Étiquette : Grenoble

3 questions avec… Charles-Edouard Dammann

Après Paris, on s’arrête à Grenoble pour rencontrer Charles-Edouard Dammann ! Champion de France N1 en 2013 avec Aubagne, Charles-Edouard n’a pas quitté l’Elite depuis, partageant les saisons suivantes entre Grenoble et son club d’origine Aubagne. Aujourd’hui Yeti’s, Charles-Edouard partage son temps entre joueur et entraîneur pour les Yéti’s Grenoble.

 

Tout au long de ta carrière tu as fait pas mal de va-et-vient entre Aubagne, ton club d’origine, et Grenoble, est-ce que tu peux nous parler de tes meilleures années à Aubagne et de tes années Elite à Grenoble ?

C.D: C’est vrai que j’ai fait des « aller-retour » entre Aubagne et Grenoble ces dernières années, mais à chaque fois pour des raisons différentes. Mon premier départ d’Aubagne a eu lieu, car j’en avais besoin pour découvrir autre chose dans le roller hockey à haut niveau, une autre culture, une autre manière de s’entraîner et goûter au haut niveau de mon sport, mais aussi également, car j’avais besoin de changement dans mon quotidien qui devenait un peu routinier. Cette première année fut excellente humainement, le sportif fut un peu plus compliqué vers la fin, ne faisant pas les efforts nécessaires, je ne jouais quasiment pas. 
Après, je suis retourné à Aubagne pour mes études, en grande partie pour être dans un cadre que je connaissais afin d’avoir ma licence tranquillement. Dans tous les cas, je serai revenu à Aubagne pour être auprès de ma Maman qui était malade. Cette année fut horrible sportivement (1 victoire) et également humainement dû à des soucis personnels. Désormais, à Grenoble, j’ai tout ce qu’il me faut pour m’épanouir humainement et sportivement pour être heureux. 

Mon meilleur souvenir avec Aubagne est clairement le titre de champion de France N1 en 2013 avec l’accession en élite ! C’était une saison tellement magique avec un groupe soudé et des play-offs exceptionnels jusqu’à la victoire à Toulouse ! On était même allé à Carpentier cette année-là ! C’était une saison dingue ! 

Le championnat Élite est vraiment d’un excellent niveau, chaque année en hausse avec l’arrivée de nouveaux joueurs étrangers, mais aussi les joueurs français obligés de hausser leurs niveaux de jeu pour concurrencer les étrangers. C’est une source de motivation énorme de jouer en Élite ! 

Malgré aucune convocation en Équipe de France, tu as une expérience internationale très riche ! 

C.DChaque année, j’essaye de faire le plus de tournois possibles. Que ce soit en France ou à l’étranger. On peut jouer avec des amis de différents horizons et c’est sympa. Cela fait 4 ans d’affilée que je participe à la Sparta Cup en Espagne, le niveau est vraiment bon et cela permet de jouer en totale décontraction avec les amis et de profiter à fond. J’ai aussi fait NARCH il y a 2 ans à Toronto, c’est une expérience énorme, pouvoir voir une autre culture, un autre style de jeu, c’est vraiment plaisant. J’ai aussi fait des tournois en Allemagne et en Italie, à chaque fois, c’est des expériences différentes, que ce soit humainement ou sportivement à chaque fois donc ça reste super positif ! Et puis j’adore voyager donc pouvoir allier deux passions, c’est parfait !

Concernant l’EDF, je n’ai jamais été convoqué pour un stage que ce soit en jeunesse ou en senior, juste une fois en aide l’année dernière sur une journée à Voiron. C’était très sympa, c’est différent de voir des joueurs que l’on côtoie pendant l’année en adversaire dans un autre cadre, de voir comment ils travaillent aux entraînements et voir leur approche du haut niveau. C’était très plaisant et enrichissant.

Quand tu n’es pas joueur, on te voit souvent arborer la casquette de coach, qu’est-ce qui te plaît là-dedans ?

C.D: Depuis tout petit au club d’Aubagne, j’aime beaucoup encadrer des stages ou même des entraînements. Un jour, ma mère a vu que je prenais du plaisir à faire ça et elle m’a conseillé d’essayer de faire des entraînements puis après de coacher une équipe. J’ai donc essayé avec Aubagne puis ici à Grenoble avec les cadets.

Je joue depuis presque 15 ans au roller hockey, je pense avoir beaucoup d’expérience à transmettre aux jeunes ! Que ce soit aux entraînements et en match !
C’est une sensation différente, tu as une influence sur le jeu sans jouer. J’essaye de faire attention à chaque petit détail dans un match pour permettre à mes joueurs d’être dans des conditions optimales quand ils rentrent. De pouvoir partager ces moments avec des jeunes qui te font confiance et qui croient en tes choix, c’est une énorme satisfaction personnelle. Je ne pense pas être le plus strict des entraîneurs, mais quand il faut élever la voix, je sais faire aussi. L’année dernière avec les cadets de Grenoble j’ai vécu des moments géniaux, des moments uniques avec eux que je n’oublierais jamais ! Le but étant de faire mieux cette année ! J’ai également coacher la N2 à certains moments quand j’étais blessé et à chaque fois les joueurs appréciaient beaucoup mes choix et mon coaching. C’était une reconnaissance et cela fait plaisir.

#
18
Nom
Charles-Edouard Dammann
Nationalité
fra France
Position
AVANT
L'équipe actuelle
GRENOBLE
Anniversaire
13 juin 1992
Age
28
© Writenow Falun, © Sandrine Farge
Lambert Hamon by Benjamin Baudry

Lambert Hamon revient sur la saison des Yétis de Grenoble

Après Alexandre Pamart et Renaud Crignier, on continue de faire le bilan de la saison 2016/2017 en compagnie cette fois-ci de Lambert Hamon. Avec l’arrière des Yétis de Grenoble et de l’Équipe de France, on revient sur l’excellente saison de son équipe, vainqueur de la Coupe de France en mars dernier à Carpentier.

Lambert Hamon by Benjamin Baudry

Lambert Hamon : « Cette saison, nous n’avions peur de personne ! »

Bonjour Lambert, une demi-finale, mais surtout une Coupe de France remportée avec les Yetis. Quel bilan peux-tu faire de la saison de Grenoble ? Très positive, jimagine ? 

Lambert Hamon : Oui il est évident que c’est une saison plutôt positive. Surtout avec ce titre lors  du Final Four de la Coupe de France. C’était un week-end complètement dingue. Après en championnat, certes nous perdons en demi finale contre Rethel le vainqueur du championnat, mais c’était un Rethel presque imbattable, on aurait pu les faire douter en remportant le 1er match chez nous, dommage.

 

 

Vous avez connu linvincibilité  sur une longue période en 2017 jusquà cette série perdue contre Rethel. Léquipe était-elle dans une autre dimension à ce moment-là ? 

Lambert Hamon : Je ne sais pas si nous étions dans une autre dimension, mais nous n’avions peur de personne ! Même lorsque nous étions menés de beaucoup de but, avec ce groupe soudé, nous arrivions toujours à revenir et nous imposer. Après ce titre en Coupe de France, les autres équipes ont eu la confirmation qu’il fallait nous prendre au sérieux.

 

 

Lan prochain, Thibault Nier ne sera plus coach et sera remplacé par Hugo Rebuffet. Comment vois-tu cela ? 

Lambert Hamon : Je connais Hugo Rebuffet, et dans tout ce qu’il fait, il le fait à 200 %. Il a une forte expérience de la Ligue Élite et ça ne peut être qu’un plus pour l’équipe. Il a aussi déjà entraîné et coaché nos juniors et notre N2, je suis sûr qu’il sera un très bon coach en Élite.

 

Au passage tu seras encore à Grenoble la saison prochaine ? 

Lambert Hamon : Bien évidemment !

 

Lambert Hamon « La Ligue Élite est l’un des meilleurs championnats au monde »

 

 Au final c’est Rethel qui termine encore champion de France. Quel regard portes-tu sur cette équipe et sur le niveau de la Ligue Élite en général ? 

Lambert Hamon : Rethel a de très grosses individualités (Sebek, Gabillet ….) et un bon gardien. Cette année,  ils nous ont laissé passer quelques matchs en saison régulière, mais lorsqu’ils ont commencé les playoffs, ils étaient presque imbattables. Le niveau de la Ligue Élite est toujours très bon, maintenant il n’y a plus deux équipes qui dominent, tout le monde peut battre tout le monde. C’est donc réellement plus plaisant de jouer que des matchs serrés. Et puis vu le nombres d’étrangers que nous avons dans le championnat, cela prouve que c’est un des meilleurs championnats du monde.

 

 

Parlons Équipe de France maintenant. Tu viens dêtre retenu pour participer aux deux compétitions de cet été (World Games et Roller Games). Quest ce que cela représente pour toi ? 

Lambert Hamon : Cette année, c’était vraiment un objectif que je voulais atteindre. J’ai mis toutes les chances de mon côté et cela a payé. C’est toujours une fierté de représenter la France lors des compétitions internationales.

 

 

La France fait partie désormais des meilleures nations au monde. Lobjectif avoué sur ces deux tournois cest aller chercher lor à chaque fois ?

Lambert Hamon : Cela fait deux championnats du monde consécutif que la France ramène une médaille (argent et bronze), et il nous en manque qu’une. L’objectif est bien évidemment de ramener l’or.

 

Merci Lambert et bon courage à toi avec les Bleus cet été !

Crédit Photo by Benjamin Baudry

 

PJ Kavaya: « Chapeau bas Grenoble ! »

A l’issue de la défaite de son équipe 5-1 face à Grenoble, synonyme d’élimination et de fin de saison pour Paris, l’entraineur-joueur des Corsaires PJ Kavaya est revenu sur la rencontre au micro de Fanseat

After game 2 vs Grenoble and the elimination of his team, watch the post-game reaction of P.J Kavaya, coach-player of Paris Corsaires.

PJ Kavaya: « On n’avait pas la magie ce soir, Grenoble est arrivé prêt et ce n’est pas la fin qu’on souhaitait. À Paris on a sorti un bon match, mais ils sont revenus au score et ont gagné. On pensait vraiment pouvoir se battre ce soir, mais comme vous l’avez vu, ils sont beaucoup plus techniques que nous et ont très bien joué. On a passé le match à leur redonner le palet et quand vous êtes en face d’une équipe aussi forte que Grenoble, c’est sûr qu’ils vont marquer. On est déçu et je suis déçu surtout de moi défensivement parlant. Je n’ai pas joué mon meilleur match, mais chapeau bas à Grenoble, ils le méritent.

On a un système défensif qu’on a utilisé toute la saison et ce soir cela n’a pas fonctionné. Ils sont parvenus à nous prendre le palet très facilement. On avait l’impression d’avancer, de tirer et de les voir récupérer le rebond pour partir avec assurance contre nous. Ils faisaient d’excellentes sorties de zone. Ils étaient dans notre zone et on était perdu. Chapeau bas à Grenoble. »

Résumé vidéo du match 2 entre Grenoble et Paris à découvrir ici

Crédits Photo: Léa Sangiorgio

Playoffs 2017 : Ce qu’il faut retenir des Quarts de Finale

Avant de se plonger dans les demi-finales, retour sur les quarts de finale des Playoffs de la Ligue Elite qui ont vu Garges et Grenoble se qualifier.

Le week-end dernier, les quarts de finale de la Ligue Élite se sont achevés sur les qualifications en deux matchs des Tigres de Garges et des Yétis de Grenoble. Tombeurs respectivement des Conquérants de Caen et des Coraires de Paris, ces deux équipes retrouveront en demi-finales les Hawks d’Angers et les Diables de Rethel. Afin de patienter tranquillement jusqu’à samedi, on revient sur les faits marquants de ce premier tour des playoffs de la Ligue Élite.

Le MVP : Adam Pribyl – celui qui a fait chuter les Conquérants

À Garges, parmi les joueurs tchèques, on connaît surtout l’attaquant Martin Fiala et le gardien Daniel Barbec. Mais durant ce quart, c’est leur compatriote Adam Pribyl qui aura été la star de l’équipe. Avec ses deux tirs au but gagnants pendant le match 1 ainsi que son but en prolongation lors de la seconde rencontre, il fut le principal artisan de la qualification des Tigres pour les demi-finales. Lors de ces deux confrontations, il fut également auteur de deux autres réalisations. Arrivé cette saison à Garges, cet attaquant de 24 ans fait le bonheur des siens avec notamment 6 buts et 9 assistances en 17 rencontres de championnat. Rethel, le futur adversaire des Gargeois devra donc se méfier de Pribyl.

 

L’équipe en forme : Les Yetis de Grenoble ne connaissent plus la défaite

Et si les favoris pour le titre étaient les Yétis de Grenoble ? Invaincus depuis 19 matchs toutes compétitions confondues, les Grenoblois n’ont plus perdu depuis le 07 janvier dernier (défaite contre Rethel 1-4). Ce week-end, ils ont facilement conclu la série contre P13 en s’imposant 5-1. Doté d’un collectif impressionnant, les Yétis attendent les Diables de Rethel de pied ferme samedi pour le match 1 des demi-Finales. Vainqueur de la Coupe de France à Carpentier, Grenoble est au top de sa forme pour aller chercher un doublé historique.

1/4 de Finale Playoffs Ligue Elite: Grenoble – Paris XIII

Résumé du match Retour opposant des Yeti's Elite (officiel) de Grenoble aux Les Corsaires de Paris (page officielle), grâce à notre partenaire Fanseat.

Publiée par Roller Hockey – Ligue Elite sur Samedi 6 mai 2017

Les éliminés : Caen et Paris en vacances

Fin des Payoffs et place désormais aux « Pizza Cups » pour les Conquérants de Caen et les Corsaires de Paris. Défait par Garges et Grenoble en deux matchs secs, ces deux équipes peuvent tout de même nourrir des regrets. En perdant par deux reprises en prolongation, Caen a de quoi se mordre les doigts. Tout proche de remporter le premier match 1 chez lui, Paris s’est en revanche incliné lourdement en Isère samedi dernier (5-1). Malgré une élimination précoce en Playoffs, Caen et Paris peuvent toute fois être satisfait de leur saison. N’oublions pas que les Conquérants viennent tout juste de remonter en Ligue Élite et que les Corsaires bien que vice-champions de France en titre disposaient d’un effectif profondément remanié cette saison.

La suite : un dernier carré avec les meilleurs

Fin des quarts de finale, place désormais aux demi-finales avec les quatre meilleures équipes de la Ligue Élite cette saison. Garges et Grenoble rejoignent en effet Angers et Rethel directement qualifié pour ce tour des Playoffs. Dès ce samedi, on aura droit à deux séries qui devraient proposer un niveau de jeu de haute volée. Un rendez-vous à ne manquer sous aucun prétexte.


Suivez l’intégralité des Playoffs de la Ligue Élite en direct sur Fanseat

Pour la première fois dans l’histoire du Roller Hockey français, les fans peuvent visionner tous les matchs  des Playoffs de la Ligue Élite. Les retransmissions toutes en direct et commentées en français seront aussi disponibles « à la demande » et accessibles dans le monde entier.

Tous les matchs et toutes les infos sur http://www.fanseat.com

Crédits Photo: Sami Oueslati 
Grenoble qualification finale CDF - photo FFRoller Sports

Playoffs Quart de Finale match 2 : Garges et Grenoble rejoignent Angers et Rethel en 1/2

A l’issue du match 2 des quarts-de-finale, Garges et Grenoble éliminent Caen et Paris et se qualifient ainsi pour les demi-finales.

Cela n’aura pas traîné. À domicile, les Yétis de Grenoble et les Tigres de Garges ce sont imposés lors du match 2 des quarts de finale et se qualifient ainsi tous les deux pour les demi-finales qui débutent le week-end prochain. Pas de miracles donc pour Caen et Paris qui voient leur saison s’achever dès le premier tour des Playoffs de la Ligue Élite.

Grenoble qualification finale CDF - photo FFRoller Sports

Grenoble – Paris : Les Yétis n’ont pas fait dans les détails

Nette et sans bavure. Voilà comment on peut résumer la victoire de Grenoble face aux Corsaires de Paris. Dans la mythique Halle Clemenceau, la troupe dirigée par Thibault Nier s’impose ainsi sur le score de 5-1. Rapidement, les Grenoblois vont prendre l’avantage dans cette partie pour mener 3-0 au bout de 20 minutes de jeu. Si Paris va réduire la marque avant la pause, les Corsaires ne parviendront pas à revenir à hauteur des locaux. Fin de saison pour les vice-champions de France en titre qui n’auront malheureusement pas l’occasion de rééditer leur magnifique parcours de l’an passé. Grenoble retrouvera au prochain tour les Diables de Rethel pour un remake de la demi-finale de la Coupe de France remportée aux tirs au but par les Yétis.

Grenoble – Paris : 5-1 (3-1 à la mi-temps)

Garges – Caen : Pribyl libère les Tigres en prolongation

Il est le héros de cette série. L’attaquant des Tigres de Garges Adam Pribyl aura encore été une fois décisif hier soir. Après avoir donné la victoire lors du match 1 avec deux penaltys transformés, le tchèque offre cette fois-ci la qualification en marquant le but en or en prolongation. Une victoire au bout du suspens qui va sûrement hanter les Conquérants de Caen pendant longtemps. Menant 3-1 à l’issue de la première période, les partenaires de Théo Fontanille ont vu les Tigres revenir au score lors de la seconde mi-temps. Une nouvelle défaite cruelle et frustrante pour les Caennais qui les envoient en vacances dès les quarts de finale. Pour son retour au plus haut niveau, le promu peut tout de même être fier de cette superbe saison. Pour Garges, place désormais à une demi-finale qui s’annonce très relevée face aux Hawks d’Angers, vainqueur de la phase régulière.

Garges – Caen: 4-3 (après prolongation)

Rendez-vous samedi prochain pour le début des demi-finales de la Ligue Élite. Un dernier carré avec les 4 meilleures équipes de la Ligue Elite.

Programme Playoffs Ligue Élite:

Quart-de-Finale :

Match 1 : Samedi 29 avril

Paris XIII – Grenoble: 5-6 (après prolongation)

Caen – Garges: 3-4 (après tirs au but)

Match 2 : Samedi 06 mai

Grenoble – Paris XIII : 5-1

Garges – Caen: 4-3 (après prolongation)

Demi-Finale :

Match 1 : Samedi 13 mai

Grenoble – Rethel à 19h30

Garges – Angers à 19h30

Match 2 : Samedi 20 mai

Rethel – Grenoble

Angers – Garges

Match 3 (si nécessaire) : Dimanche 21 mai

Finale :

Match 1 : Samedi 27 mai

Match 2 : Samedi 03 juin

Match 3 (si nécessaire) : Dimanche 04 juin


Suivez l’intégralité des Playoffs de la Ligue Élite en direct sur Fanseat

Pour la première fois dans l’histoire du Roller Hockey français, les fans peuvent visionner tous les matchs  des Playoffs de la Ligue Élite. Les retransmissions toutes en direct et commentées en français seront aussi disponibles « à la demande » et accessibles dans le monde entier.

Tous les matchs et toutes les infos sur http://www.fanseat.com

Crédit Photo: FFRoller
playoffs-preview-quart-match-2

Playoffs – Preview quart de finale match 2 : Caen et Paris veulent rester en vie

 

Présentation des matchs 2 des quarts-de-finale des Playoffs 2017 de la Ligue Elite avec au programme Garges-Caen et Grenoble-Paris ce samedi soir.

Ils n’ont désormais plus le choix dans ces playoffs 2017. Après les victoires à l’extérieur de Grenoble et Garges, les Corsaires de Paris XIII et les Conquérants de Caen se doivent de créer l’exploit, s’ils veulent espérer la tenue d’un match décisif ce dimanche. Samedi soir sur les terrains de la Halle Clemenceau de Grenoble et du Gymnase Allende Neruda de Garges, la lutte sera sans merci. Présentation des deux rencontres.

playoffs-preview-quart-match-2

Grenoble – Paris (Grenoble mène la série 1-0) :

20h – Halle Clemenceau

« Finir la série le plus vite possible en jouant à fond de la première à la dernière minute sans se faire peur ! » tel est l’objectif affiché par l’attaquant de Grenoble Jérémy Lapresa, qui n’a visiblement pas  du tout envie de rejouer le lendemain. Après être allé chercher la première manche en prolongation (victoire 5-6), les Yétis veulent clore ce quart-de-finale dès ce samedi. Équipe en forme en cette année 2017, la formation iséroise comptera notamment sur son public de la mythique Halle Clemenceau pour faire couler définitivement les Corsaires.

Avant le match de ce samedi, 20h00 à la Halle Clémenceau de la Ville de Grenoble… Les jeunes Yeti's Grenoble…

Publiée par Yeti's Elite (officiel) sur Jeudi 4 mai 2017

Mais attention, car les Parisiens débarquent dans le Dauphiné avec le couteau entre les dents. Pour l’international américain P.J Kavaya, son équipe est désormais en mode « survivre ou mourir, nous n’avons pas d’autres options ». Après cette cruelle défaite lors du match 1, les Corsaires devront tout donner s’ils veulent espérer la tenue d’un ultime match dimanche. Vice-champion de France en titre, « P13 » peut s’appuyer sur la rencontre en terre grenobloise lors de la phase régulière. Ce soir-là, ils l’avaient emporté sur le score de 5 à 2.

 

Garges – Caen (Garges mène la série 1-0)

19h30 – Gymnase Allende Neruda de Garges

Comme l’équipe de Paris XIII, les Conquérants de Caen peuvent eux aussi nourrir des regrets sur ce match 1 face à Garges avec une défaite à l’issue des tirs au but (3-4). « Nous payons cash nos erreurs même si l’équipe a trouvé par 2 fois les ressources pour revenir au score. Nous aurions même pu prendre l’avantage en fin de match. Les penaltys c’est la loterie et cela pas tourné en notre faveur » reconnaît le Caennais Antoine Rage a l’issue de la rencontre. Pour l’international français, ce week-end en Val-d’Oise s’annonce compliqué: « aller battre Garges par deux fois chez eux révélera de l’exploit ». Mais lors du match 1 à la Halle aux Granges, les Conquérants ont montré de belles choses et sont largement capables d’aller inquiéter ces redoutables Tigres.

https://www.facebook.com/Tigresdegarges/posts/1026881500747452

Capitaine de la formation francilienne, Maxime Langlois insiste sur le fait qu’il faudra que son équipe élève son niveau de jeu pour gagner dans le temps réglementaire et se qualifier pour les demi-finales. Rendez-vous donc ce samedi à 19h30 pour ce match qui sera sans nul doute aussi intense que le premier.


Suivez l’intégralité des Playoffs de la Ligue Élite en direct sur Fanseat

Pour la première fois dans l’histoire du Roller Hockey français, les fans peuvent visionner tous les matchs  des Playoffs de la Ligue Élite. Les retransmissions toutes en direct et commentées en français seront aussi disponibles « à la demande » et accessibles dans le monde entier.

Tous les matchs et toutes les infos sur http://www.fanseat.com

Crédits Photos: Bulldogs Factory

14e journée Elite : Grenoble prend la troisième place

Alors que Rethel a trébuché à Caen, Grenoble a profité d’une belle victoire à domicile contre Garges pour prendre la troisième place de la Ligue. A 4 journées de la fin de la saison régulière, il s’agit désormais de prendre rapidement les meilleures places pour les playoffs… ou d’assurer au plus vite le maintien.

> Consulter le classement de la Ligue Elite

Grenoble s’impose contre Garges
et gagne une précieuse place

Les Isérois réalisent la bonne affaire du week-end. En battant Garges 7-3, les hommes de Thibaut Nier se sont assurés trois précieux points qui leur permettent de prendre la troisième place. Les Yeti’s sont désormais derrière Angers et Rethel, suivis de près par Garges et Caen. Pour aborder les playoffs de la manière la plus favorable possible, il faudra donc garder le même rythme. Il faut dire qu’avec trois buts inscrits dans les 7 premières minutes du match contre Garges (Joan Kerckhove et un doublé de Lambert Hamon), les Grenoblois se sont montrés sérieux et appliqués… comme contre Angers au début du mois.

> Les photos du match par Philippe Durbet

Devant eux, Angers et Rethel caracolent en tête. Avec 12 points d’avance, les Hawks sont presque intouchables et viennent de battre Aubagne 9-3. Rethel marque un faux pas en s’inclinant à Caen 7-6 : et cela profite surtout aux Conquérants, à qui la victoire permet de rattraper Garges au compte de points. Avec seulement deux points d’écart entre Grenoble, Garges et Caen, la lutte pour la troisième place s’annonce toujours aussi rude…

Paris, toujours à la sixième place, laisse aussi l’écart se creuser avec les cinquièmes. Les Corsaires sont revenus de Bordeaux avec un point, et en ont laissé deux aux Lions. Les Bordelais, vainqueurs aux tirs au but, ont glané deux points ce week-end mais doivent encore donner un coup de collier pour accrocher les play-offs.

Pour Amiens et Epernay, les choses sont toujours compliquées : Amiens a gagné la confrontation 8-4 contre les Bombardiers, mais il faudra encore plus pour prendre leur place au classement et sauver la saison.

Les résultats de la 14e journée

  • Grenoble – Garges 7-3,
  • Caen – Rethel 7-6,
  • Epernay – Amiens 4-8,
  • Aubagne – Angers 3-9,
  • Bordeaux – Paris XIII 4-3 (ap, tab 1-0).
Playoffs: Le Top 5 des meilleurs buts du match 2 des 1/4 de Finale

Grenoble, premier à faire tomber le leader Angers

Commencée au premier match de la saison, la série de victoires d’Angers s’arrête en Isère. Ce week-end, pour la 12e journée du championnat Elite, les Yeti’s ont été les premiers à faire tomber les Angevins. Les hommes de Thibaut Nier sont sortis vainqueurs 4-2 d’une rencontre qui les relance dans la course aux playoffs.

Grenoble - photo Myriam Leprince (archives)

Le doublé pour Jolan Mogniat Duclos

Angers est toujours en tête du championnat Elite… mais a trébuché pour la première fois de la saison au CSU. Entre deux formations qui se connaissent bien et qui se retrouvent régulièrement dans les phases finales de championnat et de coupe, il fallait s’attendre à un choc d’importance. Ce fut le cas.

Les Angevins prenaient l’avantage au bout de 7 minutes de jeu. Un premier but inscrit par Baptiste Bouchut… avant l’égalisation, 7 minutes plus tard, par Lambert Hamon. 45 secondes plus tard, Joan Kerckhove trouvait à son tour la faille dans la défense angevine et permettait à Grenoble de prendre une longueur d’avance.

2-1 pour Grenoble à la mi-temps, et un avantage qui restait grenoblois jusqu’à l’issue du match. En deuxième période, Jolan Mogniat Duclos s’offrait un doublé (3-1, 38’29 et 4-1, 44’19). Et même un ultime but de Charly Hallard (4-2) à 20 secondes de la fin de la période ne pouvait inverser la tendance.

Un beau coup pour les Grenoblois

Tant pour le capital confiance que d’un point de vue comptable, la victoire sur Angers est un beau coup pour les Grenoblois. Une bonne façon d’aborder la suite de la compétition : samedi, les Yeti’s rencontreront Garges, actuels troisièmes au classement. Les Tigres, tout comme Caen (4e), ne sont qu’à un point d’avance des Grenoblois. Si bien que tout risque de se jouer dans un mouchoir de poche pour les prochaines journées… avec les playoffs déjà en ligne de mire

Les images du match à revoir ci-dessous

A Grenoble, l’instant Jakub Bernad

Arrivé en France en septembre, l’international tchèque a donné ses premiers coups de patin de la saison sur la patinoire des Diables rouges de Valenciennes. Mais c’est bien à Grenoble qu’il jouait hier contre Rethel, pour une première expérience sur le terrain isérois. Il avait déjà évolué avec les Yéti’s à Angers et Caen, en octobre et décembre.

Champion du monde en Italie avec la sélection tchèque, Jakub Bernad a inscrit le seul but des Yéti’s contre Rethel. Les Diables se sont imposés 4-1, avec deux doublés de Karl Gabillet et d’Alexandre Naud.

Photos Philippe Durbet

Régulièrement sur LigueElite.fr, rendez-vous avec des joueurs de la Ligue… et les photographes qui immortalisent leurs matchs. Cette rubrique salue leur travail. Vous souhaitez nous faire parvenir des images ? Contactez-nous !

Attention : les photographies ne sont pas libres de droits. Il est conseillé de contacter les photographes pour tout usage autre qu’un partage simple sur les réseaux sociaux. De la même manière, la photographie est un travail dans son ensemble : merci de respecter celui des photographes en ne modifiant par leurs images, sauf accord de leur part.

Zoom sur le classement, partie 2 : Amiens et Aubagne à la peine

Cette semaine, on vous propose un zoom sur le classement des équipes de la Ligue Elite au tiers de la saison régulière. Et après un éclairage sur les cinq premiers du classement, voilà le point d’étape sur Grenoble, Garges, Epernay, Amiens et Aubagne quelques jours avant la 7e journée…

Grenoble : difficiles débuts

Le début de saison a été délicat pour les Yeti’s de Grenoble, qui ont enchaîné trois défaites à la suite. Rethel, Paris XIII et Angers ont pris l’avantage sur les Isérois pour les trois premières journées. Difficile entrée en matière donc, mais les Yeti’s sont dans une bonne dynamique. Ils se sont imposés contre Amiens, Garges et Bordeaux, trois adversaires potentiellement délicats à manier. Reste que les Grenoblois sont actuellement à la sixième place de la Ligue, à un tout petit point de Caen. Et qu’il va falloir continuer sur cette lancée pour reprendre une habituelle place dans le top 4. Les Yeti’s se déplacent à Aubagne le 19 novembre, et accueilleront Epernay le 26.

grenoble-photo-denis-black-ghost

Garges sur la 7e marche

C’est une septième place non qualificative qui ferait mal à la veille des play-offs, mais à ce moment de la saison rien n’est évidemment joué. Avec deux victoires dans le temps régulier, et une troisième en prolongation, les Tigres de Garges ne sont finalement qu’à trois points des troisièmes. En termes de mouchoir de poche, tout peut donc changer en quelques rencontres. Prochain match chez les promus bordelais, avant de recevoir Aubagne le 26 novembre.

daniel-brabec-garges-photo-denis-black-ghost

Epernay s’accroche…

Tout juste rattrapés à l’intersaison, les Bombardiers d’Epernay s’accrochent : ils se sont imposés contre Amiens en prolongation et ont battu Aubagne. Louis Tran, Florian Fayault, Alexander MacDonald et Zack Petersson figurent parmi les meilleurs buteurs de l’équipe. Epernay se prépare à deux déplacements compliqués : le 19 novembre à Caen et le 26 à Paris XIII.

… et Amiens a du mal

Le départ de Roman De Preval à l’intersaison a fait mal aux Ecureuils.  Les Picards ont du attendre le 5 novembre pour leur première victoire de la saison : 4-2 contre Paris XIII, à la maison. La semaine précédente, les Amiénois n’étaient pas passés loin en poussant Epernay à la prolongation. Avec 4 points seulement, les Picards sont à l’avant-dernière place du classement. Et vont devoir donner un coup de collier : ce sera à Rethel le 19 novembre, avant de recevoir Bordeaux la semaine suivante.

amiens-paris-xiii-myriam-leprince

Aubagne ne s’en sort pas (pas encore)

Lanterne rouge de la Ligue, Aubagne n’a pas encore trouvé la solution pour prendre des points. Les Jokers ne déméritent pourtant pas et parviennent à limiter la casse… mais il manque encore quelques longueurs pour se rassurer. Après la réception de Grenoble le 19 novembre, ce sera un déplacement à Garges le 26 novembre.