Ligue Elite

Face à Rethel, l’exploit pour les promus bordelais

Pour leur retour en Elite, les Lions de Bordeaux tiennent certainement leur match référence. Les promus se sont imposés samedi contre les Diables de Rethel, dans un match où la victoire s’est réellement jouée dans les dernières secondes. Vainqueurs 3-2 à la maison, les Lions de Bordeaux ont pu compter sur un impressionnant Mickaël Gasnier dans les cages.

Gasnier, solide rempart de Bordelais motivés

Pour Bordeaux qui venait de vivre la première défaite de sa saison contre Caen la semaine d’avant, cette rencontre contre Rethel faisait l’effet d’un test. Le promu contre le champion en titre, les locaux contre des visiteurs ultra titrés : le club bordelais avait d’ailleurs mis les petits plats dans les grands pour la réception des Diables.

En première mi-temps, le score est resté vierge. D’un côté, des Lions qui profitaient de leurs quelques occasions pour tenter d’inquiéter Terry Lefranc et de l’autre, des Rethelois qui tentaient de trouver la faille bordelaise. Mais il faut dire qu’avec un Mickaël Gasnier des grands soirs, toutes les tentatives des champions d’Europe restaient vaines. Même décalé ou en infériorité, le portier bordelais jouait de la botte, de la mitaine ou du bouclier pour bloquer les palets.

Mickael Gasnier Bordeaux - JML Photos

Bordeaux l’emporte à 4 secondes de la fin

Au retour des vestiaires, Taylor Kane débloquait enfin le tableau du score. Après une minute de jeu dans la deuxième mi-temps, l’impressionnant Rethelois inscrivait le premier but de la rencontre. Les Bordelais allaient pourtant puiser dans leurs ressources pour répondre au nouveau rythme donné par leurs adversaires. A 30’32, Thomas Paradis égalisait pour Bordeaux. Et six minutes plus tard, lancé vers le but de Terry Lefranc, Valentin Blanchet trouvait la lucarne du gardien rethelois. 2-1 pour les Bordelais.

L’avance n’était pourtant pas bien grande, puisqu’à 41’34, Karl Gabillet servi par Maxime Colas égalisait à son tour. Et la fin du match avançait doucement vers les prolongations avant que Rethel ne soit sanctionné pour une charge, à moins de trois minutes de la fin du match. Devant la cage, Pavel Stycek était à son tour envoyé en prison pour charge avec la crosse.

A 2 contre 4, les Rethelois tenaient. A 3 contre 4, ils s’inclinaient sur une ultime reprise de Romain Horrut (49’56). Et les dernières secondes ne suffisaient plus à renverser la partie, tandis que Bordeaux tenait son exploit du soir.

Poster un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *