Charly Dammann quitte Grenoble

Charly quitte Grenoble après 3 ans

Après 4 saisons passées à Grenoble dont 3 consécutives, l’aubagnais, Charles-Edouard Dammann retourne à la maison. Avec la saison se finissant avec une fin abrupte et sans réelle conclusion sportive, Charly en a profité pour annoncer qu’il retournait dans son club d’origine d’Aubagne.

Plusieurs facteurs ont joué dans la balance. Je voulais me rapprocher de mon père. Si j’avais eu plus de temps de jeu, j’aurais fait venir mon père ici à Grenoble… J’ai envie de rester en Elite, mais là, je faisais plus de N2 que d’Elite.

Charly, était une partie intégrante du « projet » Yéti’s. Entraîneur du groupe U17, et du groupe U19, lors des 2 précédentes campagnes, certains de ses jeunes ont pris le pas sur lui. Cette année, Grenoble a fait monter de façon plus régulière, quelques jeunes comme Lucas Lascoux, Jules Caillat, Maxime Caspani, Guillaume Ramaye-Minien ou bien Tom Achard. Cette influx de jeunesse au sein du collectif isérois, fait de Charly, un dommage collatéral. Un dommage collatéral, dont il reste pour autant fier.

De les voir monter à ce niveau, j’en suis fier.

En 4 saisons avec Grenoble, Charly a joué un total de 67 matchs (saison régulière & playoffs) pour 17 points, 11 buts, 6 assistances et 40 minutes de pénalités.

 

Retour aux sources

Pour Charly, ce sera littéralement un retour aux sources. Il retourne dans son club de formation les Jokers d’Aubagne. La dernière fois qu’il avait joué pour les Jokers, remonte à la dernière saison d’Aubagne en Ligue Elite, c’est à dire 2016/2017. Malgré une saison sportivement compliqué pour l’équipe de PACA (relégation), Charly y avait effectué sa meilleure saison en Ligue Elite avec 15 points inscrits en 18 matchs (7 buts et 8 assistances).

Ça va être un plaisir de rejouer avec Aubagne. J’aurais pu aller jouer ailleurs en Elite, mais après avoir bien réfléchi, ça va être bien. C’est de la Nationale 1 avec de très bons jeunes qui arrivent. On va avoir une très belle équipe l’an prochain.

 

Charly en chiffres

Partagez !

Start a Conversation

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *