Reprise compliquée pour certains, surprises pour d’autres…

C’était bien la reprise et quelle reprise. Entre scores fleuves et surprises, la Journée 10 a été remplie d’événement en tout genre !

Villeneuve et Rethel, n’ont eu besoin que d’une minute pour rentrer dans le match avec des buts. En 50 secondes, Martin Fiala avait déjà ouvert le score pour les Fous du Bitume, alors que Lukas Smid a mis juste 30 secondes avant d’être suivi par Tobia Vendrame 15 secondes plus tard. Les Diables menaient déjà 2 à 0 avant même d’avoir passé le cap de la minute joué, fait relativement rare.

 

Rethel déroule

Cela faisait très longtemps qu’on avait pas vu un écart aussi important. Après 50 minutes de jeu, les Diables de Rethel avaient déroulé le bulldozer sur les parisiens. 20 à 3. Un match à sens unique que les rethélois avaient plié très tôt dans le match en menant 12 buts à 0 après une mi-temps jouée. L’artiste du match, c’est Marek Loskot, qui inscrit 10 points et notamment 6 buts, dont 2 espacés juste de 14 secondes…

Côté parisiens, la réponse aura mis du temps à se former. Charlie Godano inscrit le premier but Corsaires, à la trentième seconde de la seconde mi-temps, avant de voir Rethel répondre dans la foulée. Aleksis Magne et Maxime Termini inscrivent les deux autres buts de Paris.

 

Villeneuve sans complexe

Epernay a connu un scénario assez proche de celui de Paris, mais peut se vanter d’une défaite moins douloureuse. Les sparnaciens ont encaissé 11 buts dont 6 de Martin Fiala. Le tchèque a, tout comme son homologue rethélois, inscrit son premier but dans la première minute de jeu. C’est tôt dans le match que la différence c’est faite. En effet, le FDB pointait déjà avec 5 buts après un peu moins de 15 minutes de jeu. La seule réaction champagnarde est venu du capitaine Thomas Roge en toute fin de match. Bien trop peu pour donner l’once d’un espoir de revenir au score.

On avait annoncé un match potentiellement compliqué, et la force de frappe de Villeneuve nous a fait mentir.

 

Garges sans problème

Si Garges n’a pas marqué dans la première minute, ils sont tout de même venu à Angers en mode bulldozer. Les Tigres réalisent l’un de leur meilleur match de la saison. En prenant tôt le commandement au tableau des buts, les gargeois ont mis toutes les chances de leur côté pour repartir avec les 3 points. Angers répond par 3 fois, dont deux fois en seconde période. Beaucoup trop peu pour les Hawks qui plongent toujours un peu plus au fil que la saison passe.

Avec cette victoire taille patron, menée par le colombien André Torres et le tchèque Adam Pribyl, Garges parvient à revenir à hauteur de Vierzon au championnat. Une nouvelle égalité, qui sera vite mise à l’épreuve avec un Garges – Vierzon en J12.

 

Anglet dans la difficulté

Le Artzak d’Anglet remporte deux points sur les 3 possibles. Une victoire en demi-teinte pour le collectif basque, qui a par deux fois, mené avec deux buts d’écart. Mené 2-0 à la fin de la première période, les Prédateurs n’ont rien lâché et sont parvenus à accrocher une prolongation à 5 minutes de la fin du match.

Ce match marquait le retour de l’enfant du pays vierzonnais, Jérémy Ferragu. Blessé depuis la période préparatoire, Jérémy goûtait enfin à la Ligue Elite. Le défenseur inscrit son premier but et une assistance sur l’un des buts de Jakub Novak. En parlant des jumeaux tchèques, Jakub finit le match avec 5 points pour 4 buts. Il réalise son premier match à multi point depuis le 16 novembre 2019 contre Paris XIII après avoir été blanchi par Caen et tenu à un petit point contre Grenoble.

Du côté d’Anglet, Ange Boitard faisait son grand retour. Retour ponctué par un but contre Jakub Machac. L’international français, Benoît Ladonne finit le match avec 3 points (1 but, 2 assistances), puis donne la victoire aux siens dans l’exercice des tirs de barrage.

 

Caen conquérants à Grenoble

Marie Anthony savait que ce serait compliqué, et pourtant les caennais ont réalisé une copie presque parfaite qu’il leur vaut une victoire surprise en prolongation contre les Yeti’s Grenoble.

Le match a commencé sur les chapeaux de roue avec dès la première sortie de zone caennaise, un tir pour Enzo Renou et un rebond maîtrisé par Clément Bélot pour battre Simon Demars avec tout juste 14 secondes au compteur. Un premier but, qui a pris les grenoblois par surprise, mais qui ne leur empêche pas de répondre pour aller chercher l’égalité à la 3e minute sur un slap de Lambert Hamon. S’en suit des phases de jeu, tantôt caennaise, tantôt grenobloise, mais à l’avantage de Caen au score. Les Conquérants finissent la première mi-temps sur le score de 3-2 et 2 très beaux buts pour Caen signés, Charly Hallard et Ryan Wass-Tursick.

La seconde période est plus à l’avantage des grenoblois, qui reviennent au score en accrochant la prolongation à moins de 7 minutes de la fin du temps réglementaire. Pourtant, en prolongation, ce sont bien les Conquérants qui vont aller chercher la victoire, alors que quelques secondes avant, Grenoble n’était pas passé loin de mettre le palet au fond. C’est Baptiste Bouchut qui inscrit le but en or sur un tir presque anodin, que Simon Demars laissera glissé, tout doucement, au delà de la ligne d’en but.

 

 

Les résultats du week-end:

Le point sur le classement:

PosÉquipePTSMJGFGADiff
1RETHEL40141243688
2VILLENEUVE3614893653
3GRENOBLE3514934944
4CAEN3214654916
5VIERZON191469672
6ANGLET19146063-3
7GARGES13145977-18
8EPERNAY10144591-46
9PARIS 136143094-64
10ANGERS01435107-72

 

© crédit photo: Philippe Durbet - Metro-sports.fr

Partagez !

Start a Conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *