who love the sport so I took it. »

You’re one of the Elite league top scorer, and one of Grenoble’s assets : what you can tell us about your season so far in Grenoble ?

« I have been fortunate enough to play with a great group of guys that have allowed my game to excel. My season in Grenoble has been amazing, the team has taken me in since day one and accepted me as a Yeti allowing me to focus on playing the game without any distractions. As for the Program I also help coach the little kids a couple times a week and it is very rewarding. Everybody here in Grenoble has made it an easy transition. »

Grenoble is playing an important game against Angers next saturday : how do you prepare that game ? Do you feel that the team is ready for the playoffs ?

« Very important set of games coming up from what I understand. Honestly I just take it as I would any other game, I have a certain routine where I am up fairly early, and I head to the gym and just ride the bike for a while. Ill head back to my apartment have a good meal and take a nap. after I wake up I have some time to enjoy a coffee with something chocolate, just a pre game ritual I’ve always kept consistent. I don’t feel a need to stress one games importance over another, but I need to be ready to be at my best every chance I step on the surface.

I feel comfortable where are team is at now, and how we consistently get better and better with each game. We have slipped a few times along the way but I am very confident that our team will be ready to perform at our best come playoff time. »

Josh Foote Grenoble - Photo Denis Blackghost

Year by year, the Elite league becomes more attractive to foreign inline hockey players, how would you explain that ? Is that about the game level, the championship experience ?

« The Elite League becomes more attractive because people are starting to learn about the opportunities that roller hockey has to offer. I never knew this league existed until I played internationally for the first time. Since more and more players have had the opportunity to play here, over time they go home and share the stories and they get passed on, more people are slowly finding out about the level you can achieve in this sport just through experience and word of mouth. »

As for your career, are you planning to be part of the next IIHF Inline Hockey World Championship ?

« The IIHF has always been a tournament I am always hoping to be apart of, its the 2 weeks of the entire year that I set out as a goal to be present at. Should I be fortunate enough to be selected, I will be sure to represent Team Canada with pride. »