Étiquette : Epernay

Zack Pettersson - Epernay

Rencontre avec le suédois Zack Pettersson

Après la Sparta Cup et juste avant l’été, on s’est entretenu avec l’attaquant suédois des Bombardiers d’Épernay Zack Pettersson. Avec ce grand blond venu du nord, on est revenu sur cette victoire à la Sparta, mais aussi sur la saison d’Épernay.

English Version at the end of the article 

Zack Pettersson - Epernay

 

Zack Pettersson: « La Ligue Élite était vraiment très forte cette année »

 

Bonjour Zack, le week-end dernier (9-11 juin), tu as remporté avec l’équipe des True Spartans, la Sparta Cup (le plus gros tournoi d’Europe). Comment s’est déroulée la compétition et que ressens-tu après ce titre ?

Zack Pettersson: Jouer la Sparta Cup avec les True Spartans était super fun. On avait une excellente équipe. Ce tournoi était tout simplement incroyable. On y joue du très bon hockey et on y passe un excellent moment. C’était ma troisième fois à Barcelone et je suis très heureux d’avoir remporté cette compétition.

 

Est-ce que tu vas participer à d’autres tournois durant l’été ? Par exemple NARCH ou les Rollers Games avec la sélection suédoise.

Zack Pettersson: J’adorerais jouer le tournoi de NARCH ou celui de State Wars (Pama Pro) et peut-être que j’y participerais, mais je n’ai encore  rien décidé. Bien sûr je serais également très fier de représenter mon pays, mais je n’ai encore reçu aucun écho pour une éventuelle séléction.

 

Revenons désormais sur ta saison en Ligue Élite avec Épernay. Vous finissez à la 9e place. C’était le résultat attendu en début de campagne ?

Zack Pettersson: C’était une saison décevante. On avait pour objectif de faire les playoffs et au final on termine par jouer un match de barrage contre Vierzon (finaliste N1 – ndlr). Heureusement, on termine avec une énorme victoire qui permet de nous maintenir en Ligue Élite.

 

Qu’est ce qu’il vous a manqué pour faire les playoffs ?

Zack Pettersson: Notre équipe était bonne, mais la Ligue Élite était vraiment très forte cette année pour être dans les 6. Si on avait mieux fini la saison peut-être qu’on aurait joué les séries. C’est malheureux, mais c’est comme ça.

 

Zack Pettersson: « je ne sais pas encore où je jouerais l’an prochain »

 

Rethel est encore une fois champion cette saison. Penses-tu que cette équipe est imbattable ?

Zack Pettersson: Rethel est toujours une grande équipe, mais elle n’est absolument pas imbattable.

 

Tu es le seul joueur suédois qui évolue dans la Ligue Élite actuellement. Peux-tu nous dire quelques mots sur le roller-hockey dans ton pays et en particulier à propos du championnat ?

Zack Pettersson: En Suède, nous avons d’excellents joueurs avec un niveau individuel très élevé. Cependant notre ligue, l’IHL (Inline Hockey League) perd en popularité et c’est très dommage.

 

Enfin dernière question. Seras-tu toujours à Épernay la saison prochaine ?

Zack Pettersson: Je ne peux pas encore répondre à cette question. Il va falloir être un peu patient.

 

On patiente alors. D’ici là bon été à toi Zack.

Zack Pettersson - Sparta Cup

English Version 

Hello Zack, last week-end ( June 9-11th), you won the Sparta Cup with the True Spartans. How was the tournament and what is your feeling about this big win ? 

Zack Pettersson: Playing with True Spartans was a lot of fun. We had a great team with tons of skill. Sparta Cup is awesome. The hockey is high level and everyone has a good time. This was my third year at Sparta and I’m really happy to have won it!

 

Do yo will participate at another tournament this summer ? Narch or Roller Games with the Sweden national team ? 

Zack Pettersson: I would love to play in Narch or State Wars and maybe I will, but I still haven’t decided. Obviously I would be happy to represent team Sweden, but I have not heard anything about that yet.

 

Now we are talking about Epernay’s season. You finished  9th in the standings, it was an expected result for your team ?

Zack Pettersson: It was quite a disappointing season. We were hoping to make the playoffs and ended up playing the play-down game. Luckily we finished it off with a huge win to keep Epernay in Elite.

 

What was you miss to get into the playoffs ?

Zack Pettersson: Our team was good, but the league was really strong this year. If we would’ve finished the season better, we would have made it to the playoffs. It was unfortunate. 

 

Rethel finished champion again. Do yo think that this team is invincible ? 

Zack Pettersson: Rethel is always a great team but they are for sure not unbeatable. 

 

You are the only swedish player in the Ligue Elite. Can you say a fews words about inline hockey in your country ? Especially about your national championship ? 

Zack Pettersson: We have many very skilled players and the individual level is really high. However the Swedish IHL (Inline Hockey League) is decreasing in popularity which is too bad.

 

Last question. Do you will play with Epernay next season ? 

Zack Pettersson: I can’t answer that yet.

 

Thanks Zack and have a nice summer ! 

Crédits Photos:  Black Ghost et World Inline Hockey

14e journée Elite : Grenoble prend la troisième place

Alors que Rethel a trébuché à Caen, Grenoble a profité d’une belle victoire à domicile contre Garges pour prendre la troisième place de la Ligue. A 4 journées de la fin de la saison régulière, il s’agit désormais de prendre rapidement les meilleures places pour les playoffs… ou d’assurer au plus vite le maintien.

> Consulter le classement de la Ligue Elite

Grenoble s’impose contre Garges
et gagne une précieuse place

Les Isérois réalisent la bonne affaire du week-end. En battant Garges 7-3, les hommes de Thibaut Nier se sont assurés trois précieux points qui leur permettent de prendre la troisième place. Les Yeti’s sont désormais derrière Angers et Rethel, suivis de près par Garges et Caen. Pour aborder les playoffs de la manière la plus favorable possible, il faudra donc garder le même rythme. Il faut dire qu’avec trois buts inscrits dans les 7 premières minutes du match contre Garges (Joan Kerckhove et un doublé de Lambert Hamon), les Grenoblois se sont montrés sérieux et appliqués… comme contre Angers au début du mois.

> Les photos du match par Philippe Durbet

Devant eux, Angers et Rethel caracolent en tête. Avec 12 points d’avance, les Hawks sont presque intouchables et viennent de battre Aubagne 9-3. Rethel marque un faux pas en s’inclinant à Caen 7-6 : et cela profite surtout aux Conquérants, à qui la victoire permet de rattraper Garges au compte de points. Avec seulement deux points d’écart entre Grenoble, Garges et Caen, la lutte pour la troisième place s’annonce toujours aussi rude…

Paris, toujours à la sixième place, laisse aussi l’écart se creuser avec les cinquièmes. Les Corsaires sont revenus de Bordeaux avec un point, et en ont laissé deux aux Lions. Les Bordelais, vainqueurs aux tirs au but, ont glané deux points ce week-end mais doivent encore donner un coup de collier pour accrocher les play-offs.

Pour Amiens et Epernay, les choses sont toujours compliquées : Amiens a gagné la confrontation 8-4 contre les Bombardiers, mais il faudra encore plus pour prendre leur place au classement et sauver la saison.

Les résultats de la 14e journée

  • Grenoble – Garges 7-3,
  • Caen – Rethel 7-6,
  • Epernay – Amiens 4-8,
  • Aubagne – Angers 3-9,
  • Bordeaux – Paris XIII 4-3 (ap, tab 1-0).

Zoom sur le classement, partie 2 : Amiens et Aubagne à la peine

Cette semaine, on vous propose un zoom sur le classement des équipes de la Ligue Elite au tiers de la saison régulière. Et après un éclairage sur les cinq premiers du classement, voilà le point d’étape sur Grenoble, Garges, Epernay, Amiens et Aubagne quelques jours avant la 7e journée…

Grenoble : difficiles débuts

Le début de saison a été délicat pour les Yeti’s de Grenoble, qui ont enchaîné trois défaites à la suite. Rethel, Paris XIII et Angers ont pris l’avantage sur les Isérois pour les trois premières journées. Difficile entrée en matière donc, mais les Yeti’s sont dans une bonne dynamique. Ils se sont imposés contre Amiens, Garges et Bordeaux, trois adversaires potentiellement délicats à manier. Reste que les Grenoblois sont actuellement à la sixième place de la Ligue, à un tout petit point de Caen. Et qu’il va falloir continuer sur cette lancée pour reprendre une habituelle place dans le top 4. Les Yeti’s se déplacent à Aubagne le 19 novembre, et accueilleront Epernay le 26.

grenoble-photo-denis-black-ghost

Garges sur la 7e marche

C’est une septième place non qualificative qui ferait mal à la veille des play-offs, mais à ce moment de la saison rien n’est évidemment joué. Avec deux victoires dans le temps régulier, et une troisième en prolongation, les Tigres de Garges ne sont finalement qu’à trois points des troisièmes. En termes de mouchoir de poche, tout peut donc changer en quelques rencontres. Prochain match chez les promus bordelais, avant de recevoir Aubagne le 26 novembre.

daniel-brabec-garges-photo-denis-black-ghost

Epernay s’accroche…

Tout juste rattrapés à l’intersaison, les Bombardiers d’Epernay s’accrochent : ils se sont imposés contre Amiens en prolongation et ont battu Aubagne. Louis Tran, Florian Fayault, Alexander MacDonald et Zack Petersson figurent parmi les meilleurs buteurs de l’équipe. Epernay se prépare à deux déplacements compliqués : le 19 novembre à Caen et le 26 à Paris XIII.

… et Amiens a du mal

Le départ de Roman De Preval à l’intersaison a fait mal aux Ecureuils.  Les Picards ont du attendre le 5 novembre pour leur première victoire de la saison : 4-2 contre Paris XIII, à la maison. La semaine précédente, les Amiénois n’étaient pas passés loin en poussant Epernay à la prolongation. Avec 4 points seulement, les Picards sont à l’avant-dernière place du classement. Et vont devoir donner un coup de collier : ce sera à Rethel le 19 novembre, avant de recevoir Bordeaux la semaine suivante.

amiens-paris-xiii-myriam-leprince

Aubagne ne s’en sort pas (pas encore)

Lanterne rouge de la Ligue, Aubagne n’a pas encore trouvé la solution pour prendre des points. Les Jokers ne déméritent pourtant pas et parviennent à limiter la casse… mais il manque encore quelques longueurs pour se rassurer. Après la réception de Grenoble le 19 novembre, ce sera un déplacement à Garges le 26 novembre.

Rethel, Epernay et Garges prennent leurs marques

Ce week-end, c’est Rethel qui régalait pour son traditionnel tournoi de rentrée. Epernay, Garges et Charleroi (Belgique) en guise de remise en jambes, une semaine avant la reprise : de quoi permettre aux trois formations Elite de se jauger sur le terrain.

Tournoi de Rethel - Epernay Garges - photo Black Ghost

Et c’est d’ailleurs Epernay qui a surpris son monde. Repêchés à la fin de la saison dernière, et renforcés à l’intersaison (Jimi Lefranc arrivé de Rethel, Terry Dumont de Reims, Alexander Mac Donald de Montchavin-Nice et Valentin Morizet arrivé de Vierzon), les Sparnariders ont rendu une belle copie. Deux matchs nul 3-3 contre Rethel et Garges, et un large 13-4 contre Charleroi : Epernay semble avoir travaillé ses gammes.

Vainqueurs contre Garges 5-3 et contre Charleroi 11-0, les Diables sont restés invaincus à la maison, comme à leur habitude ou presque. Garges s’est imposé contre Charleroi.

Samedi, ce sera le coup d’envoi de la saison régulière. Rethel recevra Grenoble, Garges jouera à Paris et Epernay se déplacera à Bordeaux.

Les résultats du tournoi :

  • Rethel – Epernay 3-3
  • Charleroi – Garges 2-8
  • Garges – Epernay 3-3
  • Rethel – Charleroi 11-0
  • Charleroi – Epernay 4-13
  • Rethek – Garges 5-3

Tournoi de Rethel - Rethel Garges - photo Black Ghost

 

Angers et Montchavin-Nice - photo Claire Tournet

Angers, Caen et Epernay prennent des couleurs au mercato

Les dernières infos du mercato n’ont pas vraiment laissé planer le doute : une grande partie des anciens joueurs de Montchavin-Nice ont vite trouvé une place dans d’autres formations de l’Elite. Et surtout chez les Conquérants de Caen, chez les Hawks d’Angers et chez les Sparnariders d’Epernay. Zoom sur ces trois clubs… en attendant les prochaines annonces des clubs !

Angers et Montchavin-Nice - photo Claire Tournet

Le promu Caen se refait une jeunesse

Vice-champion en Nationale 1 et vainqueur d’Epernay en match de barrage, Caen semble avoir fait du recrutement sa priorité de l’inter-saison. Les promus ont annoncé l’arrivée de plusieurs joueurs pour la nouvelle saison : de l’expérience pour certains, de la jeunesse pour d’autres. Antoine Rayapin, formé à Ris-Orangis et qui vient de passer une saison à Grenoble, rejoint les Conquérants. Tout comme Kevin Chazalon, qui a fait toute sa carrière à Anglet : habitué de l’Elite, le Basque retrouve son ancien équipier Gérôme Guerin en Normandie.

Outre l’arrivée du jeune Léo Gricourt dans les cages (champion d’Europe avec les espoirs en septembre 2015), les Conquérants ont frappé un grand coup en allant chercher trois joueurs qui évoluaient à Montchavin-Nice. Clément Belot, Lucas Mousset et Rafik Madi rejoignent les Normands. Les jeunes Belot et Mousset ne seront pas tout à fait en terrain inconnu puisqu’ils retrouveront dans le staff de l’équipe Bernard Seguy, responsable des Equipes de France.

Des Angels à Angers et Epernay aussi

Toujours à l’ouest, du nouveau. Les Hawks d’Angers compteront également un ancien de Montchavin-Nice dans leurs rangs : Yves Perrot, rien de moins que le meilleur buteur de la Ligue Elite avant qu’une blessure ne l’éloigne des terrains la saison dernière. Les Angevins, sous la houlette de Geoffroy Tijou (entraîneur de l’Equipe de France), ont également recruté Benjamin Ramos (La Chapelle, nationale 1), Morgan Marais (Garges) et Charlie Godano (Tours, nationale 1).

Dernier transfert connu et officiel pour Montchavin-Nice, celui de l’international Américain Alexander Mac Donald. Il ira renforcer les Sparnariders d’Epernay, qui ont également annoncé l’arrivée de Jimmy Lefranc (Rethel), de Terry Dumont (Reims N1) et le retour de Valentin Morizet (Vierzon N1). Et il reste encore quelques semaines pour le mercato…

Epernay - Amiens - photo Myriam Leprince

Montchavin-Nice se retire, Epernay repêché

L’information tournait depuis quelques jours déjà sur les réseaux sociaux. Montchavin-Nice se retire de la Ligue Elite pour la saison à venir, et c’est donc Epernay, éliminé en match de barrage, qui est repêché dans le groupe des 10. Les Sparnariders disputeront donc une nouvelle saison au plus haut niveau, tandis que les Angels quittent la Ligue par la petite porte.

Epernay - Amiens - photo Myriam Leprince

Epernay avait eu une saison difficile l’an dernier, avec seulement quelques points glanés en championnat. Tout juste promus aussi, les Angels de Montchavin-Nice s’étaient au contraire offerts un début de saison tonitruant, avant de finir aux portes des playoffs, handicapés par des forfaits administratifs. Mais sur fond de discussions entre les deux clubs de Montchavin et de Nice, et sûrement en raison d’autres éléments non encore précisés officiellement, les Angels quittent la Ligue et laissent la place aux Sparnariders. 

> Les derniers mouvements du mercato 2016-2017
> L’interview de Zack Petersson (Epernay) au début de la saison 2015-2016

Zack Pettersson - Epernay

Zack Petersson, Epernay : « la Ligue à son meilleur niveau »

C’est l’une des recrues du mercato côté Epernay. Le jeune international suédois Zack Petersson retrouve l’Elite, qu’il avait déjà connue il y a deux saisons avec les Spiders de Rouen. Cette fois-ci le défi sera tout autre, puisqu’après une saison en Nationale 1 avec Caen, Zack relève le défi de la montée avec une équipe qui accède tout juste au plus haut niveau français.

A l’orée de ses 20 ans, le Suédois a fait une partie de sa carrière en roller-hockey en France : il a rejoint Rouen il y a deux ans, avant de passer une saison à Caen. Entre Elite, Nationale 1 et championnat junior, et après la Sparta Cup et des matchs en Grande-Bretagne cet été, les prochains mois seront donc au rythme de l’Elite. Ce sera probablement l’un des joueurs à surveiller cette saison : très prometteur en 2013-2014 et sacré « rookie de l’année » aux Trophées RHAF, il a continué à évoluer depuis.

Zack Petersson - Epernay tournoi Rethel - Photo Denis Blackghost

English version below

LigueElite.fr : quel a été ton parcours en hockey jusqu’à maintenant ?

Zack Petersson : « Je joue au hockey sur glace depuis que j’ai six ans, et j’y ai joué jusqu’à mes 17 ans. C’était au moment où je suis passé complètement au roller-hockey et que je suis arrivé en France pour jouer en Ligue Elite pour la première fois, avec Rouen en 2013-2014. Et je pense que c’était une excellente décision. J’aime réellement le roller-hockey. »

Tu jouais pour Can l’an dernier, qu’est-ce qui t’a amené à t’engager avec Epernay cette saison ? 

« Oui, j’ai passé de très bons moments à Caen avec un super groupe, tant en Nationale 1 qu’en équipe junior. Mais j’ai ressenti le besoin de jouer au meilleur niveau de nouveau, et j’ai eu une bonne opportunité de la part d’Epernay. Je me suis dit que c’était une bonne idée. »

Et qu’est-ce qui t’a amené à jouer en France ?

C’était à la suite des Championnats du monde à Anaheim en 2013, avec la Suède. Après ces mondiaux, nous avons eu l’opportunité mon frère et moi de venir jouer à Rouen. Mon frère avait déjà joué en Espagne et nous en avons discuté… et nous avons finalement décidé que nous viendrions à deux. »

Est-ce que tu connaissais déjà certains de tes nouveaux coéquipiers ?

« Le seul que je connaissais déjà est Mitja Bracek, que j’ai recommandé au club : c’est un solide défenseur avec un bon sens du jeu, et plus important encore c’est quelqu’un de super. J’ai aussi déjà joué contre Louis Tran auparavant, et quelques autres juniors, mais c’est tout. »

« Un avant-goût du niveau de compétition »

Tu as joué tes premiers matchs avec Epernay le week-end dernier : comment cela s’est passé ?

« Le tournoi à Rethel était super, j’y ai pris beaucoup de plaisir. Nous avons eu un avant-goût du niveau de compétition que nous allons retrouver en Ligue Elite, ce qui est agréable. Nous avons également pu essayer nos nouvelles lignes, pour voir ce qui fonctionnait ou non. »

Et comment étaient les premiers entraînements avec l’équipe ?

« Nos premiers entraînements étaient agréables, ne serait-ce que rencontrer l’équipe. Je pense que nous avons beaucoup de potentiel. J’ai été surpris de voir combien Bastien Chaumet est un bon gardien, et Thomas Jouham qui est sur ma ligne m’a aussi impressionné. Au final, je pense que nous avons une équipe plutôt solide. »

Qu’est-ce que tu attends de la Ligue Elite, et du niveau de jeu dans le championnat ?

« Je sais que la Ligue Elite va être à son meilleur niveau depuis un moment. Il y a tellement d’excellentes équipes et joueurs désormais. En ce qui me concerne, je veux juste montrer combien j’ai amélioré mon jeu depuis mon dernier passage en Elite début 2014. »

Vous allez jouer votre premier match la semaine prochaine contre Villeneuve-la-Garenne : comment tu te prépares à ce match ?

« Je suis réellement impatient à l’idée de ce match ! Je pense que nous avons une bonne chance de le gagner. Comme nous n’avons pas de match amical ce week-end, je pars en Angleterre jouer deux matchs avec une équipe anglaise : ce sera une bonne préparation. »

Zack Petersson - Epernay - Photo Denis Blackghost

English version

LigueElite.fr : what can you tell us about your hockey career so far ?

Zack Petersson : « I’ve played ice hockey since I was 6 years old and played all the time until I was about 17. Which is when I swiched over completly to roller hockey and moved to France to play Ligue Elite with Rouen for the first time in 2013-14. I look back on this as a great decision. I absolutely love the sport of roller hockey. »

You were playing for Caen last year, what lead you to play for Epernay this season ?

« Yeah I had a great time in Caen with great group of guys both in N1 and the junior team but I felt for this season I needed to play in the top league again and I got a great offer from Epernay so I thought it was a good idea to come here. »

And what led you to play in France in the first place ?

« What led me to play in France for the first time was that I had just played the world championships 2013 in Anaheim with team Sweden. After that me and my brother got an offer to come and play in Rouen. My brother had already played in Spain so he told me alot about how it is and we finally decided that we both was gonna go. »

Did you already knew some of the teammates you’ll be playing with ?

« The only teammate I knew from before was Mitja Bracek who I recommended for the club, he is a strong D with great awareness and more important a great guy. I had also played against Louis Tran before and some of the junior players but that’s it. »

« We got a taste of the competition »

You played you first games with Epernay last week-end : how did you feel ?

« The tournament in Rethel was great, I had a lot of fun. We got a taste of the competition we will get in the league which is nice. Also we were able to try out our new lines to see what work and what doesn’t. »

And how were the first trainings with the team ?

« Our first trainings has been nice, just to see our team. I think we have alot of potential. I was surprised how good of a goalie we have in Bastien Chaumet and also my linemate Thomas Jouham has also impressed me. Overall I think we have a pretty solid team. »

What kind of expectations do you have about the Elite League and about the game level in the championship ?

« I know the league is going to be the best it has been in a long time. There is so many great teams and players in the league now.  For my self I just want to show how much I have improved as a player since I last played in Ligue Elite in early 2014. »

You’ll be playing your first Elite game next week against Villeneuve-la-Garenne : how do you prepare that game ?

« Yeah I’m really looking forward to that game. I think we should have a good chance of winning that game. Since we don’t have any exhibition games this weekend, I will head over to England to play 2 games with my team there. So that will be a good preparation. »