Catégorie : International

Antoine Rage – Retour imminent…

Je n’ai pas joué un match officiel depuis le 13 mai 2018. 281 jours sans un match avec un enjeu dépassant mes simples objectifs personnels. Pourquoi n’ai-je pas joué depuis le 13 mai ? Parce que je me suis blessé, de la façon la plus bizarre qui puisse arriver à un hockeyeur. On était en quart de finale contre Grenoble. La veille, on avait égalisé dans la série en gagnant 1-0 chez nous. Tout est arrivé super vite sur une action des plus banales, je me retrouve avec le bras coincé dans le dos tombant de tout mon poids contre la balustrade.

Verdict : fracture de l’humérus, le nerf radial fortement affecté et donc une paralysie de la main. Dans ma tête je me disais que ça allait guérir vite et que je n’en aurai pas pour très longtemps.

© sport à Caen

Malheureusement la blessure a été plus violente que ce qui était prévu au départ. Avec le nerf atteint, on est passé de 6 mois à 18 mois. D’une façon ou d’une autre, je savais que la saison était finie et que je devais faire une croix sur les championnats du monde à Asiago. J’ai passé l’été et l’automne chez le kiné plutôt que sur un terrain. L’arrêt a eu pourtant un effet positif sur ma vie en me forçant à adopter un rythme de vie différent. Cela m’a permis de prendre conscience que celui que j’avais auparavant n’était pas tenable et ne me satisfaisait pas du tout. Ça a été un automne difficile et une remise en question sur moi-même, mais pour le meilleur j’en suis sûr.

 

« Le fait d’avoir des kinés qui soient aussi des amis m’a bien aidé à rester motivé… »

 

Pour être honnête, la rééducation a été un challenge. Avec un bon travail quotidien avec mes kinés, dont Théo Fontanille, on est parvenu à faire du bon travail. Finalement « seulement » 10 mois, bien que mon coude reste encore un peu instable. Malgré tout, ça reste un processus long et assez imprévisible. Chaque étape fait ressortir une nouvelle faiblesse. Le fait d’avoir des kinés qui soient aussi des amis m’a bien aidé à rester motivé. J’ai toujours été appliqué, assidu et impliqué en tant que joueur, et je pense que ce sont des qualités qui m’ont permis de faire face à cette blessure. J’ai pu reprendre la course à pied dès août, mais tout ce qui a trait au hockey, comme la musculation, le shoot et le patinage, j’ai dû attendre janvier. J’ai passé le mois à m’entraîner tout seul, histoire de reprendre mes marques, de retrouver mes sensations sans la pression de l’opposition. J’ai pris mon temps pour revenir afin d’éviter l’erreur d’un retour précipité. J’ai repris l’entraînement progressivement avec la réserve début février et depuis quelque temps je parviens enfin à faire des entraînements complets avec le groupe Elite. Bon, je n’arrive pas à tout faire pour autant. Certains mouvements restent encore compliqués à réaliser. Mon nerf n’est pas tout à fait remis et ne le sera pas tout de suite.

© sports à Caen

 

Ce week-end sera un bon test. Je joue avec la Nationale 2. J’espère que l’appréhension des chocs sera levée d’ici là car l’entraînement c’est une chose, mais le match ça en est encore une autre dans l’engagement. Le but est de me sentir prêt afin de jouer le quart de finale de Coupe de France contre Grenoble chez eux. Je veux pouvoir apporter un peu de fraîcheur au groupe, à défaut d’être au niveau que je souhaite. Même si j’ai fait le choix de m’écarter du groupe jusqu’à Noël, ce n’est pas pour autant que je ne les ai pas suivis. Concernant l’équipe de Caen c’est décevant car nous ne sommes pas à notre place (6e). Depuis notre montée il y a 3 ans, nous avons du mal à construire une équipe qui puisse performer à la hauteur de nos qualités individuelles. Pourtant en dehors du terrain, on vit très bien tous ensembles et c’est d’autant plus frustrant.

 

« Valentin est individuellement très complet et réussit un très bon début de saison. »

 

Après il n’y a pas que du noir et c’est maintenant que la vraie saison commence avec la Coupe de France et les playoffs.  Il y a aussi des bonnes surprises comme Valentin (Gonzales). Sur le match de ma blessure il marque et depuis il est vraiment performant. Individuellement il est très complet et réussit un très bon début de saison pour un si jeune joueur (2000). Si je devais me comparer à lui je dirais qu’il a bien plus de qualité que moi au même âge. J’espère tout de même l’aider à passer des caps notamment dans ses choix et l’impact qu’il doit avoir sur ses partenaires de ligne. C’est un super garçon qui est très apprécié de l’équipe et qui joue déjà un rôle majeur dans ses performances.

© Marco Guariglia

 

Ça va faire du bien de retrouver le groupe. Même si je ne me mets pas de pression, je me retrouve quand même avec une échéance qui est le stage EDF à Caen, début avril. Ne serait-ce que sur un plan personnel, l’appel de Geoffroy Tijou, puis les retours positifs de mes coéquipiers m’ont fait beaucoup de bien. L’objectif est clairement de faire partie de l’aventure Roller Games. Ce sera la suite de notre titre en 2017. Je veux vraiment en être et je refuse d’être simple spectateur. L’an dernier devait être une année de transition, et finalement l’équipe s’en est très bien sortie. L’expérience acquise et la concurrence qui se mettent en place, devraient permettre à l’équipe d’être encore meilleure cette année.

Enormément de choses à vivre jusqu’à mi-juillet puis on fera les comptes !

Team USA à la conquête du monde !

Les américains ont, plus tôt dans la semaine, annoncé l’équipe qui participera aux prochains Championnats du Monde de Roller Hockey organisé par la World Skate (anciennement FIRS), et on peut dire que c’est une équipe du tonnerre.

Avec l’abandon du roller hockey par l’IIHF depuis leur dernière édition des Inline Hockey World Championships à Bratislava en 2017 (remporté par les américains, ndlr), la World Skate est devenue la seule et unique entité organisatrice.

Les américains avaient jusque-là toujours privilégié l’IIHF et envoyé leur meilleure équipe aux mondiaux organisés par cette dernière. 7 fois vainqueur en IIHF sur 20 éditions, et 14 fois vainqueur, côté FIRS, sur 23 éditions, les américains repartent à la conquête du monde version FIRS/World Skate.

Pour cette année 2019, c’est Tim McManus, l’homme derrière State Wars Hockey, qui sera aux commandes de cette TEAM USA 2019 et il n’a pas déçu.

L’équipe est majoritairement composée de joueurs ayant fait partis du dernier sacre IIHF il y a de cela 2 ans. 7 d’entre eux sont de retour avec des noms très connus comme Travis Noe.

Du côté Ligue Elite, on notera la participation de 6 joueurs qui ont ou font parti de la Ligue. Travis Noe et Junior Cadiz, deux joueurs qui ont marqué la Ligue Elite il y a quelques années pour le premier, et encore récemment pour le dernier. Les 4 autres font toujours parti de nos joueurs actuels avec Shane Fox, Tyler Kraft, (Grenoble), Nathan Sigmund (Villeneuve) et PJ Kavaya (Paris 13) qui partiront pour les World Roller Games à Barcelone fin juin.

 

EDF – Les convoqués pour Avril

L’Equipe de France repart en stage après le premier de Janvier. Direction Caen du 5 au 9 Avril pour le collectif tricolore avec en prime deux matchs de gala contre une sélection de joueurs étrangers, qu’on vous dévoilera un peu plus tard dans la journée.

Gardiens

  • LAFOURCADE Damien – Caen

  • LABORDE Antony – Anglet

  • DEMARS Simon – Grenoble

Arrières

  • ALBERT Pierre Yves – Angers

  • HAMON Lambert – Grenoble

  • HORRUT Romain – Bordeaux

  • GABORIAU Alexandre – Angers

  • VITOU Hugo – Paris 13

  • FONTANILLE Théo – Caen

  • MACHY Eliott – Grenoble

  • RAGE Antoine – Caen

Avants

  • LADONNE Benoît – Anglet

  • BOUCHUT Baptiste – Caen

  • CRIGNIER Renaud – Amiens

  • GABILLET Karl – Villeneuve

  • MOGNIAT DUCLOS Jolan – Grenoble

  • DESOPPIS Adrien – Angers

  • LANGLOIS Maxime – Garges

 

© Marco Guariglia

© Roberta Strazzabosco

EDF – Les convoqués !

L’Equipe de France repart bientôt à l’entrainement avec les Roller Games 2019 à Barcelone en ligne de mire.

En effet le premier stage de préparation de la saison aura lieu à Voiron du 30 Janvier au 3 Février. On pourra voir de nouveaux visages en stage sénior, avec la présence de Théo Faucherand, qui évolue cette saison avec les Yéti’s Grenoble en Elite (formé à Varces — Champion d’Europe U18 en 2016 et Champion du Monde Junior en 2017). Marius Godano et Sébastien Pasquier, eux aussi participeront à leur premier stage sénior (formé à Tours).

Pour le reste, l’équipe reste inchangée avec le même groupe parti en Italie pour les Mondiaux.

 

Gardiens

  • LAFOURCADE Damien – Caen
  • PASQUIER Sébastien – Tours
  • DEMARS Simon – Grenoble

Arrières

  • ALBERT Pierre Yves – Angers
  • HAMON Lambert – Grenoble
  • HORRUT Romain – Bordeaux
  • GABORIAU Alexandre – Angers
  • VITOU Hugo – Paris 13
  • FONTANILLE Théo – Caen
  • MACHY Eliott – Grenoble
  • FAUCHERAND Théo – Grenoble

Avants

  • BELOT Clément – Caen
  • BOUCHUT Baptiste – Caen
  • CRIGNIER Renaud – Amiens
  • GABILLET Karl – Villeneuve
  • MOGNIAT DUCLOS Jolan – Grenoble
  • GODANO Marius – Tours
  • KERKHOVE Joan – Grenoble
  • LANGLOIS Maxime – Garges

 

© Roberta Strazzabosco

JB Dell’Olio, sélectionneur de l’EDF Féminine

L’Équipe de France Féminine a un nouveau sélectionneur et il s’agit de Jean-Baptiste Dell’Olio, le plus français des italiens-canadien ! L’ancien gardien remplace Carlos Perez, qui était en fonction depuis 4 ans.

Carlos Pérez : JB est un entraîneur motivé et a à cœur de bien faire. Il a toutes les qualités pour réussir, à l’écoute et sympathique. Lors des stages passés, il avait eu l’occasion de participer à quelques stages et c’était un réel plaisir de l’avoir à mes côtés. Je lui souhaite une bonne réussite avec les féminines.

L’annonce faite ce lundi par la Fédération Française de Roller et Skateboard arrive juste après la première vague de stage jeunesse EDF. 

Jean-Baptiste Dell’Olio, alias JB, a connu une belle carrière. Venant de la glace, l’italien a connu le haut niveau italien en jouant en ligue première pour Asiago en début de carrière et Pontabba en fin de carrière. Il joue aussi la saison 2002/2003 avec Brest en Ligue Magnus. 

Jonglant entre glace et roller, JB devient Champion d’Italie de Roller hockey avec Milan en 1999, puis Champion d’Espagne avec Majorque en 2009. Avec déjà une saison jouée en France en 2005 avec les Beach Boyz de la Roche sur Yon,  il s’installe définitivement au roller hockey en France en 2011 avec Rethel, où il connaîtra la consécration nationale et européenne, avec 4 titres de Champion de France et 2 titres de Champion d’Europe. 

S’il a toujours pris son rôle au sérieux, qu’il soit titulaire ou back-upJB s’est trouvé un nouveau défi il y a de cela 7 ans, en prenant les reines de la jeunesse rethéloise. Un travail de longue haleine sur plusieurs années, récompensé par une médaille de Bronze en Poussin (U13), des finales en Championnat de France Benjamin (U15) et l’an dernier avec une médaille de bronze en Championnat de France Excellence Junior. 

Aujourd’hui il aborde ce nouveau défi avec motivation !

JB: Écoute je suis super motivé pour cette nouvelle expérience. Ça met un gros coup de boost au moral d’avoir une telle opportunité. 
Tout d’abord, je veux remercier le club de Rethel, je n’en serais pas là sans la confiance qu’il m’accorde. J’apprécie particulièrement le fait que le club me libère du temps pour ce nouveau défi. J’en suis fier et motivé. Je remercie Carlos Perez de m’avoir mis un pied dedans et au staff de me faire confiance. 

Tu attends avec impatience ton premier match contre l’Italie ?

JB: (Rires)  je sais faire la part des choses. Notre travail et celui des joueuses sont d’amener l’EDF le plus loin possible. Si ce jour arrive, jaurais les couleurs de l’Equipe de France.

 

Bien entendu, on lui souhaite toute la réussite possible dans ce nouveau challenge, avec la préparation des Roller Games 2019 qui auront lieu à Barcelone du 5 au 14 Juillet 2019.

© Black Ghost

EDF – 2 matchs, 2 victoires

Crédit photo: Claire Tournet

Ce week-end avait lieu les deux premiers matchs de préparation de l’Equipe de France à la Halle des Granges à Caen pour cette année 2018. Le soleil était au rendez-vous à Caen, et il faut le dire, la Halle des Granges s’est transformée en fournaise, qui aura à rude épreuve les joueurs.

Ces deux matchs ont un but simple, permettre de préparer l’EDF contre des joueurs de haut calibre à l’instar, de Martin Fialia (Garges), Shane Fox (Grenoble) ou bien Daniel Brabec (Garges). Ils permettent à Geoffroy Tijou et Bernard Séguy, sélectionneurs de cette Equipe de France, d’observer en condition réelle, les joueurs qu’ils ont choisi à travers les différents stages ayant eu lieu cette année.

Cette saison est assez particulière pour l’Equipe de France. Elle devra pour la première fois de son histoire rentrer en compétition pour défendre un titre, mais aussi parce qu’une partie de l’équipe change avec l’arrivée de nouveaux joueurs et de visages déjà connus.  Après la victoire aux Championnats du Monde à Nanjing cet été, certains cadres ont pris la dure décision d’une retraite internationale sur un titre comme Jérémy Lapresa, Benjamin Tijou, Roman De Préval et Jeff Ladonne. C’était donc plusieurs postes disponibles cette année. Si Hugo Vitou (Garges), Simon Desmars (Grenoble) retrouvent l’Equipe de France Sénior, c’est une grande première pour Joan Kerkhove (Grenoble) , Eliott Machy (Grenoble) et Damien Lafourcade (Caen). Pour ces trois derniers, ce sont leurs premières sélections en EDF.

 

MATCH 1

Des images valent bien mieux que des mots et on vous propose de regarder le match, ou bien les buts inscrits lors de ce match, où l’EDF s’impose sur le score de 6 à 3 avec Damien Lafourcade (Caen) en tant que portier. Les buts ont été inscrits par Baptiste Bouchut (Caen) x2, Karl Gabillet (Garges), Jolan Mogniat-Duclos (Grenoble), Renaud Crignier (Amiens) et Maxime Langlois (Garges).

 

Match 2

Coup d’envoi 13h, ce match a été légèrement plus compliqué pour la France qui se rate en première période et attaque la seconde période sur le score de 4-1 en faveur des AllStars. Grâce à un Romain Horrut (Bordeaux) flamboyant, l’EDF revient dans le match pour forcer une prolongation et l’emporter dans le temps supplémentaire. Cette fois-ci, c’est Simon Desmars qui prend la relève de Damien Lafourcade. Les buts sont inscrits par Romain Horrut x3, Renaud Crignier, Baptiste Bouchut et Joan Kerkhove.

Rethel sur le toit de l’Europe

Et à la fin, c’est Rethel qui gagne !

Une fois n’est pas coutume, Rethel rime avec victoire. Pour la 8e fois de son histoire, l’équipe ardennaise est devenue Championne d’Europe en remportant dimanche dernier la finale de la European League contre Milan.

Pour Milan, c’est une grosse déception au vu du résultat final de 9-2. En effet, lors des matchs de poule, les Quantas de Milan étaient tombés sur les Diables dans un match qui se décida au terme des tirs au but. Dans la matinée de dimanche, Rethel avait plutôt facilement disposé des anglais de Norton au cours d’un match presque à sens unique, alors que les italiens sont parvenus à éliminer dans un match très serré Beroun, qui faisait office de grand prétendant dès leur première participation dans la compétition.

Rethel est monté en puissance tout le long de la compétition, et si l’équipe a montré quelques signes de faiblesse au début, elle a su maîtrisé à la perfection son jeu lors des matchs d’importance. 

Convocation stage EDF

Le prochain Stage Equipe de France aura lieu à Voiron du 8 au 11 Février.

Voici la liste des joueurs convoqués:

Gardien

  • LAFOURCADE Damien — Conquérants de Caen
  • GASNIER Mickael — Lions de Bordeaux
  • SALLEY Jerome — Hawks d’Angers
  • DEMARS Simon — Yeti’s Grenoble

Arrière

  • ALBERT Pierre Yves — Hawks d’Angers
  • HAMON Lambert — Yeti’s Grenoble
  • HORRUT Romain — Lions de Bordeaux
  • CAUVIN Arthur — Conquérants de Caen
  • FONTANILLE Théo — Conquérants de Caen
  • RAGE Antoine — Conquérants de Caen
  • PAMART Alexandre — Fous du Bitume Villeneuve
  • VITOU Hugo — Tigres de Garges

Avants

  • BELOT Clément — Conquérants de Caen
  • BOUCHUT Baptiste — Conquérants de Caen
  • CRIGNIER Renaud — Ecureuils d’Amiens
  • LANGLOIS Maxime — Tigres de Garges
  • GABILLET Karl — Tigres de Garges
  • HALLARD Charly — Hawks d’Angers
  • RENOU Enzo — Conquérants de Caen
  • MOGNIAT DUCLOS Jolan — Yeti’s Grenoble

Cadres

  • BARD Stéphane — Préparateur Physique
  • LAUREAU Jean Charles — Kinésithérapeute
  • SEGUY Bernard — Entraîneur National
  • TIJOU Geoffroy — Entraîneur National
Les Bleus en bronze - Mondial 2016 - photo FFRoller

En mars, un All-Star Game pour les Bleus à Caen

Si les stages de l’Equipe de France sont une occasion pour les Bleus de se confronter aux attentes de leur staff, les tournois et les matchs amicaux sont aussi des rendez-vous très attendus. En mars, pour leur prochain rendez-vous France à Caen, les internationaux français ont rendez-vous avec une sélection de joueurs étrangers. 

Les Bleus en bronze - Mondial 2016 - photo FFRoller

Face aux meilleurs étrangers

Pour ce All-Star game, la sélection étrangère n’est pas encore connue. Mais les Bleus se retrouvent généralement face aux meilleurs joueurs étrangers qui évoluent en Elite ou en Nationale 1 pour la saison en cours. L’année dernière à Grenoble, les Bleus s’étaient trouvés opposés au gardien Slovaque Vladimir Neumann, aux Américains Junior Cadiz, Joey Dolce et Alexander Mac Donald, Ryan Newens, au Suédois Zack Pettersson ou encore  aux Tchèques Jakub Cik et Ondrej Fiedler.

Du 10 au 12 mars, Caen accueillera donc plusieurs entraînements de Bleus. Et sera aussi le haut lieu du roller-hockey de l’hexagone, avec des joueurs talentueux attendus le samedi 11 mars dès 18h30. Les Conquérants de Caen, qui comptent plusieurs de leurs joueurs dans le groupe France (Antoine Rage, Clément Belot et Théo Fontanille), pourront offrir à leur public un rendez-vous d’exception. Ce ne sera pas le seul rendez-vous, puisqu’un deuxième match est prévu le dimanche midi. Un week-end All-Star donc, et un premier test pour les Bleus avant les échéances estivales.

Le site des Conquérants de Caen

Grenoble, 2014 : des images du All-Star game

Team France entrainement Mondial - photo FF Roller

Au printemps, les Bleus de mars à Caen

Le premier stage de l’Equipe de France vient de se terminer à Voiron… et la liste des joueurs sélectionnés au prochain regroupement est déjà connue.  Du 10 au 12 mars, les Bleus seront en stage à Caen. Et cette saison, il leur faudra garder le rythme jusqu’en été : les World Games sont prévus à la fin du mois de juillet en Pologne, tandis que les Mondiaux auront lieu fin août en Chine.

Team France entrainement Mondial - photo FF Roller

Deux échéances donc, et une maison bleue qui fait une nouvelle fois appel à de nouveaux joueurs. Le pari de la jeunesse, avec Clément Belot (Caen) et Yves Perrot (Angers) qui ont rejoint le groupe après avoir connu la sélection junior. Mais également le pari de l’expérience : le gardien bordelais Mickaël Gasnier figure une nouvelle fois dans le groupe, tout comme Pierre-Yves Albert (Angers) et Romain Horrut (Bordeaux). On retrouve aussi chez les Bleus les cadres habituels, revenus d’Italie l’été dernier avec la médaille de bronze. Le stage sera encadré par les entraîneurs nationaux Bernard Seguy et Geoffroy Tijou.

La liste des joueurs sélectionnés

Gardiens

  • Roman De Preval (Metz),
  • Mickael Gasnier (Bordeaux),
  • Jerôme Salley (Angers).

Arrières

  • Pierre-Yves Albert (Angers),
  • Lambert Hamon (Grenoble),
  • Romain Horrut (Bordeaux),
  • Maxime Langlois (Garges),
  • Antoine Rage (Caen),
  • Benjamin Tijou (Angers),
  • Hugo Vitou (Garges).

Avants 

  • Clément Belot (Caen),
  • Baptiste Bouchut (Angers),
  • Renaud Crignier (Amiens),
  • Théo Fontanille (Caen),
  • Karl Gabillet (Rethel),
  • Jeremy Lapresa (Grenoble),
  • Jolan Mogniat Duclos (Grenoble),
  • Yves Perrot (Angers).