Catégorie : Compte-rendus de matchs

J4 – Paris y était presque…

Si les résultats respectent la dynamique de début de saison, pas mal d’équipes ne sont pas passées loin de créer la surprise.

 

Vierzon, pas si loin que ça

Les Prédateurs de Vierzon faisaient face à leur premier vrai challenge de la saison, et on peut dire qu’ils ont tenu la dragée haute aux Fous du Bitume de Villeneuve. Seulement 30 secondes suffiront à Lukas Novak et les siens pour montrer qu’ils ne se laisseraient pas faire avec le premier but. 9 minutes plus tard, c’est son frère Jakub qui double la mise pour Vierzon. 10 minutes de jeu et les vierzonnais mènent de 2 buts à 0. Pris peut-être dans l’euphorie, ils laissent Villeneuve revenir au score puis à prendre l’avantage. Un avantage que Villeneuve ne lâchera plus jusqu’à la fin du match. Villeneuve finit sur un 6-4 contre le nouveau promu de la Ligue Elite. 3 points satisfaisant pour la suite du championnat.

Epernay dit merci à Jakub

On le sait bien les matchs entre Epernay et Caen sont toujours accrochés et cette dernière opposition respecte la tradition. Epernay peut clairement remercier son joueur tchèque Jakub Bernad. Pour sa première de la saison, il inscrit un quadruplé et aide les siens à rester au contact des Conquérants.

 

Pas de miracle à Angers

Pour Angers les matchs passent et se ressemblent presque. Une fois de plus les angevins s’inclinent lourdement et cette fois-ci contre Rethel sur le score de 11 à 3. Si la physionomie de la saison est respectée, les Hawks sont parvenus à marquer par trois fois grâce au toulousain Jérémy Pradel et Alexandre Gaboriau. C’est la première fois de la saison qu’Angers marque plus d’une fois. Côté Rethel, on soulignera la belle performance de Jimi Lefranc, l’une de ses meilleures performances (6 points) depuis son retour chez les Diables.

 

Le Artzak d’Anglet n’est jamais trop loin, mais pourtant ne prend pas de points. En s’inclinant contre Grenoble, Anglet fait face à sa 3e défaite consécutive. 3 défaites, qui surviennent contre les 3 meilleures équipes du championnat. Après 4 journées, Jakub Cik et les siens pointent au 7e rang du championnat.

 

À Garges, Paris y aura cru jusqu’au bout. Pour la première fois de la saison les Corsaires parviennent à « planter » plus d’une fois. Dans un match qui avait pourtant bien commencé pour Paris, Garges est parvenu à toujours rester au contact sans jamais perdre espoir. Par deux fois, les Tigres sont parvenus à marquer deux buts consécutifs dans un laps de temps très court, ce qui n’a clairement pas aidé dans le moral pour Paris. En fin de match, les hommes de Guilhem Bruel se réveillent et reviennent à un 6-5 engageant. La dynamique est pour eux, jusqu’au coup de massue du but en cage vide de l’américain Hayden Maxwell.

La déception est là pour Paris et elle se lit dans les visages. Pour Garges, c’est une deuxième victoire dans cette saison. On soulignera le premier but de Andres Torres qui marque aussi le premier but pour la Colombie.

Les résultats du week-end:

Le point sur le classement:

PosÉquipePTSMJGFGADiff
1RETHEL12439732
2GRENOBLE124311318
3VILLENEUVE12425718
4CAEN9417161
5VIERZON6418135
6GARGES641819-1
7ANGLET341420-6
8PARIS 1304626-20
9EPERNAY041134-23
10ANGERS04630-24

 

 

 

 

J3 – Festival de buts !

La Journée 3 aura été marquée par le nombre de buts inscrits ! En effet en 5 matchs, ce sont 54 buts inscrits en comparaison aux 36 de la journée 2 et les 38 de la Journée 1 ! Rethel, Villeneuve et Grenoble continuent leur début de saison parfait, alors qu’Angers, Paris XIII et Epernay continuent de couler !

 

À Rethel, les Diables ont rencontré une équipe d’Anglet ô combien vaillante. La preuve avec les premiers buts encaissés par l’équipe rethéloise. Habitué à marquer, Marek Loskot s’est illustré avec un joli quadruplé de passes décisives pour aider les siens. Patrik Sebek inscrit un coup du chapeau et continue son début de saison tonitruant. L’arrière âgé de 36 ans, pointe en tête du classement des meilleurs pointeurs de la Ligue avec 11 points en 3 matchs.

  • Le fait du match reste le point inscrit par Axali Doeseb qui devient le premier namibien et donc africain à inscrire un point dans la Ligue Elite.

 

Grenoble se déplaçait à Epernay et réalise son meilleur match offensif, qui rappelle l’an dernier, où les grenoblois avaient battu Epernay sur un score impressionnant de 17-3. Ce samedi, après une mi-temps, les isérois menaient 8-1, notamment grâce à Jolan Mogniat-Duclos et Lambert Hamon. À la mi-temps, Hugo Rebuffet fait le choix de donner du temps de jeu précieux à Timo Lefebvre en remplacement de Simon Demars. En seconde, les Bombardiers relèvent la tête de l’eau, mais trop peu pour revenir au score. Les Yeti’s gagnent logiquement, alors qu’Epernay peut enfin souffler après avoir affronté les 3 têtes d’affiche dès le début de saison.

Vierzon avait rendez-vous à domicile avec les champions d’Europe, les Tigres de Garges. Si les gargeois ont eu une bonne possession de palet, ils n’ont eu que peu de réussite à la cage. En effet, les Tigres sont restés bloquer sur le jeune gardien tchèque de Vierzon, Jakub Machac. De l’autre côté, les frère Novak sont parvenus à prendre le meilleur de la défense adverse et très souvent sur des contre-attaques. Après 50 minutes de jeu très hachées, Vierzon l’emporte sur un score surprise de 8 à 1. Les frères Novak sortent le match de référence, avec 8 points (2 buts et 6 assistances) pour Lukas Novak et 6 points pour Jakub Novak dont 5 buts.

 

Les Corsaires de Paris XIII enchaînent une troisième défaite consécutive, mais cette fois-ci, avec un but inscrit. Les Conquérants de Caen sont allés chercher une 2e victoire, grâce aux 2 buts d’Enzo Renou, et un très performant Damien Lafourcade. L’américain Ryan Wass-Tursick inscrit son premier but de la saison.

Les Fous du Bitume de Villeneuve accueillaient les Hawks d’Angers. Même si Alexandre Gaboriau rêvait de ne voir pas passé Martin Fiala, ce dernier inscrit un second coup du chapeau. 50 minutes plus tard, c’est bien Villeneuve qui gagne sur un score impressionnant de 9-1. Les Hawks sont toujours dans une période de rodage avec ses jeunes, et continuent cette petite moyenne de 1 but par match.

Les résultats du week-end:

Le point sur le classement:

PosÉquipePTSMJGFGADiff
1RETHEL12439732
2GRENOBLE124311318
3VILLENEUVE12425718
4CAEN9417161
5VIERZON6418135
6GARGES641819-1
7ANGLET341420-6
8PARIS 1304626-20
9EPERNAY041134-23
10ANGERS04630-24

 

Les poids lourds cartonnent

2e journée de la saison et les ogres de la Ligue Elite font le carton plein une fois de plus !

On prend les mêmes et on recommence !

Les Diables jouaient leur premier match de la saison à domicile contre Epernay. Le derby de la Champagne-Ardenne s’est soldé par une domination complète des hommes de Patrik Sebek. Après 50 minutes de jeu, le score est sans appel 11-0. Le nouveau venu Petr Skoloud finit le match avec 4 buts et 1 assistance. Côté gardien, Daniel Brabec réalise un sans-faute en première mi-temps, et laisse la place à Léa Dablainville en seconde. Léa devient ainsi la seconde gardienne en Elite après Marion Mousseaux.

 

À Grenoble, les Yeti’s étaient opposés aux Corsaires de Paris XIII. Le match aura tourné très vite à l’avantage des grenoblois. Si les parisiens ont été plus vaillant qu’en Journée 1, ils ont aussi commis beaucoup trop d’erreur et de fautes, finissant le match avec 36 minutes de pénalités. Le plus inquiétant pour ces derniers reste que leur compteur est au point mort avec 0 but marqué en deux matchs. Côté Grenoble, Joan Kerkhove finit le match avec 4 points (3 buts et 1 assistance) alors que Pj DiMartino aura eu du mal à contenir sa frustration et prend 16 minutes de pénalité à lui tout seul. « Il faut que Pj DiMartino, se fasse à l’arbitrage européen… » souligne Hugo Rebuffet (propos recueilli par Patrick Delmotte pour le Dauphiné Libéré).

 

Villeneuve se déplaçait en terre basque ce week-end et repart avec 3 points. Victoire 4-1 pour l’équipe, qui voit d’un bon œil le retour de Nathan Sigmund. Ce dernier inscrit deux buts pour les siens. Les Artzak d’Anglet auront eu du mal à trouver la solution contre Josef Karlik, et seul Jakub Cik trouve le fond du filet pour les basques.

 

Caen se fait peur

Sans nul doute le match le plus haletant du week-end. Après avoir marqué par deux fois, 2 rapides buts pour accroître son avance à 4-0 à la fin de la première mi-temps, les Conquérants ont vu par deux fois le retour des Tigres. Garges a mis du temps à rentrer dans son match, mais s’accroche jusqu’au sifflet final.

Charly Hallard, sauveur de Caen, inscrit 3 buts et surtout le but de la victoire à un peu moins de 8 minutes de la fin.

Le match a été arrêté très tôt (4minutes de jeu), suite à la blessure de Clément Bélot. Chargé contre la bande par le jeune américain Benjamin Hay, Bélot est parti avec les secours et nous a rappelé le mauvais souvenir de la blessure d’Antoine Rage.

 

Première victoire pour Vierzon !

Vierzon y a cru, Vierzon l’a fait ! Les Prédateurs sont arrivés en terre angevine avec la ferme intention de gagner ce match ! C’est chose faite grâce aux trois buts de Jakub Novak et la bonne performance du jeune gardien tchèque Jakub Machac.

Pour Angers, c’est la douche froide… Malgré le statut de reconstruction et l’objectif de maintien, une défaite 5-1 contre le nouveau promu doit sans doute piquer.

 

Les Résultats:

Point sur le classement:

PosÉquipePTSMJGFGADiff
1RETHEL12439732
2GRENOBLE124311318
3VILLENEUVE12425718
4CAEN9417161
5VIERZON6418135
6GARGES641819-1
7ANGLET341420-6
8PARIS 1304626-20
9EPERNAY041134-23
10ANGERS04630-24

 

Rethel et Grenoble tapent fort

La première journée de la saison 2019/2020 est derrière nous, et on peut dire qu’elle commence bien pour les grosses écuries.

Sans trop de surprise, Rethel est allé s’imposer contre les Corsaires sur un score fleuve de 9-0. Daniel Brabec sort le blanchissage, alors que Patrik Sebek et Tobia Vendrame sortent du lot avec 2 buts et une assistance chacun.

À Caen, les Yéti’s sortent conquérants de ce premier duel de la saison. Les caennais ont eu beaucoup de mal à rentrer dans le match et laissent Grenoble prendre un solide 6-1 à la fin de la première mi-temps. Le niveau s’équilibre en seconde, mais le mal était déjà fait. Grenoble tape fort dès le premier match de la saison grâce à Lambert Hamon (2 buts et 1 assistance), mais aussi à la nouvelle recrue américaine PJ DiMartino qui inscrit son premier doublé.

Les champions de France en titre, Villeneuve, rentrent dans le championnat avec une victoire 6-1. Martin Fiala inscrit son premier triplé de l’année et finit avec 4 points. L’équipe mène très vite 2-0, avant de stagner et de se compliquer la tâche en première. En seconde, les hommes de Silliès confirment en inscrivant 4 buts.

Vierzon entame sa première campagne Elite avec une défaite contre Anglet sur le score de 5-1, alors que du côté de Garges, les Tigres s’imposent contre les Hawks d’Angers sur le même score de 5-1.

 

Les Résultats:

DateÉvénementTemps/RésultatsLIGUESaisonLieu
Ligue Elite2019-2020Halle des Granges
Ligue Elite2019-2020Ferdinand Schwartz
Ligue Elite2019-2020L'Entrepose
Ligue Elite2019-2020Marcel Cerdan
Ligue Elite2019-2020Centre Sportif Allende Neruda

 

Point sur le classement:

PosÉquipePTSMJGFGADiff
1RETHEL12439732
2GRENOBLE124311318
3VILLENEUVE12425718
4CAEN9417161
5VIERZON6418135
6GARGES641819-1
7ANGLET341420-6
8PARIS 1304626-20
9EPERNAY041134-23
10ANGERS04630-24

 

Villeneuve, Champion de la Ligue Elite !

© David Michel

Les Fous du Bitume de Villeneuve remportent la finale de la Ligue Elite 2019 avec panache au dépens de Diables qui auront échoué dans les 3 matchs clé de cette saison. 

Si Villeneuve s’est fait dominer à domicile, les Fous du Bitume ont fait taire les détracteurs et sont parvenus à battre Rethel non pas une fois, mais deux fois et ceci, à Rethel même. 

Les images parlent d’elles-mêmes et on laisse soin aux joueurs et au staff technique de Villeneuve de nous donner leurs impressions sur cette finale historique ! 

Julien Thomas :

Franchement, on savait que ce week-end allait être pour nous, pas vraiment de doute sur la finale même si nous partions avec une défaite chez nous. On savait très bien que nous étions bien meilleurs à l’extérieur. Maintenant, ce n’est pas chose facile de gagner à Rethel, mais nous étions confiants. Tu vas me dire que c’est facile une fois fini, mais c’est vraiment ce que je ressentais et du coup cela s’est vraiment vérifié. Nous avons mené sur ces deux matchs et tout le monde a été concerné et concentré jusqu’à la fin. On s’est vraiment monté une équipe de potes, donc l’ambiance et la cohésion étaient tellement facile à avoir que cela nous a clairement aidé tout au long de la saison.

 

Karl Gabillet :

Les deux matchs de ce week-end furent vraiment incroyables pour nous. Gagner par deux fois de suite Rethel chez eux, c’est du jamais-vu. On savait que nous avions fait un très mauvais match chez nous, mais ça ne reflétait pas du tout notre niveau de jeu. On voulait en découdre samedi soir chez eux. Le match s’est vraiment bien déroulé pour nous, on a vite mené au score avec 1 but à 3 à la mi-temps, c’était de très bonne augure pour nous. 
C’est un peu facile de dire ça après la victoire, mais j’ai trouvé Rethel cette saison moins solide que d’habitude, ils n’ont plus je trouve l’expérience qu’ils avaient auparavant et la victoire c’est peut-être joué là-dessus, car ils ont des joueurs très talentueux, mais l’expérience y fait beaucoup sur ce genre de finale. On le voit sur notre but vainqueur.

On peut vraiment dire que nous avons fait une très belle saison. Tout ce qui pouvait être gagné, fut gagné et en prime, la qualification à la European League pour la saison prochaine. Si on m’avait dit ce scénario en début de saison, honnêtement, je n’y aurais pas cru. Même si on joue pour gagner, le but avant tout est de prendre beaucoup de plaisir, ce qui fut le cas en dehors et sur le terrain. Vraiment hâte de commencer la saison prochainement…

Murat Bezircioglu, Directeur Sportif :

C’est un peu surréaliste. J’ai du mal à réaliser. C’est notre premier titre au plus haut niveau. C’est encore trop frais pour y croire. Avec le recrutement de cet été, on voulait vraiment reconstruire quelque chose de bien, mais aussi pour les années à venir. On ne pensait même pas au titre pour cette année… Pour nous viser le titre, c’était sur l’année 2. En mars, on parvient à gagner Carpentier, et je m’en serai contenté… Finalement, dès la première année, on fait le doublé, c’est juste surréaliste.

Guillaume Silliès, entraîneur :

Lors du premier match, on a connu une semaine de préparation compliquée, trop d’absents, des joueurs aux soins, des joueurs qui travaillent de nuit, ou qui ont leurs examens scolaires. On ne rentre pas dans le match et l’entame de match est médiocre, on n’était pas dans le rythme, incapables de se mettre au niveau de l’événement, et plusieurs opportunités gâchées en dans le jeu de puissance, qui nous aurait pourtant permis de rester dans le match.
Dans le deuxième match, on a clairement eu une meilleure approche, le terrain étant mieux adapté à notre jeu. On est parvenu à sortir une prestation collective accomplie, et chaque joueur a rempli ses tâches à la perfection. Un match plein.
Pour le dernier de la saison, on a eu encore une bonne entame de match, schéma respecté, mais Rethel est revenu fort en début de deuxième pour revenir à égalité. On passe plusieurs minutes ou l’une ou l’autre équipe aurait pu marquer, et c’est Martin servi par Karl et Nathan, qui dans sa position favorite met ce but sur le buzzer.

Concernant notre saison, elle a commencé en juillet avec la mise en place d’un projet autour de joueurs se connaissant très bien, expérimentés, et avec une culture de la gagne hors du commun. Le reste, c’est de l’échange, du partage, du travail et du respect, avec les résultats que l’on connaît.
Tous les ingrédients étaient en place pour que la recette fonctionne. Sans oublier le travail de fond de notre président Philippe Dimay, de Murat et Frederick.

 

Les Fous du Bitume peuvent passer à l’inter-saison avec le sens du devoir accompli. Pour certains l’inter-saison sera bien remplie ! Beaucoup seront à Barcelone lors des World Roller Games avec Karl Gabillet en tant que capitaine de l’Equipe de France. Martin Fiala et Josef Karlik seront probablement dans le roster de la République Tchèque (qui reste à confirmer). Frederick Corbeil sera lui à la tête du banc de l’équipe nationale canadienne. Nathan Sigmund représentera les USA.

Manche 1 pour Rethel

Les Diables de Rethel remportent la première manche de cette finale sur un score presque à sens unique de 5 à 1 contre des Fous du Bitume de Villeneuve qui ne sont pas parvenus à trouver leur jeu offensif et défensif !

Une finale attendue

Après 103 match joués lors de cette saison 2018/2019, la finale est enfin là ! Remake du final de Carpentier 2019, les Diables de Rethel se retrouvent au coude-à-coude avec les Fous du Bitume pour une dernière fois…

Un match ô combien attendu, lorsqu’on regarde les différentes confrontations de cette saison entre les deux formations favorites. L’avantage est bien pour les Diables de Rethel, qui sont parvenus à prendre 6 points pendant la saison régulière. Si les FDB ont remporté le plus important des matchs (la finale de la Coupe de France, ndlr), ils ont lourdement chuté à domicile (5 – 0, ndlr) lors du dernier match entre les deux.

Rethel sur les starting block

Avec une saison dominante et sans défaite, Rethel part grand favori de cette finale 2019. Pourtant, les hommes de Sebek se retrouvent sans lui sur le terrain. En effet, Patrik Sebek légèrement blessé (la vieillesse de ses dires, ndlr) ne prend aucun risque pour la seconde fois consécutive et reste sur le banc pour mener les siens. 

L’absence du meilleur passeur de la ligue n’a eu que peu d’incidence pour les Diables. Ils auront maîtrisé le match sans aucune réelle problématique. Entre un Daniel Brabec qui répond présent, un Jimi Lefranc des grands jours et un Natan Vrablikhéro de la soirée et artisan offensif principal de Rethel, les rethélois  sort de ce match 1 avec une victoire logique.

Pour le capitaine de Rethel, Jimi Lefranc, c’est la défense qui a payé, « je pense qu’on a vraiment été solide défensivement et de la part de tous les joueurs. Ça était notre force ce soir, et on a profité des occasions en attaque.« 

Rethel aura tout de même été inquiété à quelques reprises, notamment lors du premier powerplay de Villeneuve. Si les tirs fusent, peu sont cadrés et cela sera le thème de la soirée pour les joueurs de Guillaume Silliès. Entre passes manquées, et tirs non cadrés, Villeneuve aura régulièrement subi des breaks en 2 contre 1 ou 3 contre 1.

Pour l’international Karl Gabillet, l’équipe n’a pas joué à son niveau habituel : « on rentre tout simplement pas dans le match… Trop d’erreurs. On subit des 2 contre 1, des 3 contre 1. Eux ont bien joué l’homme à homme, ils ont été solides, alors que nous n’avons pas joué à notre niveau. On inscrit aucun but sur le powerplay et ça aurait pu changer la donne. »

Récit équivalent pour le capitaine de Villeneuve, Julien Thomas : « nous n’avons pas joué comme on sait si bien le faire. On a eu pas mal de powerplays et on n’a pas marqué une seule fois. On est un peu plus efficace d’habitude et nous aurions pu être devant si nous avions marqué à ces moments-là. Ce qui a pêché aussi, est que la ligne qui marque des buts n’en met qu’un seul et en prend surtout 4, alors que la 2 a fait un match défensivement sérieux.«  

Un dernier week-end d’Elite…

Samedi prochain, les rethélois accueilleront la finale de la Ligue Elite pour la 6e fois consécutive avec pour seul et unique objectif de remporter un 12e titre !

« Maintenant 50% est fait, il faut vraiment gagner samedi. Ce serait dommage de perdre 3 matchs cette saison et de ne rien gagner. On ne veut pas de 3e match.«  , confie Jimi Lefranc.

Pour Julien Thomas, l’efficacité sera cruciale notamment en défense… « Chez eux, il faudra arrêter de se jeter à 3 devants lors de nos attaques, car on se faisait contrer à chaque fois derrière.« 

Un match 2 qui promet une intensité de tous les instants…

 

© Christine Garcia

 

J13 | Villeneuve et Grenoble qualifiés pour les Playoffs

Avec la défaite en prolongation d’Anglet, Villeneuve et Grenoble, qui se rencontraient lors de la J13, se voient qualifiés pour les Playoffs 2019. 

Rethel, déjà qualifié depuis deux journées, rencontrait l’équipe en détresse des Lions de Bordeaux. Ces derniers jouent un match défensivement solide, mais ne parviennent pas à trouver le fond de la cage de Daniel Brabec. Les Diables l’emportent 4 à 0, sans grosse surprise. Pour Bordeaux, c’est la 11e défaite consécutive, qui assombrit un peu plus l’avenir des Lions au sein de la Ligue Elite.

En Normandie, Caen affrontait les Bombardiers d’Epernay, qui gardent toujours cette étiquette d’équipe piège. Frais d’une victoire fleuve à domicile contre les Hawks, les Bombardiers avaient en vue la 5e place du championnat. Chose faite pour les sparnaciens qui remportent leur duel du milieu de tableau contre des Conquérants en plein désarroi dernièrement avec 3 défaites consécutives. Leader offensif incontesté d’Epernay, Jakub Bernad continue son bout de chemin, et inscrit de nouveau un coup du chapeau et offre clairement la victoire aux siens.

Les Corsaires de Paris XIII étaient en déplacement à Angers pour affronter les Hawks. Paris aura eu besoin d’un peu plus que le temps réglementaire pour s’offrir la victoire. Les Corsaires peuvent remercier Hugo Vitou auteur d’un match à 5 points (2 buts et 3 assistances, ndlr) et du but de la victoire en prolongation. Pour les Angevins, la déception est énorme. L’équipe a mené une bonne partie du match, mais sans jamais prendre clairement le dessus. L’égalisation à moins de quatre minutes de la fin du match laisse un goût amer pour les Hawks, qui ne parviennent toujours pas à décoller.

Réunion de famille à Garges, où les Boitard affrontaient les Langlois. Plus qu’une réunion de famille, c’était un match pour la 8e position et la dernière place pour les Playoffs. Un scénario rocambolesque qui se finit sur un tir au but à 4 secondes de la fin des prolongations, convertit par Maxime Langlois et qui renvoie les angloyes aux vestiaires avec un point de leur déplacement. Les Artzak prouvent, une fois n’est pas coutume, que l’équipe manque cruellement de chance dans le finish de leurs matchs. 

L’autre match important de cette journée était entre les deux dauphins de Rethel, Villeneuve et Grenoble ; avec à la clé de ce match, la 2e place du championnat. Lors du match aller, les grenoblois avaient surpris les Fous du Bitume, avec un solide match défensif. Cette fois-ci, Villeneuve ne s’est pas trompé grâce à Nathan Sigmund et Martin Fiala, chacun auteur d’un doublé. Côté Grenoble, les hommes de Hugo Rebuffet auront eu du mal à poser leur jeu et montrer les dents offensivement. L’équipe se réveille dans les dix dernières minutes et passe pas loin d’égaliser. Les Isérois peuvent regretter la première mi-temps sans buts de leur part. 

Au championnat, les Fous du bitume reprennent la seconde place mais avec des grenoblois qui ont toujours un match de retard. 

 

Le classement après 13 Journées jouées:

PosÉquipePTSMJVVOTVTABPPOTPTABGFGADiffL10Strk
181302700300207731340-8-0-0-2-0-0V4
27129230150018299830-9-0-0-1-0-0V6
36126191150015382710-7-1-0-2-0-0V4
442261212110011210390-6-0-0-4-0-0V3
52424600125197127-300-4-0-0-4-1-1D3
62423710140191131-400-3-0-0-7-0-0V1
72424620140291133-420-1-0-0-9-0-0D9
823247101600115182-670-1-0-0-9-0-0D7
91624410172085151-660-0-0-0-10-0-0D10
1064200200181350-2-0-0-2-0-0D1

 

© Lionel Cavadani

J11 – Pas de grosse surprise

Avec plus que 7 journées avant la fin de saison et un classement qui se dessine de plus en plus, revenons sur la Journée 11 ! Pas beaucoup de surprise, puisque toutes les équipes leaders de leur opposant de journée se sont adjugés la victoire. Les seules réelles surprises sont pour Bordeaux et Caen qui passent à côté de leur match.

 

Le derby francilien promet toujours et avec une victoire chacun en deux oppositions réparties entre saison régulière et Coupe de France, ce match avait les ingrédients pour ne pas décevoir. Le match aura été très serré pour les deux équipes. Les Parisiens s’imposent sur le score de 5-3 avec le dernier but en cage vide, preuve d’un match qui aurait pu basculer dans l’autre sens. Les Corsaires peuvent remercier Miki Cabalin qui va chercher le but de la victoire avec seulement 1mn30 à jouer sur une passe de son frère Edouard ! Au classement général les Parisiens récupèrent leur quatrième place au défaut de Caen, alors que Garges reculent à la neuvième position avec deux longueurs de retard sur Anglet.

Du côté de la Champagne-Ardenne, il n’y aura eu peu ou pas de débat. Les Bombardiers ont réussi à faire force égale en première mi-temps avant de craquer dans la seconde, laissant leur adversaire du soir inscrire 8 buts. Ces derniers s’imposent 11-3 sur une performance tout de même assez collective des rethélois. Côté classement, les Diables continuent leur sans faute et restent toujours invaincus. Les Bombardiers ont de la chance dans leur malheur grâce aux défaites de leurs adversaires proches au classement, Angers et Caen.

Caen était en déplacement à Villeneuve et une victoire des Conquérants leur aurait permis de passer devant Villeneuve au classement. Malheureusement, Caen n’aura pas tenu son match et s’inclinent 11-4. Villeneuve réalise l’un de ses meilleurs matchs de la saison, avec une production offensive venant de toute les lignes. Un effort collectif qu’il faudra être capable de reproduire.

Angers accueillait Grenoble pour le remake des 1/8 de Finale de la Coupe de France de la semaine dernière ! Les Yéti’s étaient ressortis avec une victoire au score très faible de 2-1. Ce déplacement chez les Hawks s’annonçait compliqué pour les Isérois parti avec seulement 8 joueurs de champs et 1 gardien, dû aux absences de cadres comme Jérémy Laprésa et Jolan Mogniat-Duclos. Si les Hawks se sont bien défendus, ils s’inclinent sur un 4-2 plus qu’honorable. Le dernier but étant marqué par Joan Kerkhove en cage vide.

Le match de ce samedi restait le derby du Sud-Ouest entre Anglet et Bordeaux, lourd de signification. Bordeaux, auteur d’une seule et unique victoire contre Anglet dans la phase ALLER avait fortement besoin d’une victoire contre son opposant direct. Scénario catastrophe pour les Lions qui s’inclinent 6 à 1. Tout ce sera joué en première mi-temps où les basques ont tous donné et auront capitalisé sur leurs occasions à 6 reprises. En seconde le jeu s’équilibre et où Bordeaux inscrit son seul et unique but de la rencontre.

Si ce match reste un match de saison régulière, il avait tout de même l’allure d’un match de maintien. Avec cette défaite, les Lions accusent le coup et se retrouvent aujourd’hui à 5 longueurs de Garges et 7 de Anglet (respectivement, 9e et 8e du championnat, ndlr). Même si les bordelais parvenaient à renverser la tendance, ils ne sont clairement plus maitres de leur avenir en Elite.

© Ludovic Macia

J10 – Rethel invaincu, Bordeaux bon dernier…

La seconde partie de la saison a officiellement commencé et outre la victoire de Garges, les positions au classement général ont été respectées !

En déplacement à Epernay, les Tigres s’imposent contre les Bombardiers sur un magnifique coup du chapeau de Maxime Langlois (inscrivant son 10, 11 et 12 de la saison, ndlr). Autre artisan de la victoire de Garges, c’est Adam Pribyl. Blessé depuis déjà deux mois, le tchèque faisait son grand retour. Adam s’offre un match à 4 points avec 2 buts et 2 assistances. Côté Epernay, les sparnaciens ratent le coche malheureusement. Jakub Bernad et Marek Loskot sont au rendez-vous avec 3 points chacun. L’absence de Valentin Morizet s’est sans doute fait sentir offensivement.

Il est de coutume pour Caen de se mettre en difficulté. Sur le papier, les Conquérants ont tout pour gagner, mais ont tendance à se compliquer la vie contre les équipes plus juste au classement. Les Hawks d’Angers réalisent une bonne opération en allant gratter un petit point leur permettant de respirer et d’avoir 5 points d’avance sur Garges et de se rapprocher d’Epernay. Les Conquérants peuvent remercier Julien Couraud, auteur de 2 buts et une passe. Clément Bélot continue d’être le meilleur passeur de son équipe avec deux assistances. Charly Hallard s’offre un doublé pour sa part.  

Les Fous du Bitume étaient en déplacement à Bordeaux. Villeneuve s’impose sans trop de difficulté sur un score de 9-3. Alexandre Pamart réalise son premier triplé de la saison. Martin Fiala finit avec 3 points. Côté Bordeaux, Romain Horrut continue de montrer le chemin pour son équipe. Malheureusement, les Lions restent plus ou moins bloqués à 3 buts par match. Niveau classement ça se complique puisque Bordeaux concède maintenant 3 points à Anglet ; 3 points qui seront primordiaux de récupérer pour éviter une relégation en N1.

Si un club n’a pas de chance cette saison, c’est bien Anglet. Les Artzak accusent le coup avec une troisième défaite en prolongation et surtout la seconde consécutive. Dans un match très sérré contre les Corsaires, c’est Miki Cabalin qui offre la victoire aux siens. Les Parisiens un peu dans le doute dernièrement avec deux défaites consécutives, entre l’Elite et la Coupe de France, avaient besoin de se refaire une santé. Même si la victoire se fait dans la difficulté, l’équipe engrange deux points qui font du bien.
Anglet souffle un peu au classement avec 3 points d’avance sur Bordeaux, mais ont un bien bel objectif devant eux. En effet, Garges reste à un point. Avec enfin une demi-saison dans les patins, les Artzak pourraient surprendre dans cette deuxième partie.

Le match du week-end avait lieu à Grenoble et il a tenu toutes ses promesses. Après 50 minutes de jeu, ce sont les Diables qui l’emportent 3 – 2. Si les Diables vont très vite, les Grenoblois n’ont pas démérité et ont posé leur lot de difficultés aux rethélois. Grenoble n’empoche aucun point dans ce match mais les hommes de Hugo Rebuffet peuvent se satisfaire de ce match très disputé qui n’aura tenu à pas-grand-chose. On soulignera le poteau à huit secondes de la fin à 5 contre 4 pour Grenoble qui aurait propulsé les deux équipes dans une prolongation d’anthologie. Rethel continue sa série de victoires sans défaites.

© Philippe Durbet

J9 | 5 victoires à l’extérieur !

La Journée 9 rimait avec extérieur ! Tous les clubs en déplacement sont allés l’emporter chez leurs adversaires. Les Hawks sont les seuls à avoir eu besoin d’un peu plus que le temps réglementaire.

Le premier coup d’envoi avait lieu à Paris entre les Corsaires et les Yeti’s. Ces derniers se déplaçaient pour la seconde fois sans leurs deux joueurs américains. Dans une première mi-temps très tendue, où les deux équipes font jeu égal, c’est Paris qui en sort vainqueur avec le seul but de la période inscrit par Miki Cabalin. En seconde, les choses se débloquent avec 8 buts marqués. Malgré le triplé de l’espagnol Miki Cabalin, ce sont les Yeti’s qui repartent avec les 3 points de la victoire. Grenoble réalise la bonne opération de ce week-end avec la défaite de Villeneuve. 

Toujours en région parisienne, Villeneuve accueillait Epernay. Après un début de saison compliqué pour les Bombardiers, l’équipe semble enfin avoir trouvé son rythme de croisière, puisqu’ils réalisent la grosse surprise de cette journée. Une victoire 3-1 contre l’une des équipes favorites au titre. Malheureusement, Karl Gabillet, Nathan Sigmund et les Fous du Bitume n’ont pas trouvé la solution contre Bastien Chaumet. Avec une seconde défaite consécutive, Villeneuve voit Caen revenir à un tout petit point alors qu’Epernay vient égaliser avec Paris XIII à 14 points. 

Les Conquérants étaient en déplacement sur Bordeaux pour faire face aux Lions. Malheureusement pour ces derniers, l’année 2019 commence mal. Porté par le triplé de Théo Fontanille et le quadruplé d’assists de Clément Bélot, Caen remporte ce match sur un score de 8 à 3. Une fois de plus, les Bordelais n’ont pas démérité et ont été portés par Romain Horrut, Nicolas Mariage et Vincent Cadren

Toujours dans le sud-ouest, Anglet était opposé à Angers. Les deux équipes se sont livré un match très serré qui se finit en prolongation par un but de Jeff Ladonne « à domicile » pour donner la victoire aux angevins. Le petit point glané par Anglet permet à l’équipe de se détacher de Garges au classement général. Les Hawks de leur côté assoient leur 7e position au classement à 3 longueurs de Paris XIII et Epernay.

Le dernier match opposait les finalistes de la Finale 2018. Garges et Rethel. La physionomie de la saison est respectée. Rethel l’emporte 5 à 1 grâce à Zack Pettersson et Patrik Sebek (4 et 3 points respectivement). Garges peut remercier leur portier Canadien qui s’améliore match après match. Les Tigres évitent une lourde défaite qui aurait été synonyme d’un goal average négatif encore plus important. 

@VH Shots