Étiquette : Angers

Interview avec Jérome Salley

Samedi se jouera la deuxième partie des quarts de finale des Playoffs 2019. Après une saison compliquée et sportivement difficile pour les Hawks d’Angers, les angevins vont se déplacer dans l’antre des Diables pour une dernière fois cette saison. La logique sportive voudrait que Rethel sorte victorieux de cette série dès son second match. Écrasé lors du premier affrontement (8 – 1, ndlr), mais aussi lors des deux confrontations durant la saison régulière (Match 1 : 9 – 1, match 2 : 8 – 1), les angevins vont vers ce qui se profile comme étant malheureusement leur fin de saison.

Outre une fin de saison pour les Hawks, ce sera certainement le dernier match d’un grand homme qu’on ne peut oublier, le grand Jérôme Salley. Après tant d’années au plus haut niveau, l’ancien international français, champion du monde 2017, raccrochera les bottes pour se tourner vers une vie plus tranquille, mais toujours rimant avec roller hockey.

Ligue Elite : samedi soir, tu t’apprêtes à jouer ton dernier match au plus haut niveau, comment te sens tu ?

Jérôme Salley : 21 ans au plus haut-niveau… Je suis en paix avec le fait d’arrêter, car mon corps me le demande. Par contre, c’est un pincement au cœur de me dire que je ne vais plus jouer à ce niveau.
Je vais essayer de profiter à fond samedi soir comme je l’ai fait tout le long de la saison. À mes yeux, cette saison était pour ça, m’amuser une dernière fois en Ligue Elite.

Comment as-tu vécu cette dernière saison ?

J.S : Je suis satisfait de la finalité sportive pour les Hawks. L’équipe reste en Elite malgré toutes les difficultés de cette saison pour évoluer. J’ai quand même pris du plaisir malgré une fin de saison plus compliqué, mais qui restera anecdotique. 

 

Tu comptes rester proche du sport ou t’en éloigner ?

J.S: Je voudrais rester au contact du hockey, peut-être en joueur avec la N3 ou refaire du hockey sur glace. Je n’ai pas encore vraiment décidé. En tout cas me reposer un peu et profiter de ma nouvelle vie de retraité sportif.
Mais avant tout ça, j’ai un dernier challenge sportif qui sera les championnats du monde Master en juin.

Quels souvenirs tu gardes de ta carrière et de tes années Hawks ?

J.S : Avec 21 années au plus haut niveau j’ai plein de bons souvenirs, avec pleins de belles rencontres humaines. Je suis fier de ma carrière, de mon palmarès et surtout de ce que le sport de haut niveau m’a amené.
Après, si je devais choisir, c’est certainement le titre de champion du monde en 2017, qui reste le souvenir le plus marquant, ainsi que ma décision de venir jouer pour les Hawks il y a 6 ans, qui fut la plus positive de ma vie.

Est-ce que tu as un message que tu souhaiterais faire passer ?

J.S : Oui, je voudrais remercier tous les joueurs avec qui j’ai pu évoluer et les personnes qui m’ont fait confiance pendant cette longue période, mais aussi les dirigeants et bénévoles. On se reverra sans doute autour d’un terrain de roller hockey. Mais surtout, le message le plus important est que le sport n’est qu’un jeu et qu’il faut prendre du plaisir à chaque fois que l’on est sur le terrain…

RDV samedi soir à 20H à la Salle Chausson à Rethel pour ce qui sera sans doute un clap de fin…

 

© Crédit Photo: Samuel Cramet et Marco Guariglia.
© Claire Tournet

J6 | Angers cède contre Villeneuve

Ce samedi se jouait le match en retard de la Journée 6 entre les Hawks d’Angers et les Fous du Bitume. Les Hawks accueillaient Villeneuve après avoir connu une lourde défaite à Rethel la semaine d’avant. 

Pour les Fous du Bitume, ce match contre un adversaire considéré légèrement en dessous était un match test permettant à Guillaume Silliès de faire tourner les lignes. Villeneuve s’est en effet déplacé à 12 joueurs avec 10 joueurs de champ et 2 gardiens et sans la présence de Frédérick Corbeil et Alexis Janvier. 

Le match est engagé dès le premier face-off et après juste 3 minutes jouées, c’est Angers qui ouvre la marque à la surprise générale. Le but est marqué par Benjamin Bellotte seul dans l’enclave et servi par un vaillant Jeff Ladonne. L’euphorie angevine sera de courte durée puisqu’une minute après, Nathan Sigmund égalise, suivi par un but d’Ivan Waroquet brillamment servi par Alexandre Pamart.

Après ces 3 buts inscrits en très peu de temps, les deux équipes s’échangent plusieurs opportunités, mais Josef Karlik et Jérôme Salley font le boulot. 

Les deux équipes s’en vont en mi-temps sur un score de 3 à 2 pour Villeneuve. Alexandre Pamart marque le troisième de Villeneuve, alors que Jeff Ladonne inscrit le second pour Angers. 

La deuxième période commence sur les starting blocks et Jeff Ladonne égalise pour les Hawks, inscrivant son 3e point de la rencontre. 3 minutes plus tard, Fiala brise l’égalité sur une perte de palet de Benjamin Bellotte derrière la cage du portier angevin.

Le match reste serré et sur une infériorité, Adrien Desoppis parvient à récupérer le palet et partir en break avant de se faire gêner par Martin Fiala, qui écopera d’une pénalité pour l’action. Sur le tir de pénalité, Adrien inscrit le but égalisateur, mais ce sera bien le dernier pour Angers dans la soirée.

Les 15 dernières minutes sont laborieuses sans doute dues en partie à la fatigue pour les Hawks. Les erreurs défensives s’accumulent en fin de match et Karl Gabillet en profite en inscrivant le but vainqueur et le 7e pour la sécurité. 

Alexandre Gaboriau: C’était un très bon match , avec de l’intensité, de l’engagement physique , on n’a su répondre présent pour ma pars.  Après on savait qu’on n’était pas donné gagnant au début du match. Cette année, on va souvent avoir un rôle de « outsider ». On n’est pas une équipe de talent, mais une équipe qui travaille énormément et qui joue avec le cœur et on sait que l’on peut faire la différence sur certains match grâce à ça !
Après, samedi soir nous somme sortie nous-mêmes de notre match en milieu de seconde période, c’est dommage car le match aurait aussi pu basculer en notre faveur.. 
Mais bon, c’est comme ça. Villeneuve a été beaucoup plus opportuniste et a su conclure leurs occasions de buts. 
Il ne reste plus qu’à bien travailler pour un gros match dans 15 jours contre Garges.

John Ostre, nouveau retraité de la Ligue Élite, était dans les tribunes pour regarder ses anciens coéquipiers sur le terrain. Pour lui, l’équipe s’est considérablement améliorée par rapport au début de saison :

John Ostre: C’est un bon match dans l’ensemble. Angers s‘est amélioré par rapport au début de saison. Je trouve qu’il y a une progression dans leur jeu, les powerplays sont efficaces et ils sont fort sur les contres. 
Villeneuve a une très bonne ligne, avec Gabillet, Fiala, Thomas, Sigmund, quand ces 4 là sont sur le terrain, le jeu est rapide et fluide ! Ça va vite… Ils ont sur ce match-là eu de gros défauts défensivement.
Villeneuve mérite leur victoire, mais Angers n’a pas démérité, comme je l’ai dit à certains joueurs en fin de match, ils ont fait une belle partie, mais Villeneuve a mis un coup de boost en fin de match pour aller chercher les 3 points.

Pour Villeneuve, c’est une nouvelle victoire. Les 3 points sont là, mais la manière reste à travailler. L’équipe aura eu son lot de difficulté lors de ce match et ne s’est pas tout le temps montrée dominante contre une équipe d’Angers remplie de jeunes talents.

 

© Claire Tournet
Jerome-Salley-ITW

A la rencontre de Jérôme Salley pour parler Playoffs et EDF

 Interview du gardien des Hawks d’Angers et de l’Équipe de France Jérôme Salley qui revient sur le dernier stage des bleus à Caen et sur les Playoffs de la Ligue Élite.

« Avec Angers, il a manqué la cerise sur le gâteau: un trophée »

Juste après le rassemblement de l’équipe de France à Caen en vue de préparer les échéances internationales de cet été, on est allé à la rencontre du gardien des bleus et des Hawks d’Angers. Avec le portier angevin, on est revenu sur le stage des tricolores à Caen, mais aussi sur l’élimination de son club en demi-finales contre Garges.

Salut Jérôme Salley, plusieurs semaines se sont écoulées après la demi-finale perdue contre Garges. La déception est-elle toujours là ?

Jérôme Salley: Oui, la déception est encore un peu présente, car nous avons et j’ai été décevant sur cette demi-finale, mais je suis passé à autre chose avec les échéances internationales qui arrivent assez vite.

Aucun titre pour Angers cette saison peut-on parler de contre performance pour les Hawks ?

Jérôme Salley: Oui et non, on m’aurait dit avec notre effectif en début de saison que nous allions faire une saison aussi bonne (finaliste de la coupe et premier en saison régulière), je ne l’aurai pas cru. Après, il manque la cerise sur le gâteau, un trophée. Cela reste une saison de 22 victoires sur 26 matchs officiels. Mais bon comme dirait certains « il ne faut pas se tromper de match ».

 

Tu sors d’un stage à Caen avec l’Équipe de France. Comment s’est-il déroulé ?

Jérôme Salley: Très bien, c’était un stage avec beaucoup d’intensité et du jeu pour affiner les sélections qui partiront cet été, mais aussi de pouvoir commencer à travailler sérieusement pour performer.

Avec les Worlds Games en Pologne et les Rollers Games en Chine, il y aura 2 compétitions cet été pour les Bleus. Quels sont les objectifs de la France cet été ?

Jérôme Salley: Nous y allons pour ramener des médailles très clairement, le groupe veut faire le maximum pour continuer sur la lancée des deux derniers championnats du monde.

Merci Jérôme et bonne chance avec la France pour ces deux tournois ! 

 

Crédit Photo: Bulldogs Factory 

Playoffs 2017 : Ce qu’il faut retenir des Quarts de Finale

Avant de se plonger dans les demi-finales, retour sur les quarts de finale des Playoffs de la Ligue Elite qui ont vu Garges et Grenoble se qualifier.

Le week-end dernier, les quarts de finale de la Ligue Élite se sont achevés sur les qualifications en deux matchs des Tigres de Garges et des Yétis de Grenoble. Tombeurs respectivement des Conquérants de Caen et des Coraires de Paris, ces deux équipes retrouveront en demi-finales les Hawks d’Angers et les Diables de Rethel. Afin de patienter tranquillement jusqu’à samedi, on revient sur les faits marquants de ce premier tour des playoffs de la Ligue Élite.

Le MVP : Adam Pribyl – celui qui a fait chuter les Conquérants

À Garges, parmi les joueurs tchèques, on connaît surtout l’attaquant Martin Fiala et le gardien Daniel Barbec. Mais durant ce quart, c’est leur compatriote Adam Pribyl qui aura été la star de l’équipe. Avec ses deux tirs au but gagnants pendant le match 1 ainsi que son but en prolongation lors de la seconde rencontre, il fut le principal artisan de la qualification des Tigres pour les demi-finales. Lors de ces deux confrontations, il fut également auteur de deux autres réalisations. Arrivé cette saison à Garges, cet attaquant de 24 ans fait le bonheur des siens avec notamment 6 buts et 9 assistances en 17 rencontres de championnat. Rethel, le futur adversaire des Gargeois devra donc se méfier de Pribyl.

 

L’équipe en forme : Les Yetis de Grenoble ne connaissent plus la défaite

Et si les favoris pour le titre étaient les Yétis de Grenoble ? Invaincus depuis 19 matchs toutes compétitions confondues, les Grenoblois n’ont plus perdu depuis le 07 janvier dernier (défaite contre Rethel 1-4). Ce week-end, ils ont facilement conclu la série contre P13 en s’imposant 5-1. Doté d’un collectif impressionnant, les Yétis attendent les Diables de Rethel de pied ferme samedi pour le match 1 des demi-Finales. Vainqueur de la Coupe de France à Carpentier, Grenoble est au top de sa forme pour aller chercher un doublé historique.

1/4 de Finale Playoffs Ligue Elite: Grenoble – Paris XIII

Résumé du match Retour opposant des Yeti's Elite (officiel) de Grenoble aux Les Corsaires de Paris (page officielle), grâce à notre partenaire Fanseat.

Publiée par Roller Hockey – Ligue Elite sur Samedi 6 mai 2017

Les éliminés : Caen et Paris en vacances

Fin des Payoffs et place désormais aux « Pizza Cups » pour les Conquérants de Caen et les Corsaires de Paris. Défait par Garges et Grenoble en deux matchs secs, ces deux équipes peuvent tout de même nourrir des regrets. En perdant par deux reprises en prolongation, Caen a de quoi se mordre les doigts. Tout proche de remporter le premier match 1 chez lui, Paris s’est en revanche incliné lourdement en Isère samedi dernier (5-1). Malgré une élimination précoce en Playoffs, Caen et Paris peuvent toute fois être satisfait de leur saison. N’oublions pas que les Conquérants viennent tout juste de remonter en Ligue Élite et que les Corsaires bien que vice-champions de France en titre disposaient d’un effectif profondément remanié cette saison.

La suite : un dernier carré avec les meilleurs

Fin des quarts de finale, place désormais aux demi-finales avec les quatre meilleures équipes de la Ligue Élite cette saison. Garges et Grenoble rejoignent en effet Angers et Rethel directement qualifié pour ce tour des Playoffs. Dès ce samedi, on aura droit à deux séries qui devraient proposer un niveau de jeu de haute volée. Un rendez-vous à ne manquer sous aucun prétexte.


Suivez l’intégralité des Playoffs de la Ligue Élite en direct sur Fanseat

Pour la première fois dans l’histoire du Roller Hockey français, les fans peuvent visionner tous les matchs  des Playoffs de la Ligue Élite. Les retransmissions toutes en direct et commentées en français seront aussi disponibles « à la demande » et accessibles dans le monde entier.

Tous les matchs et toutes les infos sur http://www.fanseat.com

Crédits Photo: Sami Oueslati 

Geoffroy Tijou : les Bleus, « un groupe soudé et déterminé »

Emblématique joueur de l’Equipe de France, pilier des Hawks d’Angers dont il est désormais l’entraîneur, Geoffroy Tijou a repris les rênes des Bleus depuis deux saisons. En duo avec Bernard Seguy, il a mené les Bleus sur deux podiums en Argentine et en Italie.

Cette saison, c’est un nouveau challenge qui attend l’Equipe de France puisque les Bleus disputeront les World Games en juillet en Pologne et les Roller Games (les mondiaux) début septembre en Chine. Deux compétitions d’importance où le groupe sera attendu, et un calendrier qui n’est pas forcément facile à gérer : le tacticien des Bleus et des Hawks répond aux questions de LigueElite.fr.

Six stages France prévus cette année

LigueElite : Cette année va être un peu particulière pour les Bleus : les World Games fin juillet, les Roller Games début septembre… comment vous préparez des échéances plus lointaines que d’habitude ?

Geoffroy Tijou : « Oui, c’est une année particulière dans la mesure où les deux compétitions sont programmées sur la période de trêve estivale. Nous avons donc aménagé le planning des stages de préparation pour maintenir les joueurs en forme en juin, juillet et août. Nous essayons également de mettre en place des matchs de préparation contre d’autres nations, dans l’optique de garder du rythme, mais ce n’est pas simple ! »

LigueElite : On connaît déjà la sélection du prochain stage en mars, est-ce tu as déjà une idée de la sélection finale pour les World Games ?

« Nous sommes ravis avec Bernard d’avoir un groupe soudé et déterminé. Cette dynamique est à l’origine des performances de l’Equipe de France. Nous sommes en veille pour que cela se maintienne.

Par ailleurs, les joueurs se doivent d’être performants dans leurs clubs pour bien évoluer au niveau international. Nous suivons leurs efforts et leurs performances chaque semaine. Nous arrivons seulement au deuxième stage sur six prévus cette année. Nous avons encore beaucoup de choses à voir. »

LigueElite : Quel est ton sentiment sur le groupe actuel, qui mêle des piliers du groupe, en intégrant des jeunes et des nouveaux joueurs ?

« Je le répète, le groupe est sain, donc l’intégration des nouveaux est facilitée. La génération des champions du monde junior commence à prendre de la maturité. Ils amènent de la fraîcheur et de l’insouciance. D’anciens hockeyeurs sur glace comme Mickael Gasnier, Romain Horrut ou Pierre-Yves Albert apportent quant à eux leur exigence du haut-niveau et le souci de la performance. »

LigueElite : Quelles sont tes satisfactions sur les premiers stages des Bleus ? Et est-ce que tu vois d’autres choses que tu souhaites travailler, mettre en place ?

« Le premier stage a été très intense, dès les premières minutes. Un des meilleurs stages que j’ai pu voir. En-dehors de quelques évolutions sur les lignes pour les rendre plus performantes, nous avons comme objectif cette année de devenir meilleurs dans les deux slots. »

« Suivre les performances des joueurs »

LigueElite : Coacher Angers sur le championnat Elite te permet aussi de voir les autres formations et les joueurs… cela t’a permis d’avoir un autre regard sur certains joueurs, de mieux voir certains atouts ?

« Effectivement, rester impliqué dans mon club m’est utile pour ma fonction d’entraîneur national. Mais je m’appuie surtout sur les vidéos des matchs mis en ligne pour suivre les performances des joueurs. »

LigueElite : Comment tu gères ces échéances à l’international, et celles d’Angers qui est en tête du championnat Elite ?

« Je bénéficie d’un aménagement de mon temps de travail pour pouvoir entraîner l’Equipe de France. En revanche, je dois assumer ma fonction d’entraîneur du club d’Angers en plus de mon activité professionnelle, mais je suis très bien épaulé par Vincent Charbonneau et William Richard. »

14e journée Elite : Grenoble prend la troisième place

Alors que Rethel a trébuché à Caen, Grenoble a profité d’une belle victoire à domicile contre Garges pour prendre la troisième place de la Ligue. A 4 journées de la fin de la saison régulière, il s’agit désormais de prendre rapidement les meilleures places pour les playoffs… ou d’assurer au plus vite le maintien.

> Consulter le classement de la Ligue Elite

Grenoble s’impose contre Garges
et gagne une précieuse place

Les Isérois réalisent la bonne affaire du week-end. En battant Garges 7-3, les hommes de Thibaut Nier se sont assurés trois précieux points qui leur permettent de prendre la troisième place. Les Yeti’s sont désormais derrière Angers et Rethel, suivis de près par Garges et Caen. Pour aborder les playoffs de la manière la plus favorable possible, il faudra donc garder le même rythme. Il faut dire qu’avec trois buts inscrits dans les 7 premières minutes du match contre Garges (Joan Kerckhove et un doublé de Lambert Hamon), les Grenoblois se sont montrés sérieux et appliqués… comme contre Angers au début du mois.

> Les photos du match par Philippe Durbet

Devant eux, Angers et Rethel caracolent en tête. Avec 12 points d’avance, les Hawks sont presque intouchables et viennent de battre Aubagne 9-3. Rethel marque un faux pas en s’inclinant à Caen 7-6 : et cela profite surtout aux Conquérants, à qui la victoire permet de rattraper Garges au compte de points. Avec seulement deux points d’écart entre Grenoble, Garges et Caen, la lutte pour la troisième place s’annonce toujours aussi rude…

Paris, toujours à la sixième place, laisse aussi l’écart se creuser avec les cinquièmes. Les Corsaires sont revenus de Bordeaux avec un point, et en ont laissé deux aux Lions. Les Bordelais, vainqueurs aux tirs au but, ont glané deux points ce week-end mais doivent encore donner un coup de collier pour accrocher les play-offs.

Pour Amiens et Epernay, les choses sont toujours compliquées : Amiens a gagné la confrontation 8-4 contre les Bombardiers, mais il faudra encore plus pour prendre leur place au classement et sauver la saison.

Les résultats de la 14e journée

  • Grenoble – Garges 7-3,
  • Caen – Rethel 7-6,
  • Epernay – Amiens 4-8,
  • Aubagne – Angers 3-9,
  • Bordeaux – Paris XIII 4-3 (ap, tab 1-0).
Playoffs: Le Top 5 des meilleurs buts du match 2 des 1/4 de Finale

Grenoble, premier à faire tomber le leader Angers

Commencée au premier match de la saison, la série de victoires d’Angers s’arrête en Isère. Ce week-end, pour la 12e journée du championnat Elite, les Yeti’s ont été les premiers à faire tomber les Angevins. Les hommes de Thibaut Nier sont sortis vainqueurs 4-2 d’une rencontre qui les relance dans la course aux playoffs.

Grenoble - photo Myriam Leprince (archives)

Le doublé pour Jolan Mogniat Duclos

Angers est toujours en tête du championnat Elite… mais a trébuché pour la première fois de la saison au CSU. Entre deux formations qui se connaissent bien et qui se retrouvent régulièrement dans les phases finales de championnat et de coupe, il fallait s’attendre à un choc d’importance. Ce fut le cas.

Les Angevins prenaient l’avantage au bout de 7 minutes de jeu. Un premier but inscrit par Baptiste Bouchut… avant l’égalisation, 7 minutes plus tard, par Lambert Hamon. 45 secondes plus tard, Joan Kerckhove trouvait à son tour la faille dans la défense angevine et permettait à Grenoble de prendre une longueur d’avance.

2-1 pour Grenoble à la mi-temps, et un avantage qui restait grenoblois jusqu’à l’issue du match. En deuxième période, Jolan Mogniat Duclos s’offrait un doublé (3-1, 38’29 et 4-1, 44’19). Et même un ultime but de Charly Hallard (4-2) à 20 secondes de la fin de la période ne pouvait inverser la tendance.

Un beau coup pour les Grenoblois

Tant pour le capital confiance que d’un point de vue comptable, la victoire sur Angers est un beau coup pour les Grenoblois. Une bonne façon d’aborder la suite de la compétition : samedi, les Yeti’s rencontreront Garges, actuels troisièmes au classement. Les Tigres, tout comme Caen (4e), ne sont qu’à un point d’avance des Grenoblois. Si bien que tout risque de se jouer dans un mouchoir de poche pour les prochaines journées… avec les playoffs déjà en ligne de mire

Les images du match à revoir ci-dessous

Yves Perrot, Angers. Photo Claire Tournet

A Angers, l’instant Yves Perrot

A Angers, Yves Perrot trouve plutôt bien sa place. L’ancien Angels, arrivé chez les Hawks à l’intersaison, est le deuxième meilleur buteur de l’équipe : 8 réalisations depuis le début de la saison, comme Pierre-Yves Albert. Avec 9 buts marqués, Baptiste Bouchut est à une petite longueur devant. La saison dernière, Yves Perrot s’était révélé l’un des buteurs les plus prolifiques du championnat avant d’être écarté un temps des terrains pour blessure.

Yves Perrot Angers. Photo Claire Tournet

Il faut dire qu’Angers est l’équipe en forme : les Hawks ont décroché leur 8e victoire en autant de matchs samedi, en battant Rethel 7-4 à la maison. Et Yves Perrot (deux buts pendant le match) n’est que l’un des rouages d’une machine qui semble inarretable pour le moment. Samedi, les Hawks se déplaceront à Bordeaux, chez de surprenants promus qui s’accrochent à la 4e place de la Ligue. Une nouvelle occasion pour Angers de tester toutes les qualités de ses recrues.

Régulièrement sur LigueElite.fr, rendez-vous avec des joueurs de la Ligue… et les photographes qui immortalisent leurs matchs. Cette rubrique salue leur travail. Vous souhaitez nous faire parvenir des images ? Contactez-nous !

Attention : les photographies ne sont pas libres de droits. Il est conseillé de contacter les photographes pour tout usage autre qu’un partage simple sur les réseaux sociaux. De la même manière, la photographie est un travail dans son ensemble : merci de respecter celui des photographes en ne modifiant par leurs images, sauf accord de leur part.

Zoom sur le classement, partie 1 : Angers navigue en tête

Ce week-end, c’est relâche pour la Ligue Elite. L’occasion, après six journées de championnat et au tiers de la saison régulière, de faire un premier bilan équipe par équipe. Et de voir les premières surprises. Zoom sur les cinq premières équipes du classement !

angers-caen-photo-claire-tournet

Angers prend la tête avec six victoires

Les Hawks d’Angers peuvent se féliciter de leur recrutement à l’intersaison. Les Angevins ont pris la tête de l’Elite et font carton plein : six matchs, six victoires. Jamais vraiment en danger, les Hawks se sont défaits des voisins de Caen 3-1 à la sixième journée, passant là l’un des écueils de ce début de saison. Prochains défis contre Paris le 19 novembre et contre Rethel, l’actuel dauphin, le 26 novembre.

Rethel, dauphin des Hawks

Les champions en titre auraient pu disputer la première place aux Hawks… mais se sont inclinés contre les Lions à Bordeaux. De quoi donner un coup de fouet aux Diables, champions en titre : Rethel possède la meilleure attaque du championnat avec 39 buts inscrits. Tout juste vainqueurs de Garges 3-2, les Diables accueilleront Amiens la semaine prochaine, avant un déplacement au sommet chez les Hawks le 26 novembre.

taylor-kane-rethel-photo-denis-black-ghost

Paris XIII sur la troisième marche du classement

Les Corsaires s’accrochent bien aux leaders. Avec trois victoires dans le temps réglementaire et une troisième aux tirs au but contre Bordeaux, les Parisiens ont engrangé les points. Suffisamment pour suivre Angers et Rethel, à quatre longueurs des Diables. Mais pas encore assez pour prendre le large sur le poursuivant Bordeaux (une longueur d’avance). Autant dire qu’il va falloir batailler pour les prochaines rencontres : Angers le 19 novembre, et Caen le 26 novembre.

Bordeaux prend vite le rythme

Très attendus pour ce retour en Ligue Elite, les Lions ont joué l’exploit. Et tiennent, eux aussi, leurs trois victoires… et un point attrapé en allant chercher une prolongation contre Paris XIII. Avec dix points au compteur, les Bordelais réussissent plutôt bien leur début de saison : victorieux contre Epernay et Aubagne, ils se sont même offert Rethel à la maison. Il leur reste 12 matchs de saison régulière à poursuivre sur le même rythme pour assurer leur maintien. Les promus rencontrent Garges le samedi 19 novembre, et se déplacent à Amiens le 26 novembre.

… Et Caen s’y met très bien aussi !

Tout aussi efficaces (trois victoires, deux défaites, une défaite en prolongation), les Conquérants de Caen ont bien pris leurs marques. Le recrutement paie. Et les Caennais, actuellement à la cinquième place de la Ligue avec 10 points comme les Bordelais, ont déjà fait quelques coups en battant Amiens 7-6 ou en allant chercher la prolongation contre Garges. Le 19 novembre, Caen accueille Epernay, avant de se déplacer à Paris le 26 novembre.

A lire : le zoom sur la deuxième partie du classement. 

angers-caen-photo-claire-tournet

Mickael Gasnier Bordeaux - JML Photos

A Angers, derniers réglages de pré-saison

Dans deux semaines, ce sera le coup d’envoi de la saison en Elite et en Nationale 1. A l’approche de la première journée du championnat, c’est Angers qui accueillait ce week-end plusieurs formations d’Elite et de Nationale 1 pour un tournoi de préparation. De quoi tester des effectifs parfois largement remaniés à l’intersaison.

Mickael Gasnier Bordeaux - JML Photos
Arrivé à l’intersaison des Boxers de Bordeaux, Mickaël Gasnier a déjà fait ses gammes en tournoi à Saint-Médard avec les Lions de Bordeaux – photo JML Photos

Face aux Hawks, les promus de Bordeaux et de Caen (Elite) et les formations  de La Chapelle et de Tours (Nationale 1). La première rencontre entre Angers et Tours a été emportée par les Hawks 7-1, et dans l’ensemble la logique a été respectée entre formations Elite et formations N1… sauf pour Bordeaux qui s’est laissé surprendre par Tours (1-4), avant de créer à son tour la surprise en s’imposant dimanche contre Angers 5-4.

Les résultats du week-end :

  • Angers – Tours  7-1,
  • Caen – La Chapelle 7-1,
  • Bordeaux – Tours 1-4,
  • Angers – Caen 6-1,
  • La Chapelle – Bordeaux 4-7,
  • Bordeaux – Caen 8-7 (t.a.b.),
  • Angers – La Chapelle 12-0,
  • Caen – Tours 5-3,
  • Angers – Bordeaux 4-5,
  • La Chapelle – Tours 4-3. 

Ci-dessous, photos de Claire Tournet – galerie complète à venir

tournoi-angers-photo-claire-tournet

tournoi-a-angers-photo-claire-tournet